Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Crise au Liban

La livre poursuit sa dépréciation, le dollar à plus de 29.000 LL sur le marché parallèle

La livre poursuit sa dépréciation, le dollar à plus de 29.000 LL sur le marché parallèle

Un homme tenant des billets de livres libanaises. Photo d’archives Joseph Eid/AFP

La livre libanaise, dont le taux officiel demeure fixé à 1507,5 LL, a connu lundi une nouvelle dépréciation sur le marché parallèle, dépassant la barre des 29.000 LL contre le dollar en fin de journée. Cette chute intervient au lendemain des législatives, une échéance cruciale dans un Liban en plein effondrement socio-économique et financier depuis bientôt trois ans.

Selon la plateforme lirarate.org, le dollar s'achetait à 29.100 LL et se vendait à 29.000LL contre un billet vert, à 20h. La violente dépréciation de la livre, depuis le début de la crise, a plongé plus des trois quarts des Libanais sous le seuil de pauvreté et anéanti leur pouvoir d'achat.

La différence entre le taux de change sur le marché parallèle et la plateforme Sayrafa (22.700 LL vendredi dernier), mise en place par la Banque du Liban (BDL) en vue de stabiliser le taux de change, continue de se creuser, dépassant actuellement les 5.000 LL.

La dépréciation de la monnaie nationale intervient en dépit d'un accord préliminaire entre le gouvernement et le Fonds monétaire international (FMI) qui devrait allouer 3 milliards de dollars pendant quatre ans pour aider le Liban à faire face à ses multiples crises. L'institution monétaire avait fourni un plan d'action détaillé énumérant toutes les réformes requises du gouvernement libanais pour que soit effectivement débloquée cette aide.


La livre libanaise, dont le taux officiel demeure fixé à 1507,5 LL, a connu lundi une nouvelle dépréciation sur le marché parallèle, dépassant la barre des 29.000 LL contre le dollar en fin de journée. Cette chute intervient au lendemain des législatives, une échéance cruciale dans un Liban en plein effondrement socio-économique et financier depuis bientôt trois ans.Selon la...