Rechercher
Rechercher

Politique - Focus

Le vote des Libanais de l’étranger est-il menacé ?

Un manque de fonds, des consulats qui fonctionnent au ralenti et des problèmes logistiques risquent d’affecter la participation des expatriés.

Le vote des Libanais de l’étranger est-il menacé ?

Un homme déposant son bulletin dans l’urne à Jbeil, lors des législatives de mai 2018. Photo d’archives Joseph Eid/AFP

Dans un entretien télévisé, le ministre des Affaires étrangères Abdallah Bou Habib avait fait part lundi soir de son inquiétude concernant le manque de fonds dont il dispose pour organiser les élections des expatriés libanais en mai prochain. Par...
Dans un entretien télévisé, le ministre des Affaires étrangères Abdallah Bou Habib avait fait part lundi soir de son inquiétude concernant le manque de fonds dont il dispose pour organiser les élections des expatriés libanais en mai prochain. Par...

commentaires (5)

Tout les analystes et tous les sondages montrent que le CPL va connaître une déroute totale lors des prochaines élections malgré tous les votes des chiites en leur faveur. Il est donc clair que le CPL va tout faire pour faire annuler ces élections et ce sont les seuls qui veulent les annuler car même Gebran Bassil ne va pas retrouver son siège qu’il avait déjà perdu 2 fois

Lecteur excédé par la censure

10 h 39, le 24 février 2022

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Tout les analystes et tous les sondages montrent que le CPL va connaître une déroute totale lors des prochaines élections malgré tous les votes des chiites en leur faveur. Il est donc clair que le CPL va tout faire pour faire annuler ces élections et ce sont les seuls qui veulent les annuler car même Gebran Bassil ne va pas retrouver son siège qu’il avait déjà perdu 2 fois

    Lecteur excédé par la censure

    10 h 39, le 24 février 2022

  • comme par hasard quoi ! des problemes logistiques, financiers, administratifs, de mauvaise volonte, de mauvaise foi,de mensonges & bien entendu d'incompetence.

    Gaby SIOUFI

    10 h 05, le 24 février 2022

  • LE CAPORAL ET LE BACILLE S,ACHARNENT A ANNULER LES ELECTIONS DE LA DIASPORA. ILS SAVENT QU,ILS SERONT PUNIS.

    MON CLAIR MOT A GEAGEA CENSURE

    09 h 44, le 24 février 2022

  • Ce n'est pas la peine qu'il prenne la peine de nous prendre pour des cons... le nabot nain de jardin mafieux et le père du peuple ne veulent pas de ce vote.

    Zeidan

    09 h 27, le 24 février 2022

  • "Pourquoi M. Bou Habib (ministre affilié au Courant patriotique libre) semblait soucieux du manque de fonds alors que le gouvernement vient de casser sa tirelire ?". La réponse est dans la parenthèse. Le CPL a clairement montré qu'il ne voulait pas du vote de la diaspora. l'argument financier sera mis en avant pour le contrecarrer au maximum.

    Yves Prevost

    07 h 27, le 24 février 2022

Retour en haut