Rechercher
Rechercher

Monde - Tunisie

Suspension de la révocation de juges décidée par Saïed

La justice tunisienne a suspendu hier la révocation d’une cinquantaine de magistrats, décidée début juin par le président Kaïs Saïed et qualifiée d’« attaque à l’État de droit » par plusieurs ONG, ont indiqué des sources judiciaires. Le 1er juin, M. Saïed – qui s’est arrogé il y a un an l’ensemble des pouvoirs – avait révoqué 57 magistrats par décret présidentiel, les accusant de corruption et d’entrave à plusieurs enquêtes. Cinquante-trois juges, dont certains étaient accusés d’« adultère », avaient déposé des recours devant le tribunal administratif. La suspension des révocations pour un nombre non précisé de juges a été annoncée à la presse par le porte-parole du tribunal administratif Imed Ghabri. L’avocat Kamel Ben Messoud, du comité de défense des magistrats révoqués, a indiqué que la suspension concerne « environ 50 juges » qui pourront selon lui reprendre leurs fonctions dès l’obtention d’une copie du verdict. Les autres magistrats, qui font l’objet de poursuites pénales, n’ont pas bénéficié de la décision de suspension, a ajouté Me Ben Messoud à des médias locaux.


La justice tunisienne a suspendu hier la révocation d’une cinquantaine de magistrats, décidée début juin par le président Kaïs Saïed et qualifiée d’« attaque à l’État de droit » par plusieurs ONG, ont indiqué des sources judiciaires. Le 1er juin, M. Saïed – qui s’est arrogé il y a un an l’ensemble des pouvoirs – avait révoqué 57 magistrats par décret...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut