Rechercher
Rechercher

Société - Liban

Port de Beyrouth : une deuxième partie des silos menace de s'effondrer "à tout moment", selon un expert

Le risque d'effondrement "n'a jamais été aussi élevé", selon l'expert français Emmanuel Durand.

Port de Beyrouth : une deuxième partie des silos menace de s'effondrer

Les silos du port de Beyrouth. Photo Joao Sousa

Une deuxième section du bloc nord des silos à grains du port de Beyrouth pourrait s'effondrer "à tout moment" au cours des prochaines heures, a déclaré mercredi l'ingénieur civil français Emmanuel Durand à notre publication anglophone L'Orient Today. Selon lui, la section qui devrait s'effondrer serait bien plus grande que celle qui s'est écroulée dimanche. "Entre quatre et dix silos pourraient tomber en une seule fois", a-t-il précisé.

Voici les éléments à notre disposition :

- M. Durand, un ingénieur civil français qui s'est porté volontaire pour faire partie d'une équipe d'experts mandatée par le gouvernement, a déclaré que le taux d'inclinaison mesuré au cours des 12 dernières heures est de 12 millimètres par heure du côté ouest des silos et de 13 millimètres par heure du côté est des silos. Ces observations indiquent que le risque d'effondrement "n'a jamais été aussi élevé". Le taux d'inclinaison précédemment signalé était d'environ six millimètres par heure.

- L'expert a ajouté que certains des silos qui risquent de s'effondrer prochainement commenceront par "se fendre", précisant que "l'un d'eux est encore rempli de céréales."

Infographie montrant la situation des silos du port de Beyrouth après la double explosion du 4 août 2020. En rouge, les silos qui se sont effondrés le dimanche 31 juillet. En jaune, les silos menaçant de s'effondrer le 3 août 2020. En rose, un bloc de 8 silos construits ensemble qui penchent moins que ceux en jaune. Emmanuel Durand

- Le bloc jaune dans l'infographie ci-dessus représente les restes de quatre silos qui ont été construits ensemble et qui s'incline maintenant plus que le bloc rose, composé des restes de huit silos qui composent un autre bloc construit ensemble.

- L'expert français a observé et mesuré les silos "minute après minute" à l'aide de capteurs d'inclinaison de technologie suisse/italienne qui fournissent des informations en direct sur l'état des silos et les mesures d'inclinaison. Ces capteurs envoient un signal par minute.

- Un porte-parole de l'armée libanaise a déclaré à L'Orient Today que la troupe avait évacué les travailleurs du port de Beyrouth dans un rayon de 500 mètres il y a quelques jours. Les autorités chargées de la circulation ont indiqué dans un tweet mercredi après-midi qu'elles avaient pris des "mesures" pour fermer la route longeant le port au niveau des silos.


Une deuxième section du bloc nord des silos à grains du port de Beyrouth pourrait s'effondrer "à tout moment" au cours des prochaines heures, a déclaré mercredi l'ingénieur civil français Emmanuel Durand à notre publication anglophone L'Orient Today. Selon lui, la section qui devrait s'effondrer serait bien plus grande que celle qui s'est écroulée dimanche. "Entre quatre et dix silos...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut