Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Frontière maritime avec Israël

Hochstein attendu à Beyrouth entre dimanche et lundi, affirme Berry

Hochstein attendu à Beyrouth entre dimanche et lundi, affirme Berry

Le président du Parlement, Nabih Berry, le 29 mars 2022 au palais de l'Unesco. Photo d'archives Hassan Ibrahim/Parlement libanais

Le président du Parlement libanais, Nabih Berry, a annoncé mardi, durant une séance de la Chambre, que l'émissaire américain Amos Hochstein est attendu à Beyrouth "dimanche ou lundi", alors que les autorités libanaises l'ont invité à s'y rendre pour discuter du différend avec Israël au sujet de la délimitation de la frontière maritime, après l’arrivée d’une plateforme gazière au cours du week-end écoulé sur le champ disputé de Karish, situé au large d’Israël. Toutefois, le porte-parole de la diplomatie américaine, Ned Price, a affirmé lundi lors d'un point de presse qu'aucune visite de l’émissaire américain n'est prévue pour le moment.

"L'émissaire Hochstein vient au Liban dimanche ou lundi pour discuter du différend maritime", a annoncé M. Berry, lors de la réunion du Parlement pour l'élection des commissions parlementaires. 

Ses propos contredisent ainsi ceux du département d'Etat américain, tenus la veille. "Je n'ai pas de voyage à annoncer ou à prévoir pour le moment, mais comme nous l'avons déjà dit, la (délimitation de) la frontière maritime entre Israël et le Liban est une décision qui doit être prise par ces deux pays", a indiqué Ned Price, lors d'un point de presse.

Les tensions sont montées entre les deux pays après l'arrivée ce week-end de l'unité flottante Energean Power de traitement et de stockage des hydrocarbures produits offshore (FPSO) près du champ gazier de Karish en Méditerranée orientale. Si le Liban considère que ce champ pourrait se trouver dans une zone contestée entre Beyrouth et l'Etat hébreu, Israël assure, pour sa part, qu'il se trouve dans sa zone économique exclusive reconnue par l'Onu. Réagissant à ce développement, le président libanais, Michel Aoun, a invité, en accord avec le Premier ministre sortant, Nagib Mikati, l'émissaire Amos Hochstein à Beyrouth pour poursuivre les négociations sur la démarcation de la frontière maritime avec l'État hébreu.

Si le Liban officiel a opté pour la diplomatie, le numéro deux du Hezbollah, Naïm Kassem, a, lui, soufflé le chaud et le froid, assurant être prêt à passer à l'acte si l'État libanais dit qu'Israël viole sa frontière maritime. Quant au ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, il a affirmé lundi, que le différend maritime avec le Liban sera résolu via une médiation américaine.

Entamés sur la base des revendications libanaises officielles enregistrées en 2011 auprès des Nations unies en référence au décret 6433/2011 portant sur une zone de 860 km2 délimitée par la ligne 23, les pourparlers sur la délimitation de la frontière maritime ont été interrompus quand la délégation libanaise de négociateurs, dirigée par le général Bassam Yassine, a annoncé sa volonté de réclamer un droit supplémentaire sur 1 430 km2 limités par la ligne 29. Laquelle coupe en deux le champ de Karish. Une revendication qui, pour être officialisée, nécessitait l’amendement du décret 6433. Ce qui n’a jamais été fait par les autorités libanaises. En lieu et place, elles se sont contentées d’adresser une missive officielle à l’Onu rappelant que le champ gazier de Karish se trouve dans la zone contestée et que Beyrouth "tient au respect de ses droits sur ses ressources offshore". "Le Liban demande au Conseil de sécurité de réclamer à Israël de ne pas forer dans les zones controversées, ce qui pourrait constituer une menace pour la sécurité des deux pays", ajoutait le message.


Le président du Parlement libanais, Nabih Berry, a annoncé mardi, durant une séance de la Chambre, que l'émissaire américain Amos Hochstein est attendu à Beyrouth "dimanche ou lundi", alors que les autorités libanaises l'ont invité à s'y rendre pour discuter du différend avec Israël au sujet de la délimitation de la frontière maritime, après l’arrivée d’une plateforme gazière...