Rechercher
Rechercher

Auto - Mobilité du futur

Maserati proposera une gamme électrique complète dès 2025

Ford accélère son électrification en Europe.

Maserati proposera une gamme électrique complète dès 2025

La Maserati GranTurismo Folgore (100 % électrique) a été dévoilée à Modène, en Italie, mercredi dernier. La GranTurismo électrique développe 1 200 ch et abat le 0 à 100 km/h en 2 secondes, avec une vitesse de pointe de 300 km/h. Selon la marque au trident, ses ingénieurs ont conçu un son de moteur « authentique » pour cette gamme Folgore (« foudre »). Maserati/Handout/Reuters

Maserati va lancer trois voitures électriques dès 2023 et sa gamme à batteries sera complète dès 2025, a annoncé jeudi dernier la marque de luxe du groupe Stellantis. Le nouveau SUV Grecale ainsi que le coupé GranTurismo et le cabriolet GranCabrio doivent donner avec leur version électrique Folgore (« foudre ») un coup d’avance à la marque italienne sur les autres blasons de luxe, a indiqué sa direction lors d’une conférence de presse en ligne.

La marque promet une GranTurismo électrique de 1 200 chevaux, avec le 0 à 100 km/h en deux secondes et une vitesse de pointe de 300 km/h, du niveau des Rimac ou des Tesla les plus exclusives. Le SUV Levante, qui représente 59 % des ventes de Maserati, ainsi que la berline Quattroporte et la supercar MC20 auront droit à leur version à batterie avant 2025, et la marque sera 100 % électrique en 2030. L’autonomie des batteries, fournies par différents équipementiers, doit encore être précisée. La berline d’entrée de gamme, la Ghibli, disparaîtra du catalogue, confirmant l’électrification et la montée en gamme de la marque voulue par son propriétaire Stellantis. Un son de moteur « authentique » a été conçu pour ces versions Folgore par les ingénieurs pendant 18 mois, a précisé Francesco Tonon, directeur du planning des produits de la marque au trident.

Après quelques années de passage à vide, Maserati a retrouvé les bénéfices en 2021 avec plus de 24 000 ventes et 5,1 % de marge opérationnelle, et vise désormais « plus de 15 % de marge » à moyen terme, a indiqué fin février le patron de Stellantis, Carlos Tavares. Ces versions électriques devraient permettre à Maserati d’accélérer sur les marchés où les moteurs à essence sont les plus taxés : en Scandinavie (la Norvège, la Suède, la Finlande et, plus largement, le Danemark ou encore l’Islande), en France ou également aux Pays-Bas, mais aussi aux États-Unis et en Chine, ses deux principaux marchés.

D’autre part, le constructeur américain Ford, qui a fait de la transition aux véhicules électriques une priorité, a annoncé lundi dernier qu’il mettait le paquet en Europe, doublant la mise en Allemagne, pariant sur sa production en Roumanie et prévoyant une usine de batteries électriques en Turquie. Le groupe, qui a chamboulé son organisation début mars en créant une nouvelle entité entièrement consacrée aux voitures électriques, ambitionne de proposer en Europe sept nouveaux modèles dans cette catégorie d’ici à 2024 et d’y vendre au total 600 0000 unités d’ici à 2026. Ces modèles seront basés sur la plateforme MEB – squelette technique adaptable à plusieurs types de voitures électriques – achetée chez Volkswagen. Avec la Mustang Mach-E proposée depuis l’an dernier et le lancement imminent du modèle E-Transit, Ford proposera au total neuf modèles électriques d’ici à 2024 en Europe.

Source : AFP


Maserati va lancer trois voitures électriques dès 2023 et sa gamme à batteries sera complète dès 2025, a annoncé jeudi dernier la marque de luxe du groupe Stellantis. Le nouveau SUV Grecale ainsi que le coupé GranTurismo et le cabriolet GranCabrio doivent donner avec leur version électrique Folgore (« foudre ») un coup d’avance à la marque italienne sur les autres blasons...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut