Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Jordanie

Vingt-sept trafiquants de drogues tués par l'armée à la frontière avec la Syrie


Les forces spéciales jordaniennes lors d’une démonstration en dehors de Zarqa, au nord-est d’Amman, en mars 2016. Photo d'archives AFP

Vingt-sept trafiquants de drogue qui tentaient d'introduire avec le soutien de groupes armés de grandes quantités de stupéfiants depuis le territoire syrien vers la Jordanie ont été tués par des militaires, a annoncé jeudi l'armée du royaume.

C'est le plus lourd bilan depuis que l'armée jordanienne mène des opérations contre des trafiquants de drogue à la frontière syrienne où la lutte contre ce fléau s'est intensifiée ces derniers mois.

Jeudi à l'aube, un accrochage opposant une unité de soldats à la frontière avec des trafiquants, soutenus par d'autres groupes armés, a fait 27 morts parmi les trafiquants, a précisé l'armée.

"Des recherches ont été effectuées dans la région, et de grandes quantités de stupéfiants ont été saisies", a-t-elle ajouté dans un communiqué. "En coordination avec les services de sécurité, l'armée a mené des opérations simultanées sur plusieurs fronts" à la frontière", selon la même source. Elles ont permis de "déjouer plusieurs tentatives d'infiltration et de contrebande de grandes quantités de stupéfiants en provenance du territoire syrien vers le territoire jordanien. Les passeurs étaient soutenus par d'autres groupes armés", souligne l'armée qui affirme avoir également blessé un nombre indéterminé d'individus alors que d'autres contrebandiers ont fui en territoire syrien.

"Fermeté"

Les responsables jordaniens dénoncent depuis plusieurs mois une augmentation spectaculaire des trafics de drogue à la frontière syrienne. Dans son communiqué jeudi, l'armée jordanienne affirme qu'elle "répondra avec fermeté à toute tentative d'infiltration ou de contrebande et empêchera quiconque tentera de porter atteinte à la sécurité nationale".

L'Observatoire Syrien des droits de l'Homme (OSDH), basé au Royaume-Uni mais qui s'appuie sur un vaste réseau de sources dans la Syrie en guerre, a indiqué pour sa part qu'il s'agissait d'une "tentative de contrebande de stupéfiants à partir de la région de Soueida (sud de la Syrie)".

Le 17 janvier, l'armée jordanienne a annoncé qu'un officier avait été tué et trois gardes-frontières blessés lors d'un affrontement avec des trafiquants de drogue à la frontière syrienne. Quelques jours plus tard, l'un des militaires a succombé à ses blessures.

La Jordanie, qui accueille environ 1,6 million de réfugiés syriens depuis le déclenchement du conflit en Syrie en mars 2011, a durci ces dernières années les procédures à sa frontière avec la Syrie. Ainsi, plusieurs dizaines de combattants parmi lesquels un grand nombre d'extrémistes ont été arrêtés et emprisonnés pour avoir tenté de pénétrer illégalement en territoire syrien pour combattre le régime du président Bachar el-Assad aux côtés des jihadistes. Selon les autorités jordaniennes, 85% des drogues saisies sont destinées à la contrebande hors de Jordanie.

Les organisations surveillant le trafic de drogue affirment que la majorité de la production de captagon, un stimulant de type amphétamine presque exclusivement fabriqué et consommé au Moyen-Orient, provient des régions syriennes contrôlées par le gouvernement. Selon un rapport financé par l'UE du Centre d'analyse et de recherche opérationnelles, "les exportations de captagon de la Syrie ont atteint une valeur marchande d'au moins 3,46 milliards de dollars" en 2020. La frontière entre les deux pays s'étend sur environ 360 kilomètres. Jaber, appelé Nassib du côté syrien, est le seul point de passage complètement rouvert au transit entre les deux pays.


Vingt-sept trafiquants de drogue qui tentaient d'introduire avec le soutien de groupes armés de grandes quantités de stupéfiants depuis le territoire syrien vers la Jordanie ont été tués par des militaires, a annoncé jeudi l'armée du royaume.
C'est le plus lourd bilan depuis que l'armée jordanienne mène des opérations contre des trafiquants de drogue à la frontière syrienne où la...