Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Nucléaire

Téhéran critique Washington après de nouvelles sanctions

Téhéran critique Washington après de nouvelles sanctions

Le président élu de l'Iran, Ebrahim Raïssi, à Téhéran le 18 juin 2021. Photo d'archives AFP/Atta Kenare

Le président iranien Ebrahim Raïssi a critiqué vendredi Washington pour avoir imposé de nouvelles mesures punitives contre des producteurs de pétrochimie iraniens, soupçonnés selon Washington de contourner les sanctions internationales.

Les Etats-Unis ont sanctionné jeudi un réseau de producteurs de pétrochimie iraniens, ainsi que des sociétés écrans en Chine et aux Emirats arabes unis (EAU), les accusant d'aider Téhéran à vendre ses produits à l'étranger en dépit des sanctions contre son secteur pétrochimique.

Ces nouvelles mesures interviennent alors que l'Iran et les Etats-Unis sont engagés depuis plus d'un an dans des négociations indirectes à Vienne pour sauver l'accord de 2015 censé empêcher la République islamique de fabriquer la bombe atomique -- dont elle nie vouloir se doter. Depuis mars aucune avancée n'est constatée dans les négociations et les deux pays se rejettent mutuellement la responsabilité de l'impasse.

"Je suis étonné [du comportement] des Américains: d'une part, ils envoient un message en faveur de la négociation pour un accord et d'autre part, ils rallongent la liste des sanctions. Je ne comprends pas comment ça peut fonctionner?", a déclaré M. Raïssi devant des partisans, cité par l'agence officielle Irna. L'Iran a déconnecté certaines des caméras de surveillance de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur ses sites nucléaires, peu après que les États-Unis et les Européens ont fait voter le 8 juin une résolution à l'AIEA dénonçant le manque de coopération de Téhéran.

"Le monde doit nous donner le droit de ne pas faire confiance aux Etats-Unis car ils violent leurs accords", a lancé M. Raïssi. Mardi le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a déclaré croire toujours aux négociations, jugeant la diplomatie "le meilleur moyen" pour relancer l'accord sur le nucléaire.


Le président iranien Ebrahim Raïssi a critiqué vendredi Washington pour avoir imposé de nouvelles mesures punitives contre des producteurs de pétrochimie iraniens, soupçonnés selon Washington de contourner les sanctions internationales.Les Etats-Unis ont sanctionné jeudi un réseau de producteurs de pétrochimie iraniens, ainsi que des sociétés écrans en Chine et aux Emirats arabes...