Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Crise au Liban

Après avoir atteint son plus bas historique, le taux dollar/livre remonte soudainement à 29.500


Après avoir atteint son plus bas historique, le taux dollar/livre remonte soudainement à 29.500

Un agent de change avec en main une liasse de dollars. Photo d'archives Joseph Eid/AFP

Après avoir dépassé dans la journée son record de dépréciation en s'échangeant à plus de 37.000 LL contre un dollar, la livre libanaise, très volatile sur le marché libre, est remontée soudainement à près de 29.500 LL pour un dollar dans la soirée, alors que son taux officiel, devenu irréaliste, est toujours fixé à 1.507,5 LL.

Selon la plateforme lirarate.org, le dollar s'achetait à 29.500 LL et se vendait à 29.000 LL vers 20h.

Cette baisse du taux intervient peu après la publication d'une circulaire par le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, qui a conseillé aux détenteurs de livres libanaises qui désirent les convertir en dollar, de présenter des demandes allant dans ce sens dans leur banque, à partir de lundi. Selon le texte, la conversion se fera au taux de Sayrafa et les demandes seront examinées dans un délai de 24 heures. Dans une deuxième circulaire, M. Salamé a demandé aux banques de garder leurs branches et leurs caisses ouvertes jusqu'à 18 heures, et ce pendant trois jours à partir du lundi 30 mai, afin de répondre aux demandes de change vers le dollar de leurs clients. Il a également demandé aux banques de verser leurs salaires aux fonctionnaires du secteur public, qui peuvent retirer leurs fonds au taux de Sayrafa.

Cette grande volatilité interrompt, depuis les élections législatives du 15 mai, un cycle de stabilité relative d’un peu moins d’un mois où le taux avait évolué entre 25.000 et 27.000 livres. Elle est en partie attribuée par plusieurs sources concordantes aux "spéculateurs" qui misent contre la monnaie nationale en raison de la crise économique et financière, des restrictions bancaires persistantes et des incertitudes politiques.

La constante dépréciation de la livre depuis le début de la crise en 2019 a plongé plus des trois quarts des Libanais sous le seuil de pauvreté et anéanti leur pouvoir d'achat. Elle intervient en dépit d'un accord préliminaire entre le gouvernement et le Fonds monétaire international, qui devrait allouer au Liban 3 milliards de dollars pendant quatre ans pour l'aider à faire face à ses multiples crises. L'institution monétaire avait fourni un plan d'action détaillé énumérant toutes les réformes requises de la part du gouvernement libanais pour que cette aide soit effectivement débloquée.


Après avoir dépassé dans la journée son record de dépréciation en s'échangeant à plus de 37.000 LL contre un dollar, la livre libanaise, très volatile sur le marché libre, est remontée soudainement à près de 29.500 LL pour un dollar dans la soirée, alors que son taux officiel, devenu irréaliste, est toujours fixé à 1.507,5 LL.Selon la plateforme lirarate.org, le dollar...