Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Crise au Liban

Le taux de change au centre de la réunion de la Commission des finances sur le projet de budget 2022


Le taux de change au centre de la réunion de la Commission des finances sur le projet de budget 2022

La Commission des Finances et du budget en réunion au Parlement, le 5 avril 2022. Photo Ali Fawaz/Parlement libanais

Le président de la Commission des finances et du budget, Ibrahim Kanaan, a affirmé mardi, à l'issue d'une réunion consacrée à l'examen du projet de budget 2022, que celui-ci ne devrait pas être produit en utilisant différents taux de change, le taux officiel de la livre libanaise demeurant fixé à 1.505,7 LL alors que la monnaie nationale s'échangeait dernièrement aux alentours de 24.000 LL sur le marché parallèle et à 22.000 LL sur la plateforme Sayrafa de la Banque du Liban (BDL).

"Il n'est pas acceptable que les citoyens paient des impôts au taux Sayrafa alors qu'ils sont remboursés au taux officiel", a déploré le député, selon lequel "la commission a demandé au ministère des Finances de fournir des marges claires pour le taux de change qui sera utilisé dans le calcul des recettes et des dépenses. D'ici là, la commission suspendra les discussions autour des articles liés à ce sujet".

Le manque de détails sur les taux de change utilisés dans l'estimation des recettes et des dépenses a semé la confusion et laissé la commission dans l'incertitude quant à la manière dont le ministère des Finances a pu parvenir à ses chiffres prévisionnels. Certains observateurs estiment que l'une des raisons pour lesquelles la BDL est intervenue sur le marché parallèle en stabilisant la livre aux alentours de 20.000 LL contre le dollar est sa volonté que le budget 2022 reflète des chiffres réalistes et que le taux Syarafa puisse devenir le taux de référence.

M. Kanaan a indiqué, par ailleurs, que la commission a approuvé l'article relatif à l'exemption des droits de succession pour les héritiers des proches des victimes de l'explosion meurtrière au port de Beyrouth. 

La commission, qui est parvenue à l'article 43 du projet de budget, se réunira de nouveau jeudi pour plancher sur les 121 articles restants. Quoi qu'il arrive, l'adoption du budget 2022 se fera hors des délais constitutionnels.


Le président de la Commission des finances et du budget, Ibrahim Kanaan, a affirmé mardi, à l'issue d'une réunion consacrée à l'examen du projet de budget 2022, que celui-ci ne devrait pas être produit en utilisant différents taux de change, le taux officiel de la livre libanaise demeurant fixé à 1.505,7 LL alors que la monnaie nationale s'échangeait dernièrement aux alentours de...