Rechercher
Rechercher

Monde - Éclairage

De Damas à Kiev, la « méthode Poutine »

L’intervention russe en Ukraine répond plus ou moins au même schéma que la participation active de Moscou à la guerre civile syrienne, même si les enjeux sont autrement importants pour le Kremlin. 

De Damas à Kiev, la « méthode Poutine »

Alep, mai 2016. Karam al-Masri/AFP

Des contextes différents, mais une seule et même méthode. Alors que le président russe Vladimir Poutine a reconnu lundi soir l’indépendance des territoires séparatistes prorusses de Donetsk et de Lougansk, situés dans la région russophone du...

Des contextes différents, mais une seule et même méthode. Alors que le président russe Vladimir Poutine a reconnu lundi soir l’indépendance des territoires séparatistes prorusses de Donetsk et de Lougansk, situés dans la région russophone du...

commentaires (16)

On sait tous comment les ennemis occidentaux de Poutine provoquent pour ensuite avoir le prétexte de dire qu'ils se défendent. Et on sait comment après leur passage en Irak, en Afghanistan et j'en passe, ces donneurs de leçons ne laissent que ruines et désolation! Et le plus triste, c'est de croire à leur rhétorique mensongère sous couvert de "démocratie"!

Politiquement incorrect(e)

18 h 11, le 24 février 2022

Tous les commentaires

Commentaires (16)

  • On sait tous comment les ennemis occidentaux de Poutine provoquent pour ensuite avoir le prétexte de dire qu'ils se défendent. Et on sait comment après leur passage en Irak, en Afghanistan et j'en passe, ces donneurs de leçons ne laissent que ruines et désolation! Et le plus triste, c'est de croire à leur rhétorique mensongère sous couvert de "démocratie"!

    Politiquement incorrect(e)

    18 h 11, le 24 février 2022

  • Ceux qui prennent La Défense de ce pauvre Poutine qui veut nous faire croire qu’il est menacé par l’Ukraine pour justifier ils sont à mille lieux de la vérité. Sa seule crainte est de voir des pays démocratiques l’encercler et devenir contagieuseset menaçante pour sa dictature. Il n’a qu’une idée fixe en tête, la propension et la récupération de l’empire soviétique, sinon pourquoi est il présent dans les quatre coins du monde qui sont loin de ses territoires tel que l’Afrique et le moyen Orient sinon pour pouvoir menacer et installer une atmosphère de terreur suspendue à ses humeurs comme les autres dictateurs qui usent de leurs armes au péril de la vie d’innocents pour satisfaire leur ego et camoufler leur échec au sein de leur pays. Les occidentaux ont été en Afrique à la demande des africains. Ils les ont supplié de venir les sauver du danger de Daech et cie et ça leur a coûté un prix astronomique en argent et en vie humaine pour protéger la population jusqu’à ce que Poutine décide de s’inviter et de faire croire à ces pauvres africains que leur sauveur c’est lui et personne d’autre en leur envoyant des mercenaires qui leur coûtent un bras pour mettre la main sur leurs richesses sans avoir à faire la guerre puisque le plus gros a été déjà fait par les occidentaux. Allons un peu de hauteur et arrêtons de croire à ce que les dictateurs disent, ils faut plutôt regarder les faits qui sont évidents pour pouvoir juger de leur bonne foi. Nous avons un petit échantillon chez nous.

    Sissi zayyat

    15 h 49, le 24 février 2022

  • L,OTAN EST DE PAR SA CHARTE UNE ORGANISATION DE DEFENSE SI UN DE SES MEMBRES EST ATTAQUE. OR ELLE A PARTICIPE A DES GUERRES OFFENSIVES AVANT TOUT EN DEMEMBRANT LA YOUGOSLAVIE, EN IRAK, EN AFGHANISTAN ET EN LYBIE QU,ILS ONT DETRUIT POUR NE CITER QUE CES PAYS. L,OTAN EST UN OUTIL EXCLUSIVEMENT MANIPULE PAR LES AMERICAINS ET POUR LEUR SEULS INTERETS. LES EUROPEENS SONT DES MEMBRES QUI SUIVGENT SEULEMENT. POURQUOI LES ARMES ATOMIQUES AMERICAINS SOUS CONTROLE AMERICAIN EXCLUSIF SONT-ELLES INSTALLEES DANS LES PAYS NON ATOMIQUES TOUT LE LONG DES FRONTIERES RUSSES ET SEULS LES AMERICAINS PEUVENT POUSSER LES BOUTONS SANS MEME L,ACCORD DES PAYS . STOLTEMBERG EST UN SERVITEUR AMERICAINS. SI GUERRE ATOMIQUE IL Y AURAIT LES AMERICAINS COMBATTRAIENT JUSQU,AU DERNIER EUROPEENS. L,EUROPE SERAIT RASEE. LES EUROPEENS LE SAVENT. LA PIEUVRE AMERICAINE LES ETOUFFE. ILS SONT DIVISES ET FAIBLES. L,UE N,EST QU,UNE UNION MI-ECONOMIQUE, MEME PAS ECONOMIQUE ENTIEREMENT. SUR AUCUN SUJET ILS NE SONT TOUS D,ACCORD. SURTOUT POLITIQUE. LE RUSSE MENACE PAR LES ARMES ATOMIQUE4S A SES FRONTIERES A LE DROIT DE SE DEFENDRE COMME IL LE JUGE NECESSAIRE POUR SON PAYS. JE M,ARRETE ICI CAR SI ANALYSER CE SERA TRES TRES LONG, IL FAUDRAIT DES CENTAINES DE PAGES. MAIS LES OCCIDENTAUX PRATIQUENT LA DICTATURE ECONOMIQUE, FINAQNCIERE ET MILITAIRE AU NOM DE LA DEMOCRATIE DONT ILS N,ONT QUE LE NOM. TOUS INTERVIENNENT DANS BEAUCOUP DE PAYS DU MONDE, TOUJOURS SE DONNANT RAISON AU NOM DE LA DEMOCRATIE.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    15 h 07, le 24 février 2022

  • Merci Soulayma Mardam Bey pour cette remarquable analyse comparée.

    Eddé Dominique 4037

    11 h 52, le 24 février 2022

  • POUTINE FAIT EN UKRAINE CE QUE AMERICAINS ET OTAN ONT FAIT EN YOUGOSLAVIE -UN EXEMPLE SEULEMENT- QU,ILS AVAIENT DEMEMBREE POUR EUX C,EST DEMOCRATIQUEMENT, POUR LES AUTRES DICTATORIALEMENT. TOUS DES HYPOCRITES ! ET LES UNS ET LES AUTRES.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    09 h 42, le 24 février 2022

  • Macron réalise que Poutine est trop difficile "à emmerder". De toute façon "Macron n'a pas le niveau" selon le Maréchal Poutine. Lorsque le régime marxiste s'est effondré pourquoi l'OTAN a t'il perduré ? Pourquoi humilier, provoquer, encercler la Russie ? Et puis qui a fait ces stupides frontières ukrainiennes sinon ce cinglé de Staline ? Alors que ce pays est Russe jusqu'au fleuve qui sépare ce pays (plusieurs fois martyres d'ailleurs), et polono-balto-ukranien de l'autre côté... Surtout Polonais de ce côté ci durant des siècles

    Zahar Nicolas

    23 h 29, le 23 février 2022

  • La charte de l’ONU interdit qu’un pays plus grand ou plus fort envahit un pays plus petit et plus faible. Example: Syrie-Liban ; Irak-Koweït; Turkey -Chypre; Russie - Ukraine. Ne trouvons pas d’excuses bidons pour justifier l’utilisation de la force. Nous ne sommes pas dans une forêt…. Chaque peuple et chaque nation a le droit de décider sur son sort ses alliances et de vivre en paix avec son entourage. Autrement revenons au temps des Barbares.

    Georges S.

    14 h 59, le 23 février 2022

  • Ceux qui pensent que Poutine est un tyran oublient que Poutine travaille pour son pays et son peuple, contrairement à certains chefs d' état. L' OTAN, depuis la chute du mur de Berlin, n' a eu de cesse de se projeter à l' Est pour essayer d'encercler la Russie. En Ukraine, pratiquement dans le jardin de la Russie, Poutine est obligé de se défendre, quitte à se battre contre l' OTAN. C'est une question de vie ou de mort.

    HAJJAR NABIH

    14 h 36, le 23 février 2022

  • Les dictateurs qui declarent la guerre et envahissent d autres pays finissent mal…voir HITLER ou SADAM HUSSEIN,a difference de STALINE,MAO,FRANCO,FIDEL CASTRO ou HUGO CHAVEZ qui sont restés au pouvoir jusqu a leur mort car ils ont bien pris soin de ne jamais violer la souveraineté de leurs voisins…

    HABIBI FRANCAIS

    12 h 13, le 23 février 2022

  • methode Poutine, methode Khamenai, se basent necessairement sur la faiblesse des autres !assurees poules mouillees a la hussein obama, joe biden & consorts.

    Gaby SIOUFI

    11 h 24, le 23 février 2022

  • L'analyse de cet article est bonne. Certes, vous omettez de mentionner le cas de Chypre dans le raisonnement. On peut comprendre pourquoi. Parler de Chypre c'est parler de la Turquie, et c'est aussi parler de l'impuissance (depuis 1974) de la communauté internationale face à une violation flagrante du droit international. Mais si vous parlez de Chypre et de violation du droit pour occuper des territoires, vous allez fatalement utiliser le terme "territoires occupés". Nous savons que cette expression renvoie directement à l'Est de Jérusalem, dans un pays si petit que ses avions survolent parfois le ciel de Beyrouth quand ils doivent faire un virage pour se poser... Là aussi avec des résolutions de l'ONU qui ne sont pas respectées. Et quelles sanction? Mystère et boule de gomme. Alors vous auriez pu évoquer ou invoquer le Kosovo; car c'est probablement l'exemple que prendra la Russie pour se justifier. Ceci dit, votre article a le grand mérite d'exposer calmement les faits, et de donner la perspective. Les Russes ne sont pas fous. Leur histoire a un sens. Ils ont de la mémoire, et ils sont appliqués dans leurs méthodes pour assurer la sécurité de leur pays. Vladimir POUTINE ne raisonne pas à l'échelle de son mandat dans son pays. Il raisonne pour la génération suivante jusqu'à l'extérieur de la Russie. Ce n'est dangereux que si on ne le comprend pas.

    CODANI Didier

    10 h 32, le 23 février 2022

  • Sans vouloir vous être désagréable, votre article est très parti pris et pro-occidental et donc, a mes yeux, subjectif. Poutine a surement fait de la propagande pour préparer le terrain, mais il a tout a fait raison puisqu'il en va de la sécurité de son pays. Les USA et l'OTAN n'ont rien respecte des accords passe, y compris ceux de Minsk I & II. Son intelligence et sa perspicacité, doublées de la faiblesse des démocraties occidentales lui ont permis d'imposer le tempo de sa politique. Certes il n'est pas un enfant de cœur, mais je n'ai toujours pas compris, a ce jour, pourquoi, après la chute de l'empire soviétique, l'occident a continué a considérer la Russie comme un potentiel ennemi au lieu de s'ouvrir a elle et de se la rallier. L'occident récolte se qu;elle a semé. Ils nous ont vendu plusieurs fois, au cours de notre récente histoire, contrairement aux Russes qui, eux, ont un sens de l'honneur et de la parole donnée. Au final c'est l'Ukraine qui paiera les pots cassés pour avoir fait confiance a des personnes comme Biden ou Macron, tous deux des rates en puissance qui ont conduit leur pays respectif vers la catastrophe économique et sociale.

    Pierre Hadjigeorgiou

    10 h 19, le 23 février 2022

  • Les américains veulent faire passer Poutine pour l'ennemi public. Les européens sont aveugles et ne comprennent toujours pas que le plan des wasp anglo-saxons est dirigé contre l'Europe, et non pas contre les russes. Qui a le plus à perdre de se braquer contre les russes? Les européens, et les allemands en premier depuis qu'ils ont tourné le dos au nucléaire pour leur approvisionnement en énergie. Qui a fait capoter le marché du siècle pour les sous-marins français après la rupture sans scrupules du contrat? Encore les wasps... Et je ne parle pas du blé et autre approvisionnements en pétrole et autres matériaux stratégiques qui fait que la Russie est incontournable en Europe, et devrait etre l'allié numéro 1 des européens contre la Chine et surtout contre les Etats-Unis et leur sous-marin anglais...

    Mouawad Robert

    10 h 04, le 23 février 2022

  • L'activisme de Poutine à cependant un coût immense : ce pays de 160 millions d'habitants, gorgé de ressources, à le PIB de l'Espagne ; sa population est dans un état de sous-développement inimaginable. On a bien vu ce week-end que Poutine est un déséquilibré, le plus grand danger est sa possession de l'arme nucléaire.

    F. Oscar

    08 h 11, le 23 février 2022

  • Excellent article!!!

    Akote De Laplak

    18 h 18, le 22 février 2022

  • Merci pour cette analyse!

    Vincent Gélinas

    17 h 43, le 22 février 2022

Retour en haut