Rechercher
Rechercher

Culture - Littérature

Le Booker Prize dévoile sa sélection, un reflet « des préoccupations de notre planète »

Au programme, les maladies, les questions raciales et de genre, ou encore la fragilité de l’ordre politique.

Le Booker Prize dévoile sa sélection, un reflet « des préoccupations de notre planète »

Neil Mac Gregor, président du jury du Booker Prize. Photo DR

D’une primo-romancière d’à peine vingt ans à un doyen octogénaire, le Booker Prize a dévoilé, il y a quelques jours, une sélection sans grand nom, mais qui veut cette année refléter les « préoccupations de notre planète », selon les organisateurs du prestigieux prix littéraire britannique. « Les treize livres reflètent bien sûr – et offrent une réflexion sur – les préoccupations de notre planète ces dernières années », a résumé le président du jury Neil Mac Gregor dans un communiqué, citant notamment les maladies, les questions raciales et de genre, ou encore la fragilité de l’ordre politique.

Avec son premier roman Nightcrawling (publié en août en France sous le titre Arpenter la nuit), l’Américaine Leila Mottley devient à vingt ans la plus jeune sélectionnée de l’histoire du prix littéraire. Son livre raconte à travers l’histoire du personnage principal l’échec du système judiciaire qui opprime les jeunes femmes noires. À l’inverse, le Britannique Alan Garner devient le doyen des sélectionnés, toutes éditions confondues. Celui qui fêtera ses 88 ans le jour de la cérémonie de remise du prix en octobre a été choisi pour son roman Treacle Walker. Est également sélectionné le court roman de l’Irlandaise Claire Keegan, Small Things Like This (Ce genre de petites choses), qui a remporté mi-juillet le prix Orwell de la fiction politique. Il raconte l’histoire d’un marchand de bois et de charbon en Irlande en 1985.

Quatre autres romanciers déjà sélectionnés par le Booker Prize figurent de nouveau cette année sur la liste (ils étaient six l’année dernière) : la Zimbabwéenne NoViolet Bulawayo pour Glory, l’Américaine Karen Joy Fowler pour Booth, le Britannique Graeme Macrae Burnet pour Case Study (Une patiente) et l’Américaine Elizabeth Strout pour Oh William !.

Au total, treize œuvres ont été sélectionnées par un jury de cinq membres parmi 169 romans publiés au Royaume-Uni ou en Irlande entre le 1er octobre 2021 et le 30 septembre 2022. Huit femmes figurent parmi les treize noms retenus, et trois primo-romanciers.

L’an dernier, le prix a été attribué à l’auteur sud-africain Damon Galgut pour The Promise (La promesse), un livre sur le temps qui passe dans une famille de fermiers blancs dans l’Afrique du Sud postapartheid.

Les noms des six finalistes seront annoncés le 6 septembre, avant la désignation du vainqueur le 17 octobre. À la clef, une récompense de 50 000 livres (environ 60 000 euros) et l’assurance d’une renommée internationale.

Source : AFP


D’une primo-romancière d’à peine vingt ans à un doyen octogénaire, le Booker Prize a dévoilé, il y a quelques jours, une sélection sans grand nom, mais qui veut cette année refléter les « préoccupations de notre planète », selon les organisateurs du prestigieux prix littéraire britannique. « Les treize livres reflètent bien sûr – et offrent une réflexion...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut