Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Crise au Liban

Nouvelle hausse du prix du pain


Un employé préparant du pain dans une boulangerie au Liban. Photo ANI

Le prix du pain, qui avait été revu à la hausse il y a une semaine, a une nouvelle fois augmenté vendredi au Liban, sur fond de flambée des prix des carburants dans un pays en pleine crise.

Selon les nouveaux tarifs publiés par le ministère de l'Economie, le paquet moyen de 825 grammes de pain se vend à 15.000 livres libanaises. Lors de la dernière hausse des tarifs, ce paquet avait été calibré à 855 g pour un prix de 13.000 LL. Le petit paquet de 365 g coûte, lui, 9.000 LL (contre 388 g à 8.000 LL vendredi dernier). Le ministère n'a toutefois pas communiqué le prix du grand paquet de pain, qui avait été fixé à 16.000 LL vendredi dernier pour les 1.095 g.

Cette augmentation est liée à la hausse des prix des carburants, qui influence directement le coût de production de la farine, du pain et du transport. Ce dernier facteur s’ajoute à la hausse du prix du blé sur les marchés mondiaux du fait de la crise ukrainienne. Depuis le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février, le Liban en est sévèrement impacté puisqu’il importait jusque-là son blé majoritairement de ces deux pays.

Plus tôt dans la journée, le ministère de l'Energie avait annoncé une hausse des prix du diesel et du gaz, alors que la monnaie nationale poursuit sa dépréciation record sur le marché libre.


Le prix du pain, qui avait été revu à la hausse il y a une semaine, a une nouvelle fois augmenté vendredi au Liban, sur fond de flambée des prix des carburants dans un pays en pleine crise.Selon les nouveaux tarifs publiés par le ministère de l'Economie, le paquet moyen de 825 grammes de pain se vend à 15.000 livres libanaises. Lors de la dernière hausse des tarifs, ce paquet avait...