Rechercher
Rechercher

Agenda - Communiqué de presse

La CCFL et la CCI France Liban scellent une nouvelle alliance

La CCFL et la CCI France Liban scellent une nouvelle alliance

De gauche à droite : SE l’ambassadeur Rami Adwan, le président Gaby Tamer, M. Rami Baitiéh et M. Farid Aractingi.

La Chambre de commerce franco-libanaise a tenu, jeudi 30 juin, sa première assemblée générale en présentiel depuis 2019. À cette occasion, 50 dirigeants et professionnels franco-libanais se sont retrouvés à l’invitation du président Gaby Tamer dans les salons de l’ambassade du Liban que S.E. Rami Adwan avait mis à la disposition de la CCFL.

Les invités étaient heureux de se retrouver sans masque, d’échanger autour d’un café avec des mana’iche, de partager le bilan des années covidiennes et d’actualiser les projets de chacun pour repartir de l’avant.

Puis chacun s’est installé pour écouter le directeur exécutif de Carrefour France Rami Baitiéh parler de son parcours et son expérience. Monsieur Baitiéh dirige les opérations de Carrefour en France depuis deux ans, avec un effectif de 150 000 personnes et une part de marché en croissance pour atteindre la première place en France. Au-delà des chiffres, Rami Baitiéh a souhaité parler de sa méthode, la 3x5, destinée à mettre le client au centre du dispositif pour identifier et travailler sur les axes de progrès de l’entreprise. Né à Marjeyoun il y a 51 ans d’un papa militaire originaire de Tripoli, Rami affirme fièrement qu’il est 100 % libanais et 100 % français, c’est-à-dire 200 % sur toutes les dimensions. Et en matière de dimension inattendue, il insiste sur l’importance du culturel et livre sa recette du succès : deux doses de bienveillance pour une dose d’exigence.

Assemblée générale de la CCFL à l’ambassade du Liban à Paris. Photo DR

Après cette conférence très applaudie, Gaby Tamer et Maxence Duault, présidents respectivement de la CCFL et de la CCI France Liban, ont annoncé une alliance entre les deux Chambres, basées l’une à Paris et l’autre à Beyrouth, ayant des missions et des objectifs semblables pour agir de concert au service des entreprises dans le cadre de l’économie bilatérale entre la France et le Liban. Cette alliance est destinée à encourager le travail collectif et à tirer le meilleur parti des synergies en respectant les personnalités et les histoires de chaque entité, mais en évitant l’inefficacité opérationnelle liée à la multiplication des associations semblables et des ego surdimensionnés. Là aussi, la salle a applaudi chaleureusement cette alliance, qui sera solennellement paraphée en octobre prochain, et le message de collaboration exemplaire qu’elle propose.

Au cours de l’AG, plusieurs projets de conférences ont été proposés, dont l’un en collaboration avec la Chambre des notaires de Paris, et une nouvelle organisation a été annoncée pour optimiser les résultats de la CCFL grâce à la mise en place de comités spécialisés, de taille réduite mais aux compétences denses et dévouées. La CCFL veut mettre les années 2022-2024 sous le signe de la collaboration et des synergies.

Pour clore cette matinée instructive et utile pour le Liban, les membres du conseil d’administration se sont retrouvés autour d’un repas convivial offert par l’ambassadeur, qu’ils n’ont pas manqué de remercier pour son hospitalité.


La Chambre de commerce franco-libanaise a tenu, jeudi 30 juin, sa première assemblée générale en présentiel depuis 2019. À cette occasion, 50 dirigeants et professionnels franco-libanais se sont retrouvés à l’invitation du président Gaby Tamer dans les salons de l’ambassade du Liban que S.E. Rami Adwan avait mis à la disposition de la CCFL.Les invités étaient heureux de se...