Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Gaza

La Russie "profondément inquiète", appelle à une "retenue maximale"


Un soldat israélien se tient en position lors d'une manifestation menée par des Palestiniens à Ramallah, en réaction aux raids israéliens sur Gaza, le 6 août 2022. Photo REUTERS/Mohamad Torokman

La Russie s'est déclarée samedi "profondément inquiète" des échanges de tirs entre l'armée israélienne et le Jihad islamique palestinien dans la bande de Gaza, appelant les deux parties à la retenue.

"Nous observons avec une profonde inquiétude l'évolution des événements, qui peuvent entraîner une reprise de la confrontation militaire à grande échelle et aggraver encore la situation humanitaire déjà déplorable à Gaza", a indiqué la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, dans un communiqué. "Nous appelons toutes les parties impliquées à faire preuve d'une retenue maximale, à empêcher une escalade des opérations armées et à rétablir immédiatement un cessez-le-feu durable", a-t-elle ajouté.

Selon Mme Zakharova, "une nouvelle escalade a été causée par des tirs de l'armée de l'air israélienne dans la bande de Gaza le 5 août, auxquels des groupes palestiniens ont répondu en menant des bombardements massifs et indiscriminés sur le territoire israélien". L'armée israélienne a déclaré samedi se préparer à mener des raids durant "une semaine" dans la bande de Gaza, où elle multiplie les frappes contre l'organisation armée Jihad islamique. Elle affirme avoir tué 15 combattants de cette formation lors de frappes depuis vendredi après-midi.

Les autorités de Gaza ont, elles, fait état de 13 morts, dont une fillette de cinq ans, et de plus de 100 blessés. Il s'agit de la pire confrontation entre l'État hébreu et des organisations armées de Gaza depuis la guerre de onze jours en mai 2021, qui avait fait 260 morts côté palestinien et 14 morts en Israël.


La Russie s'est déclarée samedi "profondément inquiète" des échanges de tirs entre l'armée israélienne et le Jihad islamique palestinien dans la bande de Gaza, appelant les deux parties à la retenue.
"Nous observons avec une profonde inquiétude l'évolution des événements, qui peuvent entraîner une reprise de la confrontation militaire à grande échelle et aggraver encore la...