Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Iran

Un religieux chiite assassiné lors d'une attaque au couteau

Un religieux chiite assassiné lors d'une attaque au couteau

Le mausolée de l'Imam Réza à Mashhad, en juin 2000. Photo d'archives AFP/ATTA KENARE

Le jeûne du ramadan a été assombri mardi en Iran par une attaque au couteau ayant tué un religieux chiite et blessé deux autres, dont un grièvement, suscitant effroi et sidération parmi les pèlerins.

L'attaque a eu lieu dans le sanctuaire de Machhad, principal centre religieux du pays, où affluent les pèlerins chiites durant les fêtes musulmanes, notamment lors du ramadan qui a débuté dimanche. Elle a eu lieu en début d'après-midi à un moment de forte affluence dans la cour du sanctuaire de l'imam Réza, l'une des figures les plus vénérées du chiisme.

L'agresseur, un homme dont l'âge n'a pas été précisé, a "attaqué au couteau trois religieux chiites, tuant l'un d'eux et en blessant deux autres" avant d'être arrêté, a déclaré à la télévision le gouverneur de la province de Khorassan-Razavi, Yaghoub-Ali Nazari. Il s'agit d'un "ressortissant étranger", a précisé à l'agence de presse Fars le procureur général de Machhad, Mohamamd-Hossein Doroudi, sans donner sa nationalité et ajoutant que quatre autres personnes avaient été arrêtées, soupçonnées de complicité avec l'agresseur.

Influence "takfiri"

L'agence de presse officielle Irna a publié une vidéo de l'arrestation d'un agresseur présumé tournée avec un portable montrant plusieurs individus en train de pousser un jeune homme dans la cour. "Ne le tabassez pas! Ne le tabassez pas", peut-on entendre dans ces images, où d'autres personnes tentent d'intervenir pour empêcher les gens de frapper l'agresseur. D'autres vidéos tournées par des personnes sur place, et diffusées par les médias officiels, montrent un homme gisant dans une mare de sang dans la cour du sanctuaire.

Les motivations ayant mené à cet acte ne sont pas encore connues mais "l'enquête préliminaire a révélé que l'agresseur avait commis cette action sous l'influence des courants takfiri", a indiqué le gouverneur local, cité par le site de la télévision. Le terme takfiri, qui signifie littéralement "ceux qui lancent des anathèmes contre les personnes ne partageant pas leur idéologie", désigne en Iran et dans plusieurs pays les groupes jihadistes ou islamistes radicaux sunnites.

Le bureau du mausolée a précisé pour sa part dans un communiqué qu'"une enquête avait été ouverte pour déterminer l'identité de l'agresseur". L'identité, la nationalité et les motivations des complices présumés n'ont pas été révélées par les autorités. Révéré dans le sanctuaire de Machhad, l'imam Réza est le huitième des douze saints imams du chiisme duodécimain, religion d'Etat en Iran depuis le XVIe siècle. Il est le seul enterré en Iran et l'un des plus importants imams dans le pays.


Le jeûne du ramadan a été assombri mardi en Iran par une attaque au couteau ayant tué un religieux chiite et blessé deux autres, dont un grièvement, suscitant effroi et sidération parmi les pèlerins.
L'attaque a eu lieu dans le sanctuaire de Machhad, principal centre religieux du pays, où affluent les pèlerins chiites durant les fêtes musulmanes, notamment lors du ramadan qui a...