Rechercher
Rechercher

Politique - Législatives au Liban

Des candidats de l'opposition agressés par des éléments armés dans le Sud

Le mouvement Amal du président de la Chambre Nabih Berry dément que les assaillants soient membres de sa formation, contrairement à ce qu'affirmaient plusieurs témoins. 

Des candidats de l'opposition agressés par des éléments armés dans le Sud

Des éléments armés encerclant des candidats de l'opposition dans le village de Sarafand, au Liban-Sud, le 16 avril 2022. Photo Twitter @MariamSeif

Des éléments armés, dont l'identité demeure jusque-là inconnue, ont encerclé et agressé des candidats de l'opposition dans le village de Sarafand, au Liban-Sud, alors qu'ils se préparaient à annoncer leur liste, "Ensemble pour le changement", et lancer leur programme électoral. L'information a été confirmée samedi à L'Orient-Le Jour par Hicham Hayek, candidat au siège grec-catholique dans la circonscription du Liban-Sud II. Alors que plusieurs médias et témoins estimaient que ces individus étaient membres du mouvement Amal dirigé par la président de la Chambre Nabih Berry, la formation chiite a démenti toute implication dans cette affaire.

"Nous avons loué une salle à Sarafand pour annoncer notre liste et informé les Forces de sécurité intérieure, conformément à la loi", nous a confié M. Hayek. "Des hommes organisés bloquaient dimanche après-midi l'accès à la salle et d'autres l'accès à l'autoroute de la région", alors que des dizaines de partisans étaient déjà en route pour assister à la conférence. Selon notre correspondant dans la région, Mountasser Abdallah, ces individus ont bloqué la circulation à l'aide de pneus enflammés en vue d'empêcher les candidats et leurs partisans d'assister à l'événement. Ils ont également lancé des pierres contre eux et tiré en l'air afin de semer la panique.

Agressions et tirs 
"Les FSI m'ont informé que l'accrochage a été résolu et qu'on pouvait parvenir à la salle, mais ce n'était pas le cas. Nous avons été empêchés de poursuivre notre chemin, alors que trente voitures transportant des partisans en provenance du village de Maghdouché se dirigeaient vers la salle. Des partisans ont été agressés sur la route", a confié Hicham Hayek à notre correspondant, assurant qu'un homme a tiré "deux balles" dans sa direction "en présence des forces de sécurité". Celles-ci lui ont alors conseillé de "poursuivre son chemin à pied", mais il a refusé. Il s'est donc dirigé vers sa voiture et a demandé aux partisans bloqués dans leurs véhicules, ainsi qu'aux personnes qui étaient déjà parvenues à la salle, de rebrousser chemin et de s'en aller.

Dans une conférence de presse tenue en fin d'après-midi, les candidats de la liste se sont abstenus de nommer la partie impliquée dans cet incident. "Les services de sécurité et le pouvoir judiciaire compétent enquêteront pour déterminer la partie qui nous a agressés", ont-ils affirmé, tenant "les organes de sécurité pour responsables" de cette affaire "s'ils n'assument pas leurs responsabilités".


Réagissant à ces troubles, la candidate Sarah Soueidane, qui était bloquée sur l'autoroute de Sarafand, a déploré dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux les agressions contre les partisans et les candidats de l'opposition. "Nous avons été empêchés de présenter notre liste. La route était bloquée à l'aide de pneus, personne ne pouvait passer", a-t-elle regretté. "Les hommes qui sont déjà parvenus au lieu du rassemblement ont été enfermés et agressés. Des personnes de la liste "Vers un pays" ont également été arrêtés et leurs téléphones portables confisqués", a-t-elle ajouté. 

Démenti du mouvement Amal
Alors que plusieurs médias et partisans de la liste ont affirmé que les éléments armés étaient membres du mouvement Amal, ce dernier y a opposé un démenti catégorique. "Des informations inexactes ont circulé sur les réseaux sociaux qui stipulent que des partisans du mouvement Amal sont impliqués dans un accrochage qui a eu lieu à Sarafand. Le mouvement dément tout lien avec l'incident qu'il place à la disposition des services de sécurité", a-t-il assuré dans un communiqué. 


En soirée, samedi, le groupe parlementaire affilié à Amal a condamné ces incidents et a affirmé “ôter toute couverture” aux personnes qui s’avèrent impliquées dans ces agressions. Le groupe a enfin appelé la justice à se saisir de l’affaire et “faire le nécessaire”.

Réagissant à ces accrochages, la municipalité de Sarafand a affirmé pour sa part dans un communiqué que "certains protestataires habitants du village et d'autres des localités voisines, ont coupé vers 14h30 la route menant au restaurant al-Wadi (où devait avoir lieu la présentation de la liste). "Ils ont scandé des slogans contre les candidats et leur présence sur les lieux", ajoute le document, qui fait également état "d'accrochages et d'attaques verbales limitées". Après concertation avec les FSI et l'armée libanaise, des autorités politiques et municipales sont rapidement intervenues pour apaiser les tensions. "Le village de Sarafand veille à assurer une atmosphère de compétitivité démocratique conformément à la loi et aux normes", conclut le texte.

Selon plusieurs médias locaux, cette liste qui comprend sept candidats serait soutenue par le Parti communiste libanais, "Le mouvement de Tyr" et des indépendants. Hatem Halaoui, Sarah Soueidane, Roua Farès et Mohammad Ayoub sont candidats aux sièges chiites de Tyr. Hicham Hayek brigue le siège grec-catholique de Zahrani, Ali Khalifé et Ayman Mrouh l'un des sièges chiites de cette même localité.

Fief du président de la Chambre Nabih Berry, la circonscription est dotée de sept sièges, six chiites et un grec-catholique. Le nombre réduit de sièges par rapport au nombre élevé d’inscrits (et donc de votants) dans cette circonscription fait que le coefficient électoral y est particulièrement élevé (plus de 21 000 voix en 2018), de sorte qu’il exerce un effet prohibitif chez tout concurrent potentiel du tandem chiite.

Des accrochages ont par ailleurs éclaté samedi entre les forces de l'ordre et une foule de participants au lancement de la liste "Oui Beyrouth" à l’hôtel Riviera à Beyrouth. Certains participants sont entrés par effraction dans l’hôtel en vue de rencontrer Yassine Fawaz, un riche bloggeur connu sous le pseudonyme "King Rolodex" sur les réseaux sociaux et qui se porte candidat aux législatives dans la circonscription de Beyrouth II. Des informations circulant dans les médias annonçaient que des sommes d’argent seraient distribuées aux personnes qui assisteraient à la conférence de presse.

Des éléments armés, dont l'identité demeure jusque-là inconnue, ont encerclé et agressé des candidats de l'opposition dans le village de Sarafand, au Liban-Sud, alors qu'ils se préparaient à annoncer leur liste, "Ensemble pour le changement", et lancer leur programme électoral. L'information a été confirmée samedi à L'Orient-Le Jour par Hicham Hayek, candidat au siège...
commentaires (16)

UN DERNIER COMMENTAIRE A CE SUJET LES VOYOUX A VISAGE DECOUVERT ONT AGRESSE LES PERSONNES QUI VENAIENT SOUTENIR UNE LISTE EN OPPOSITION A AMAL ET HEZBOLLAH LES PHOTOS ET FILMS DONNENT DE CLAIRS VISAGES A CES AGRESSEURS. DANS LE COURT VIDEO UNE PERSONNE A TIRE AVEC SON ARME DEVANT LA POLICE OU L'ARMEE. A T IL ETE ARRETTE ? SUREMENT PAS NOS POLITICIENS DONNENT L'ORDRE DE S'ATTAQUER SEULEMENT AUX MANIFESTANTS PACIFIQUES QUI INSULTENT AVEC RAISON D'AILLEURS LES POLITICIENS MAIS SUREMENT PAS LES HOMMES ARMES QUI TABASSENT DES CIVILS DESARMES PEUPLE DU LIBAN : SACHEZ VOTER POUR UNE FOIS ET DEBARRASSEZ NOUS DE CES POLITICIENS QUI SONT AU DESSUS DES LOIS ET NON AUCUN RESPECT POUR LA DEMOCRATIE: RAPPELEZ VOUS NOUS SOMMES LIBANAIS PAS IRANIENS AUJOURDH'UI COMME NOUS N'ETIONS PAS PALESTINIENS EN 1975 MAIS LIBANAIS ET LE LIBAN AVAIT GAGNE ET NOUS GAGNERONS CETTE FOIS AUSSI MAIS GRACE A VOTRE VOTE.. PS MALGRE TOUT LE RESPECT QUE JE DOIS A L'ARMEE, J AI ETE TRES DECU DE VOIR QU'ELLE N'A PAS ARRETE UNE SEULE PERSONNE APRES UN SI FLAGRANT EVENEMENT COMME ELLLE N'A ARRETTE AUCUN DE CEUX QUI ONT ATTAQUE LES CIVILS A TAYYOUNNE MAIS ARRETE SEULEMENT CEUX QUI CE SONT DEFENDUS CONTRE LES AGRESSEURS DE LEUR QUARTIER ET SURTOUT NE ME DITES PAS QUE LE PROCHAIN PRESIDENT SERA ENCORE UN GENERAL EN CHEF DE L'ARMEE CAR A PART LE GRANDIOSE FOUAD CHEHAB CHEF DE L'ARMEE AUCUN N'A ETE A LA HAUTEUR DE CE QUI EST DEMANDE D'UN PRESIDENT AU LIBAN

LA VERITE

12 h 09, le 21 avril 2022

Tous les commentaires

Commentaires (16)

  • UN DERNIER COMMENTAIRE A CE SUJET LES VOYOUX A VISAGE DECOUVERT ONT AGRESSE LES PERSONNES QUI VENAIENT SOUTENIR UNE LISTE EN OPPOSITION A AMAL ET HEZBOLLAH LES PHOTOS ET FILMS DONNENT DE CLAIRS VISAGES A CES AGRESSEURS. DANS LE COURT VIDEO UNE PERSONNE A TIRE AVEC SON ARME DEVANT LA POLICE OU L'ARMEE. A T IL ETE ARRETTE ? SUREMENT PAS NOS POLITICIENS DONNENT L'ORDRE DE S'ATTAQUER SEULEMENT AUX MANIFESTANTS PACIFIQUES QUI INSULTENT AVEC RAISON D'AILLEURS LES POLITICIENS MAIS SUREMENT PAS LES HOMMES ARMES QUI TABASSENT DES CIVILS DESARMES PEUPLE DU LIBAN : SACHEZ VOTER POUR UNE FOIS ET DEBARRASSEZ NOUS DE CES POLITICIENS QUI SONT AU DESSUS DES LOIS ET NON AUCUN RESPECT POUR LA DEMOCRATIE: RAPPELEZ VOUS NOUS SOMMES LIBANAIS PAS IRANIENS AUJOURDH'UI COMME NOUS N'ETIONS PAS PALESTINIENS EN 1975 MAIS LIBANAIS ET LE LIBAN AVAIT GAGNE ET NOUS GAGNERONS CETTE FOIS AUSSI MAIS GRACE A VOTRE VOTE.. PS MALGRE TOUT LE RESPECT QUE JE DOIS A L'ARMEE, J AI ETE TRES DECU DE VOIR QU'ELLE N'A PAS ARRETE UNE SEULE PERSONNE APRES UN SI FLAGRANT EVENEMENT COMME ELLLE N'A ARRETTE AUCUN DE CEUX QUI ONT ATTAQUE LES CIVILS A TAYYOUNNE MAIS ARRETE SEULEMENT CEUX QUI CE SONT DEFENDUS CONTRE LES AGRESSEURS DE LEUR QUARTIER ET SURTOUT NE ME DITES PAS QUE LE PROCHAIN PRESIDENT SERA ENCORE UN GENERAL EN CHEF DE L'ARMEE CAR A PART LE GRANDIOSE FOUAD CHEHAB CHEF DE L'ARMEE AUCUN N'A ETE A LA HAUTEUR DE CE QUI EST DEMANDE D'UN PRESIDENT AU LIBAN

    LA VERITE

    12 h 09, le 21 avril 2022

  • et si le jour des elections Amal et Hezbollah( car que personne ne vienne dire que ce n'est pas eux qui ont ordonne a leurs voyous d'arretter ce convoie ) feraient pareils cad empecheraient les chiites du " nord' de venir au sud voter contre leur liste? LA VERITE : CES ELECTIONS N'ONT DE SENS QUI SI L'ARMEE EN MASSE SUR LE TERRITOIRE AU SUD EMPECHE TOUTE INTERFERENCE DANS CE VOTE SINON LES 100% AMAL/HEZBOLLAH QUE CES LISTES OBTIENDRONT SERONT NON DEMOCRATIQUE ET A JETER A LA POUBELLE DE L'HISTOIRE

    LA VERITE

    15 h 46, le 18 avril 2022

  • Quelle tragédie de voir les forces de sécurité intérieures couvrir ces événements comme des mafieux achetés… Tous aux urnes!

    Sam

    10 h 29, le 18 avril 2022

  • Ce n'est pas vrai que les élections sont jouées d'avance! Comme il n'est pas vrai que la loi électorale actuelle assure la victoire aux mêmes personnes! Si le peuple se mobilise et décide d'aller aux urnes, personne ne peut arrêter le changement et un vote massif contre les corrompus et les vendus aux pouvoir peut changer la donne! Votez pour n'importe qui sauf pour les listes des partis au pouvoir et de leur sbires. Nous verrons alors s'il pourront rester au pouvoir. Il est impératif que la légitimité politique et la majorité au parlement leur soit dérobées car cela engendrera un gouvernement libre comme un Président libre de toute contrainte. S'il veulent après lui faire la guerre, eh bien tant pis pour eux. Votez, votez et encore votez de tout votre cœur pour sauver le pays et le future de vos enfants. Votes vital! votez existentiel! votez FL et leurs alliés ou souverainistes mais allez voter et parole d’évangile tout changera!

    Pierre Christo Hadjigeorgiou

    09 h 10, le 18 avril 2022

  • Amal, Hezbollah et cie. des criminels comme quelqu’un que je connais ….

    Eleni Caridopoulou

    21 h 59, le 17 avril 2022

  • Après cet incident très grave qui empeche la démocratie d’élire un représentant librement TOUS les libanais doivent savoir que voter pour n’importe quel liste qui contient un représentant de Amal ou de Hezbollah donc du CPL AUSSI c’est voter pour la main-mise du Liban par ces deux partis LA VÉRITÉ QUE AOUN OU BASSIL AIENT LE COURAGE DÉNONCER CE QUI CE PASSE ET RETIRE LEUR SOUTIENT ET ACCORD AVEC LE HEZBOLLAH ET AMAL MÊME À DES FINS ELECTORAL ET CHAQUE LIBANAIS DOIT SAVOIR QUE VOTER CPL C’EST VOTER POUR AMAL ET HEZBOLLAH DONC VOTER POUR LE MESSAGE ENVOYÉ HIER CONTRE UN GROUPE D’INDÉPENDANTS QUE SEUL LA FORCE PRIME ET PAS LA DÉMOCRATIE APRÈS CELA SI VOUS AVEZ VOTE POUR CPL OU AMAL OU HEZBOLLAH NE VENEZ PAS VOUS PLAINDRE D’ÊTRE DEVENU LE PIRE ÉTAT DE LA PLANÈTE , PIRE QUE LE PLUS PAUVRE ÉTAT D’AFRIQUE CAR C’EST VOTRE VOIX QUI AURA RENDU TOUT CHANGEMENT IMPOSSIBLE

    LA VERITE

    17 h 35, le 17 avril 2022

  • Comme c’est bizarre !! Pour une fois le FL n’est pas mentionné pour début d’outrage . Ce sont les chiites libres qui doivent mener le démantèlement de Berri et hassoun idéalement en premier, puis les sunnites et en dernier ressort les chrétiens. Chacun son ménage !

    Wow

    13 h 10, le 17 avril 2022

  • Un petit aperçu de ce que seraient les élections en présence d’armes étrangères sur notre sol. Comme ils sont aux abois, ils cherchent à leur façon habituelle à dissuader les candidats patriotes à se présenter et bientôt ils empêcheront les citoyens de voter en toute liberté. Je vous l’avez déjà dit nous sommes dans un pays dictatorial et tant que les armes ne sont pas retirées des mains des vendus pour assurer la sécurité des libanais, rien ne se fera comme on l’espère et ils viendront nous dire que nous les avons choisi en toute liberté pour nous anéantir. Point de soumission, il faut leur montrer enfin de quel bois on se chauffe.

    Sissi zayyat

    12 h 30, le 17 avril 2022

  • Le seul point d'accord entre le CPL tendance Bassil et moi c'est la qualification de Berri en tant que "Baltagi" (ce qui n'a rien a voir avec la famille Beyrouthine amie de meme nom....).

    Michel Trad

    22 h 51, le 16 avril 2022

  • If the traditional Parties in South 2, Amal and Hezbollah are assured to obtain a majority, why are they exerting violence against the alternative progressive Parties? This violence should serve as an impetus for us to vote in large numbers for their opponents. We should demonstrate that Amal and Hezbollah do not monopolize representation in these areas. The security forces deployed for the event should have ensured the safety of candidates, and participants in this campaign launch.

    Mireille Kang

    22 h 19, le 16 avril 2022

  • Mais où est donc Ghada Aoun? Ou son equivalent juge pour la région de sarafande LA VÉRITÉ LA HONTE EST À L ARMÉE LIBANAISE OU LA SÛRETÉ GÉNÉRALE QUI AVERTIT N ONT RIEN FAIT POUR EMPÊCHER CES VOYOUX D’AGIR ET SURTOUT NE VENEZ PAS ME DIRE QU’ILS N ONT OAS REÇU L’ORDRE DE BERRY OU DE NASRALLAH CHASSEZ CETTE CLIQUE UNE FOIS POUR TOUTE CAR ILS NE CONNAISSENT MÊME PAS CE QUE VEUT DIRE UNE DÉMOCRATIE

    LA VERITE

    21 h 55, le 16 avril 2022

  • Mais non, voyons ! Ces voyoux, agresseurs, patibulaires travaillent pour le compte du front de liberation de Titan de la mainmise de Saturne ...

    Remy Martin

    19 h 41, le 16 avril 2022

  • Il n’y a pas un proverbe arabe qui quelque chose comme: "une arme dans les mains d’une merde, ça blesse"?

    Gros Gnon

    19 h 34, le 16 avril 2022

  • Il n'y a pas d'acte plus grave que celui d'empêcher la démocratie au Liban. Nous sommes prêts à subir le rationnement, les privations, la faim, la maladie et l'exil. Mais dans le seul but de pouvoir voter pour le changement. Nous empêcher de le faire nous acculerait. Et comme le dit si bien Sun Tzu "Des soldats qui n’ont d’autre alternative que la mort se battent avec la plus sauvage énergie. N’ayant plus rien à perdre, ils n’ont plus peur ; ils ne cèdent pas d’un pouce, puisqu’ils n’ont nulle part où aller." Nous pouvons tout accepter, mais jamais de baisser la tête.

    K1000

    19 h 08, le 16 avril 2022

  • Tout cela montre au contraire qu’ils ont peur des listes d’opposition et cherchent à les museler. Les réseaux sociaux jouent contre les partis au pouvoir et la colère gronde. Il faut surtout aller voter pour les sanctionner et ne pas leur donner des victoires fulgurantes. Leur objectif c’est décourager les opposants, ne cédez pas.

    Alexandre Choueiri

    18 h 50, le 16 avril 2022

  • Vous vous attendez a quoi? Les voyous du Hezb, de Amal, du CPL et des Marada feront tout our empecher l'opposition de passer. Les elections? C'est foutus d'avance!

    IMB a SPO

    18 h 21, le 16 avril 2022

Retour en haut