Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Grande-Bretagne

Député poignardé : un sympathisant de l'EI condamné à la prison à vie


Député poignardé : un sympathisant de l'EI condamné à la prison à vie

Le sympathisant du groupe État islamique, Ali Harbi Ali, 26 ans, condamné à perpétuité pour le meurtre du député britannique David Amess, le 13 avril 2022. Photo METROPOLITAN POLICE / AFP

 Un jeune sympathisant du groupe jihadiste Etat islamique a été condamné mercredi à la prison à perpétuité sans possibilité de libération pour le meurtre du député britannique David Amess, qui avait choqué et ému au Royaume-Uni l'automne dernier.

En condamnant Ali Harbi Ali, 26 ans, le juge Nigel Sweeney de la Cour criminelle de l'Old Bailey à Londres a souligné que celui-ci n'avait "aucun remords ou aucune honte, au contraire" pour le meurtre avec plus de 20 coups de couteau de l'élu lors d'une permanence parlementaire le 15 octobre. "Il s'agit d'un meurtre qui a frappé le coeur de notre démocratie", a souligné le juge.

La perpétuité réelle est une peine très rare, qui a été infligée en septembre dernier au policier Wayne Couzens, reconnu coupable du meurtre en mars 2021 de la Londonienne Sarah Everard, ainsi qu'au meurtrier de la députée Jo Cox, le partisan de l'extrême droite Thomas Mair. "L'homme qui commence aujourd'hui une peine de prison à vie est un individu froid, calculé et dangereux", a déclaré à la presse le commissaire adjoint de la Metropolitan Police, Matt Jukes après le verdict.

Ali Harbi Ali, qui est né et a grandi à Londres dans une famille d'origine somalienne, avait été reconnu lundi coupable de meurtre et de préparation d'actes terroristes.

Le jeune homme avait plaidé non coupable, mais il avait déclaré la semaine dernière à l'audience avoir visé l'élu de 69 ans parce que ce dernier avait voté en faveur de frappes aériennes en Syrie.

Frustré de ne pas aller combattre lui-même en Syrie avec le groupe Etat islamique, l'accusé s'était dit qu'il devait "essayer de faire quelque chose ici pour aider les musulmans là-bas". "Je me réjouis de la sentence prononcée aujourd'hui", a tweeté le Premier ministre britannique Boris Johnson. "Nous ne permettrons jamais à ceux qui commettent des actes de malveillance de triompher de la démocratie."

L'attaque était survenue alors que David Amess recevait ses administrés dans une église méthodiste à Leigh-on-Sea, à 60 kilomètres à l'est de Londres.

"Content de lui même" 

"Cela nous brise le coeur de savoir que notre mari et père a dû accueillir le meurtrier avec un sourire amical", a déclaré la famille de David Amess dans un communiqué, indiquant accueillir le verdict "sans allégresse".

La mort de David Amess, élu depuis 1983, avait ravivé le traumatisme de l'assassinat de l'élue travailliste Jo Cox en juin 2016. Cette députée de 41 ans avait été tuée de plusieurs balles et coups de couteau une semaine avant le référendum britannique sur l'appartenance à l'Union européenne. Ces deux drames ont suscité des appels à renforcer la sécurité des élus et à apaiser un débat politique électrique ces dernières années, notamment depuis les échanges autour du Brexit.

Ali Harbi Ali avait, selon les médias britanniques, suivi brièvement un programme de lutte contre la radicalisation, sans être considéré comme à risque par les services de sécurité.

En plus de sa condamnation à la perpétuité réelle pour le meurtre de David Amess, il a été condamné à une peine de prison à perpétuité pour préparation d'actes de terrorisme. Il avait envisagé de tuer d'autres députés et avait rodé autour du Parlement armé d'un couteau l'été dernier. Il avait mené des recherches sur plusieurs élus et s'était rendu plusieurs fois près du domicile du ministre Michael Gove.

Ali Harbi Ali avait été arrêté quelques minutes après le drame, par deux policiers armés seulement de matraques et de bombes lacrymogène.

Le Royaume-Uni a connu plusieurs attaques jihadistes au couteau ces dernières années, certaines revendiquées par le groupe Etat islamique. Aucune revendication n'a été rendue publique depuis la mort de David Amess.

Un mois après le meurtre de David Amess et au lendemain de l'explosion d'un taxi devant un hôpital de Liverpool (nord de l'Angleterre), considérée par la police comme étant un attentat, le gouvernement avait relevé à "grave" le niveau de la menace terroriste sur le sol britannique. Il a depuis été rétrogradé à "important".



 Un jeune sympathisant du groupe jihadiste Etat islamique a été condamné mercredi à la prison à perpétuité sans possibilité de libération pour le meurtre du député britannique David Amess, qui avait choqué et ému au Royaume-Uni l'automne dernier.En condamnant Ali Harbi Ali, 26 ans, le juge Nigel Sweeney de la Cour criminelle de l'Old Bailey à Londres a souligné que celui-ci...