Rechercher
Rechercher

Société - Le pouls du Liban

Au cœur du pays maronite, là où la thaoura n’est pas passée

À moins de deux semaines des législatives, L’Orient-Le Jour prend le pouls du Liban à travers des reportages en immersion aux quatre coins du pays. Six journalistes et trois photographes ont passé du temps auprès des habitants de différentes régions afin de comprendre comment la crise économique les a affectés et de constater, ou pas, les effets de la thaoura sur les mentalités. Huit reportages qui racontent ces Liban dans le Liban, vous seront proposés. Aujourd’hui, premier épisode à Hrajel, dans le Kesrouan, où la vie est rude et où le clientélisme a la vie dure.

Au cœur du pays maronite, là où la thaoura n’est pas passée

Dans la papeterie de Walid Zgheib, à Hrajel. Florient Zwein

Il n’y a pas un chat sur l’artère principale de Hrajel. Sauf Siham qui patiente sous le crachin, tapie sous sa capuche. Elle ne voudrait pas rater son tour chez le dentiste qui ne vient qu’une fois par mois dans ce village du Kesrouan. « Vous êtes...

Il n’y a pas un chat sur l’artère principale de Hrajel. Sauf Siham qui patiente sous le crachin, tapie sous sa capuche. Elle ne voudrait pas rater son tour chez le dentiste qui ne vient qu’une fois par mois dans ce village du Kesrouan. « Vous êtes...In the heart of ‘Maronistan,’ where the thawra did not pass...

commentaires (9)

Merci pour cet excellent article Ma mère était originaire de ce village Je suis médecin expatrié si le dispensaire a besoin de médicaments il peut me contacter [email protected]

fadi labaki

22 h 03, le 07 mai 2022

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Merci pour cet excellent article Ma mère était originaire de ce village Je suis médecin expatrié si le dispensaire a besoin de médicaments il peut me contacter [email protected]

    fadi labaki

    22 h 03, le 07 mai 2022

  • "Ils nous aident avec notre argent", oui c'est tout à fait ça, mais n'oublions pas qu'ils en gardent la majeure partie pour eux !

    Pandora

    14 h 47, le 04 mai 2022

  • OU QUAND LA BERGERIE EST UNE ETABLE OU CHAQUE BAUDET VEUT DEVENIR ANIER.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    14 h 01, le 04 mai 2022

  • Le Liban est comme le Phénix qui renaîtra de ses propres cendres. Inchallah

    Eleni Caridopoulou

    21 h 37, le 03 mai 2022

  • "Là où la thaoura n’est pas passée", mais où est-elle passée ? Un chansonnier anglais disait : "Avant de vouloir faire la révolution pour les autres, faites d’abord la révolution dans vos têtes", grand Lennon avait raison. On a lu sur le vote arménien, le vote chiite, le vote sunnite, etc, et aujourd’hui le "Marounistan" (sic) au nord de Beyrouth. Bientôt sur le "Druzeland", Chouf-Aley (la plus grande circonscription électorale, fief incontestable du chef politico-militaire de sa communauté), sans oublier "Dahyé" (faubourg chiite au sud de Beyrouth, et zone de plein droit iranien). A quoi servent toutes ces alliances électorales par la présence invraisemblable de personnalités de toutes les confessions sur une même liste ? Je n’en sais rien, et je pense au mode du scrutin Orthodoxe de Ferzli, bien sûr. On ne vote dans ce pays que par confessionnalisme. Mais une question sur le "Marounistan", (le mot sans aucune arrière-pensée) et les autres zones électorales : Par quel contrat de confiance entre les candidats aux législatives et les électeurs, on pourrait espérer un minuscule changement ? Je n’en sais rien ! Les ambulances, les jeeps sont autant des cadeaux pour entretenir l’électorat. Remarque, une courte vidéo pourrait mieux accompagner l’article que ces "static photos", pour entendre l’accent, l’intonation du libanais parlé, en mangeant, je cite :"religieusement son assiette de « fassoulia » (haricots)".

    Nabil

    16 h 32, le 03 mai 2022

  • "ce village du Liban-Nord" ?? Hrajel ???

    Leila G

    13 h 50, le 03 mai 2022

    • Bonjour, Merci pour votre commentaire, il s'agit effectivement bien d'un village du Kesrouan et non du Liban-Nord, la phrase a été corrigée. Bien cordialement

      L'Orient-Le Jour

      14 h 13, le 03 mai 2022

  • LES VOTES IRONT, SI ELECTIONS IL Y AURAIT, DES MOUTONS, ANES, MULETS ET DIVERS BETAILS A LEUR ANIER RESPECTIF, ET LES AUTRES OU LA MAJORITE ECRASANTE DES AITRES, CAR CEUX AVEC CERVELLE SONT RARE, AU PLUS PAYANT. C,ETAIT ET C,EST CA LE LIBAN DE TOUJOURS.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    13 h 34, le 03 mai 2022

  • La meilleure et très vraie, "ils nous aident avec notre argent".

    Esber

    13 h 26, le 03 mai 2022

Retour en haut