Rechercher
Rechercher

Sport

Brèves

Cyclisme

Tour de France : Van der Poel abandonne

Mathieu Van der Poel a abandonné hier mercredi à la mi-course de la 11e étape du Tour de France cycliste, partie d’Albertville en direction du col du Granon. Échappé en début d’étape avec son grand rival Wout Van Aert, Van der Poel a été repris puis lâché par le peloton, avant de jeter l’éponge. Le double vainqueur du Tour des Flandres n’avait été que l’ombre de lui-même depuis le départ de la Grande Boucle au Danemark. Le Tour était sa première course depuis le Giro en mai, seul grand tour qu’il a terminé dans sa carrière. L’année dernière, il avait quitté le Tour de France à l’issue de la 8e étape, après avoir remporté une victoire et porté le maillot jaune pendant six jours. C’était le second abandon du jour après celui d’Oliver Naesen. Aujourd’hui, pour le retour du Tour à l’Alpe-d’Huez après quatre ans d’absence, la 12e étape reprend l’un des parcours les plus classiques de l’épreuve entre Briançon et la station de l’Oisans. Galibier, Croix-de-Fer, Alpe-d’Huez : la trilogie des ascensions hors catégorie a marqué l’histoire de la Grande Boucle. Avec, pour référence ultime, l’arrivée de Bernard Hinault et de Greg LeMond main dans la main en 1986. Quatre ans après la victoire de Geraint Thomas, dans le bruit et la fureur de la montée de l’Alpe-d’Huez – vertèbre fracturée pour Vincenzo Nibali –, le Tour renoue ainsi avec la légendaire montée, 70 ans après le succès initial du « campionissimo » Fausto Coppi.

Football

Euro féminin : les Bleues pour s’inviter au bal des quarts

Après le feu d’artifice contre l’Italie, la France de Corinne Diacre peut célébrer la fête nationale avec une qualification pour les quarts de l’Euro féminin de foot, dès ce soir, en battant la Belgique, un passage obligé mais pas suffisant pour éclaircir l’avenir de la sélectionneuse. Sur le terrain, le calcul est simple : une victoire à Rotherham contre les Red Flames, adversaires les moins cotés du groupe, permettrait aux Bleues de rejoindre le top 8, à l’instar de l’Angleterre et l’Allemagne, avant même le dernier match contre l’Islande. Et si leurs victimes italiennes, croquées (5-1) dimanche dernier, ne perdent pas contre les Islandaises cette nuit, la 1re place du groupe D serait déjà assurée. Terminer en tête de la poule assure en théorie un tableau plus accessible. Par ailleurs, le Danemark, longtemps tenu en échec par la Finlande, s’est finalement imposé (1-0), un résultat qui relance les finalistes de la dernière édition. Corrigées par l’Allemagne (4-0) pour leur entrée en lice, les Danoises ont inscrit leurs 3 premiers points dans le groupe B grâce à un but tardif de la tête de leur capitaine, Pernille Harder. Déjà battues en ouverture par l’Espagne (4-1), les Finlandaises ont été éliminées à la faveur de la victoire des Allemandes contre les Espagnoles (2-0). Extrêmement solide et réaliste, l’Allemagne a ainsi assuré sa qualification pour les quarts de finale et la 1re place du groupe B, ce qui lui évite d’affronter la redoutable Angleterre avant la finale. Le pays organisateur, qui a écrasé la Norvège (8-0), est 1er du groupe A et sera opposé en quarts à l’Espagne ou au Danemark qui s’affronteront lors de la dernière journée de la phase de poules, un nul suffisant aux Ibères pour se qualifier. L’Allemagne jouera l’Autriche ou la Norvège si les Scandinaves gagnent le dernier match.

Débuts de rêve pour Ten Hag avec Manchester United

Tout a souri à Manchester United pour la première de son nouvel entraîneur Erik Ten Hag, avec un large succès contre l’équipe bis de Liverpool (4-0) en match amical à Bangkok (Thaïlande), qui a fait oublier l’absence de la superstar Cristiano Ronaldo. Le technicien néerlandais a pris au sérieux la rencontre amicale disputée dans la touffeur de la capitale thaïlandaise en alignant au coup d’envoi sa meilleure formation possible autour de Bruno Fernandes. Malgré le manque d’enjeu, « gagner doit être notre standard », a assené l’ancien coach de l’Ajax Amsterdam qui a dicté le tempo en première période en étant actif dans sa zone technique. Entre pressing en défense et efficacité offensive, ses joueurs ont été au diapason, à commencer par l’attaquant Anthony Martial, buteur pour le 3-0 sur un exploit personnel. Il n’avait plus marqué depuis février. Le Français, qui reste sur un prêt de six mois raté à Séville, a saisi sa chance au poste de n° 9, déserté par Ronaldo qui lui barrait la route la saison dernière. Le Portugais ayant été dispensé de tournée sur fond de rumeurs autour de son départ cet été, l’ancien de l’Olympique lyonnais a transmis sa candidature pour prendre sa place, avec 45 minutes pleines d’intensité qui lui ont valu le titre d’homme du match de la part de l’organisateur. Avant Martial, Jadon Sancho et Fred avaient initié le festival des Red Devils, qui a redonné le sourire à des fans thaïlandais déçus par la 6e place de Premier League la saison dernière. Facundo Pellistri a alourdi l’addition sur un contre. Du côté des Reds, l’entraîneur allemand Jürgen Klopp, acclamé par le public local, a procédé à la vaste revue d’effectif qu’il avait annoncée. La recrue phare Darwin Nuñez, achetée cet été pour près de 100 millions d’euros (bonus compris) au Benfica Lisbonne, a disputé la dernière demi-heure comme la plupart des cadres de Liverpool. L’Uruguayen, dont le catogan lui donne de faux airs de Zlatan Ibrahimovic, a tenté sa chance deux fois, mais en vain. Luis Diaz a touché le poteau deux fois et Mohammad Salah une fois. « Ce match est venu trop tôt, mais j’ai vu de bonnes choses », a retenu Klopp. Les Reds poursuivent leur tournée asiatique à Singapour où ils affronteront Crystal Palace demain vendredi. Les Mancuniens, eux, se sont envolés hier mercredi pour l’Australie. La Premier League reprend le 6 août.

La Super Ligue veut marquer l’histoire

Les avocats de l’UEFA et de la Super Ligue de football ont poursuivi, mardi à Luxembourg devant la justice de l’UE, leur bataille d’arguments, les seconds tablant sur une libéralisation des compétitions. « Cette affaire est cent fois plus importante que l’arrêt Bosman où il s’agissait d’une libéralisation du marché du travail. Ici, on parle du marché de la production du football », a déclaré Jean-Louis Dupont, un des avocats de la Super Ligue. Baptisé du nom de Jean-Marc Bosman, un footballeur belge qui avait traîné son club belge devant les tribunaux à propos des conditions imposées à son transfert vers la France, l’arrêt Bosman avait consacré en 1995 le principe de libre-circulation des joueurs dans les pays de l’UE. Engagé déjà dans ce combat avec Bosman, Me Dupont compte, un quart de siècle plus tard, rééditer son succès en faisant reconnaître par la Cour de justice de l’UE (CJUE) que l’UEFA enfreint la libre-concurrence en refusant un projet privé alternatif à sa Ligue des champions. « Il ne s’agit pas d’établir une loi du Far West. Il s’agit simplement que la Cour de justice puisse dire que dans tous les autres secteurs, de manière organisée, sous la surveillance de la Commission européenne, personne ne peut avoir de monopole et tout le monde peut tenter sa chance (…). Cela s’appelle la concurrence », a dit l’avocat à l’issue de la seconde et dernière journée d’audience. Pour la partie adverse, Donald Slater a balayé ces arguments. « La Super Ligue n’a pas échoué à cause d’une éventuelle position monopolistique (de l’UEFA) sur un marché concurrentiel, mais parce que les supporteurs européens apprécient énormément les valeurs que nous portons », a défendu le juriste. Plus d’une vingtaine de pays membres de l’UE ont pris parti pour l’UEFA dans cette procédure. L’avocat général doit rendre ses conclusions le 15 décembre. La CJUE ne sera pas tenue de suivre son avis juridique. L’arrêt n’est attendu que début 2023.


CyclismeTour de France : Van der Poel abandonneMathieu Van der Poel a abandonné hier mercredi à la mi-course de la 11e étape du Tour de France cycliste, partie d’Albertville en direction du col du Granon. Échappé en début d’étape avec son grand rival Wout Van Aert, Van der Poel a été repris puis lâché par le peloton, avant de jeter l’éponge. Le double vainqueur du Tour des...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut