Rechercher
Rechercher

Société - Justice

Premier procès pour « esclavagisme » au Liban

La seconde audience a eu lieu hier à Baabda. La femme qui employait l’Éthiopienne, qui est l'une des deux accusés, s’est présentée mais a obtenu un délai d’un mois.

Premier procès pour « esclavagisme » au Liban

Une manifestation de travailleuses domestiques étrangères à Beyrouth, le 24 juin 2018. Photo AFP

Devant le bâtiment délabré du Palais de justice à Baabda, ils ne sont pas nombreux à s’être attroupés. L’affaire est inédite, mais elle ne suscite pas l’attention qu’elle devrait. Pour la première fois, une travailleuse domestique immigrée poursuit...

Devant le bâtiment délabré du Palais de justice à Baabda, ils ne sont pas nombreux à s’être attroupés. L’affaire est inédite, mais elle ne suscite pas l’attention qu’elle devrait. Pour la première fois, une travailleuse domestique immigrée poursuit...

commentaires (7)

Honte au Liban et aux libanais …

Eleni Caridopoulou

21 h 07, le 11 février 2022

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Honte au Liban et aux libanais …

    Eleni Caridopoulou

    21 h 07, le 11 février 2022

  • CA va,ce sujet....on doit s occuper de la misère sur notre peuple actu... et que les domestiques rentrent chez elles,si elles ne sont pas contentes ici.Simple.

    Marie Claude EL-HAGE

    16 h 29, le 11 février 2022

  • Comme nous sommes devenus le pays le plus pauvre du monde, c’est bien de régulariser notre situation sur ce plan, car bientôt peut-être ce seront les femmes libanaises qui iront faire des ménages aux Philippines, au Sri-Lanka, et en Éthiopie, et il ne faut surtout pas que notre attitude passée puisse servir de prétexte …

    Gros Gnon

    10 h 28, le 11 février 2022

  • Les libanais sont d’habitude tellement soucieux de leur image. Pourquoi diable alors les législateurs et employeurs ne se rendent pas compte que leurs excès et leurs crimes (car ça en est !) nuisent à l’image de tout un pays ! C’est un des aspects où les libanais, si prompts à critiquer leurs voisins, démontrent encore une fois qu’ils ne sont guère plus recommandables, hélas !

    Esber Arwad

    10 h 19, le 11 février 2022

  • Affaire ouverte le 8 Novembre 2020, et presque un an et demi plus tard y a toujours rien qui se passe. A ce rythme, s'il y aura un verdict, ça sera certainement par contumace...

    Fadi Chami

    06 h 46, le 11 février 2022

  • Ce n est pas un cas solitaire au liban

    Robert Moumdjian

    04 h 50, le 11 février 2022

  • Une barbarie que l'on trouve aussi en France chez des ressortissants orientaux... On parle ici d'employées de maison et non de "travailleuses domestiques".

    Lilou BOISSÉ

    00 h 51, le 11 février 2022

Retour en haut