Rechercher
Rechercher

Politique - Analyse

Et maintenant, que peut faire l’opposition ?

Les législatives ont remis de la mobilité dans la vie politique libanaise, sans pour autant en changer les règles.

Et maintenant, que peut faire l’opposition ?

Une manifestation des familles des victimes de la double explosion au port de Beyrouth, le 4 avril 2022. REUTERS/Aziz Taher/File Photo

Tout change et rien ne change. C’est le principal paradoxe qui ressort des résultats des législatives libanaises. Le jeu politique s’en trouve largement chamboulé : plus personne ne peut revendiquer détenir la majorité et les zones grises sont très...

Tout change et rien ne change. C’est le principal paradoxe qui ressort des résultats des législatives libanaises. Le jeu politique s’en trouve largement chamboulé : plus personne ne peut revendiquer détenir la majorité et les zones grises sont très...

commentaires (12)

J,AI DEJA DIT. UN TROU DANS L,EAU ! SEUL TOUT LE PEUPLE LIBANAIS PEUT TOUT FAIRE ET S,IMPOSER PAR TOUS LES MOYENS INCLUS CEUX DONT LE MENACENT SANS CESSE LES VENDUS.

LA LIBRE EXPRESSION.

13 h 07, le 20 mai 2022

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • J,AI DEJA DIT. UN TROU DANS L,EAU ! SEUL TOUT LE PEUPLE LIBANAIS PEUT TOUT FAIRE ET S,IMPOSER PAR TOUS LES MOYENS INCLUS CEUX DONT LE MENACENT SANS CESSE LES VENDUS.

    LA LIBRE EXPRESSION.

    13 h 07, le 20 mai 2022

  • Ce pays est une cause perdue grâce à ces quelques écervelés qui croient encore que notre salut viendrait des vendus voleurs. Il faut être vraiment timbrés pour ânonner les exploits de ces moins que rien qui ont anéanti leur pays. Pfft

    Sissi zayyat

    15 h 13, le 19 mai 2022

  • La nouvelle majorité a tout autant le droit de choisir le future chef du gouvernement qui bâtira son gouvernement en accord avec la majorité qui l'aura désigné. A partir de la le tandem chiite et ses alliés peuvent essayer de bloquer quoi que ce soit, légalement ils ne le peuvent pas. Leur seul moyen est le recours a la rue et les armes sauf que cette fois la majorité du peuple en a marre et ne se laissera pas faire. S'il ont sincèrement a cœur les intérêts du pays, ils se doivent de se conformer aux résultats des urnes et aux actions du parlement, gouvernement et future Président. Sinon ils seront responsables de tout ce qui pourraient arriver de grave dans le pays. Ils en paieront le prix très cher puisque même dans ses rangs il y a a présent des réfractaires a sa politique corrompue et ratée. Le résultat des urnes dans certaines région le prouve.

    Pierre Hadjigeorgiou

    10 h 58, le 19 mai 2022

  • Deuxième sujet l’élection du Président du parlement selon la constitution: Article 44 - A chaque renouvellement de la Chambre des députés, celle-ci se réunit sous la présidence du doyen d’âge de ses membres et les deux plus jeunes membres font fonction de secrétaires. Elle procède à l’élection du Président et du Vice-Président séparément pour la durée du mandat de la Chambre, au scrutin secret et à la majorité absolue des suffrages exprimés. Au troisième tour de scrutin les résultats sont acquis à la majorité relative et en cas d’égalité des suffrages, le plus âgé est réputé élu. A chaque renouvellement de la Chambre des députés, ainsi qu’à l’ouverture de la session d’Octobre de chaque année, la Chambre procède à l’élection de deux secrétaires, au scrutin secret et à la majorité mentionnée au premier paragraphe de cet article. La Chambre peut une fois seulement, deux ans après l’élection de son Président et de son Vice-Président et lors de la première séance qu’elle tiendra, retirer sa confiance au Président ou au Vice-président à la majorité des deux tiers de l’ensemble de ses membres sur pétition signée par dix députés au moins. La chambre des députés doit dans ce cas tenir immédiatement une séance pour pourvoir au poste vacant. De par la loi rien n'oblige le nouveau parlement a élire un chiite a la tête du législatif même si le tandem menace des foudres de son arsenal. C'est la loi!

    Pierre Hadjigeorgiou

    10 h 50, le 19 mai 2022

  • On reprend tout depuis le début: 1-C'est incroyable qu'il y ait encore des obtus qui croient et sont convaincu de l’opulence et la prospérité dans laquelle nageait le pays sous le régime Aoun-Hassouna alors que plus de 70% de son peuple a vu sa vie basculer sous le seuil de pauvreté. De deux chose l'une, soit ces internautes des bacs a sable sont totalement dépourvu d'intelligence soit ils font parti de ceux qui ont profité et juté le système faisant mains basses sur les biens du peuple. Désolé pour eux mais cela va changer même s'ils essayent de créer des grabuges dans la rue. J’espère que ces fanatiques reviennent a la raison car ils paieront le prix très fort.

    Pierre Hadjigeorgiou

    10 h 32, le 19 mai 2022

  • HELAS, LES LIBANAIS PAR L,EGO QUI LES CARACTERISE TOUS ONT RATE LA CHANCE D,UN CHANGEMENT RADICAL QUI AURAIT ETE DU DOMAINE DE LA REALITE SI... SI... TOUS LES OPPOSANTS AU TANDEM CHIITE ET A SES PARAVENTS AURAIENT ETE UNIS EN UNE GRANDE ET SEULE FORMATION POUR SE DEBARRASSER DES VENDUS UNE FOIS POUR TOUTE. ILS ONT RATE LE COCHE !

    LA LIBRE EXPRESSION.

    09 h 26, le 19 mai 2022

  • L'ex majorité ne pouvant plus imposer ses dictats, va jouer les blocages. Je pense que nous ne sommes pas près d'avoir un gouvernement. Quant au président de la République, n'en parlons pas! Surtout si l'pn s'obstine à maintenir la règle - anticonstitutionnelle dans l'esprit autant que dans la lettre - du quorum des deux tiers.

    Yves Prevost

    07 h 17, le 19 mai 2022

  • L’opposition a été crétine de se présenter aux élection en rangs dispersés. Il auraient pu remporter la majorité des sièges s’ils avaient formé leurs listes intelligemment. On espère seulement qu’il s’unissent et fassent bloc au parlement.

    Gros Gnon

    06 h 57, le 19 mai 2022

  • Pas de gouvernement d’union national … qui accepterais (le peuple libanais) de se tirer une balle dans le pied !! Car si cela arriverai à ce moment là Adieu … n’avez vous pas vue ou cela à mener Hariri ?!

    Bery tus

    06 h 54, le 19 mai 2022

  • Separement, qu'en est il des promesses de gaz Égyptien censé nous arriver via la Jordanie et la Syrie? Et du petrole irakien que l"irak aurait promis de livrer?

    Kettaneh Tarek

    01 h 07, le 19 mai 2022

  • Si l'on apporte un regard pragmatique : il faut être indifférent au nombre de voix pour Nabih Berri car ce dernier aura toujours la plus grande influence et ce quel que soit le bonhomme qui occuperait "sa place". On s'en fou de la majorité ou des blocs, il y a un parti qui domine le pays et qui a les moyens de bloquer les autres dans leurs initiatives. Pour ce qui est du gouvernement, à l'instar des derniers, il ne sert à rien dès lors qu'on garde le même système et les mêmes rapports de force. Si l'on doit être un peu plus précis, il faut rappeler les règles relatives à la vie parlementaire pour évaluer le rôle de cette opposition : le nombre de députés pour formuler des propositions de loi ou pour amender des textes, leur poids pour faire obstacle au vote de textes, les chances de création d'un bloc avec les treize élus, etc... J'espère qu'on aura des compositions à la proportionnelle car cela permettra peut-être au CPL de pouvoir mener à bien sa politique qui a permis au Liban de vivre en pleine prospérité ces trois dernières années et au Hezbollah de pouvoir parler de sujets sérieux comme Israël, les traîtres Libanais en Israël, les armes d'Israël ou encore la cuisine israélienne car il y en a marre de parler de l'argent des Libanais à la banque, l'inflation ou encore le départ des jeunes à l'étranger.

    Georges Olivier

    00 h 47, le 19 mai 2022

  • UN TROU DANS L,EAU !

    LA LIBRE EXPRESSION.

    00 h 34, le 19 mai 2022

Retour en haut