Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Des manifestants font irruption au ministère de l’Énergie et déchirent un portait de Aoun

Des manifestants  font irruption au ministère de l’Énergie et déchirent un portait de Aoun

Un portrait de Michel Aoun déchiré et jeté sur le sol, au siège du ministère de l’Énergie. Capture d’écran/Instagram/thawramap

Des manifestants en colère ont fait irruption vendredi matin dans les locaux du ministère de l’Énergie et de l'Eau à Beyrouth et ont déchiré un portrait du président libanais Michel Aoun, en signe de protestation contre les coupures de plus en plus fréquentes du courant électrique.

Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, et reprise par plusieurs pages affiliées au mouvement de contestation populaire d'octobre 2019, montre des manifestants criant leur colère à l'intérieur des locaux du ministère après avoir déchiré un portrait officiel du chef de l’État. Le ministère de l’Énergie est dirigé actuellement par Walid Fayad, proche du Courant patriotique libre (CPL, aouniste). Il est aux mains de cette formation depuis 2008. La même vidéo montre une altercation verbale entre les protestataires et ce qui semble être un fonctionnaire non identifié du ministère.


La veille, une autre vidéo avait fait le buzz sur les réseaux sociaux. On y voit le ministre de l’Énergie Walid Fayad danser dans un restaurant lors d'une soirée. Des images qui ont provoqué la fureur de plusieurs internautes.


Dans un pays plombé par la pire crise économique de son histoire moderne, les coupures du courant électrique se font de plus en plus fréquentes, obligeant les Libanais à recourir aux générateurs privés pour tenter de combler ce déficit. Sauf qu'avec la hausse des prix du diesel en raison de l’augmentation des cours mondiaux de pétrole, les générateurs sont soumis à un rationnement sévère, alors que les factures atteignent des sommes astronomiques pour une population dont 80% est désormais pauvre.


Des manifestants en colère ont fait irruption vendredi matin dans les locaux du ministère de l’Énergie et de l'Eau à Beyrouth et ont déchiré un portrait du président libanais Michel Aoun, en signe de protestation contre les coupures de plus en plus fréquentes du courant électrique.Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, et reprise par plusieurs pages affiliées au mouvement de...