Rechercher
Rechercher

Sport - Tennis / Open d’Australie

Ça casse pour Sabalenka

Poussé dans ses retranchements par Fritz, Tsitsipas s’est difficilement qualifié pour les quarts de finale.

Ça casse pour Sabalenka

La joueuse biélorusse Aryna Sabalenka (n° 2 mondiale) avait évité l’élimination à chacun des trois premiers tours de l’Open d’Australie de tennis, mais hier lundi, en 8es de finale, elle a été sortie par la joueuse estonienne Kaia Kanepi (115e mondiale) en trois manches (5-7, 6-2, 7-6 (10/7)). Sur la photo, Sabalenka faisant ses adieux au public de Melbourne. Aaron Francis/AFP

Cette fois, la n° 2 mondiale biélorusse Aryna Sabalenka n’est pas passée : elle avait évité l’élimination à chacun des trois premiers tours, mais hier lundi en 8es de finale, elle a été sortie de l’Open d’Australie de tennis par l’Estonienne Kaia Kanepi (115e mondiale) en trois manches (5-7, 6-2, 7-6 (10/7)). Dans le tableau masculin, le Grec Stefanos Tsitsipas (4e mondial) a été poussé dans ses retranchements par l’Américain Taylor Fritz (22e mondial), mais il s’est qualifié en cinq sets (4-6, 6-4, 4-6, 6-3, 6-4) pour les quarts de finale.

Lors des trois premiers tours, Sabalenka avait perdu le premier set avant de renverser la situation. Hier, face à l’Estonienne de 36 ans, qui n’avait jamais passé le 3e tour à Melbourne et dont le dernier titre sur le circuit WTA remontait à 2013 (Bruxelles), l’affaire a semblé entendue quand la puissante Biélorusse a remporté tranquillement la première manche. Mais cette fois, c’est elle qui a subi le renversement de situation. Et elle n’a toujours pas dépassé les 8es de finale à Melbourne. La native de Minsk reste sur des demi-finales l’an dernier à Wimbledon et à l’US Open.

« À mon âge »

Son adversaire, elle, n’en revenait pas. « En fait, je pensais que j’allais perdre après qu’elle eut sauvé les balles de match que j’ai eues sur mon service (quatre à 5-4 au 3e set). Je ne sais pas comment j’ai fait pour gagner », a reconnu Kanepi. « L’Open d’Australie est le seul tournoi du grand chelem où je n’avais pas encore atteint les quarts de finale, et je ne pensais plus pouvoir y arriver à mon âge », a-t-elle ajouté. Kanepi affrontera pour une place en demi-finales la Polonaise Iga Swiatek (9e mondiale) qui a, elle, cédé son premier set du tournoi avant de battre la Roumaine Sorana Cirstea (38e mondiale) en trois manches (5-7, 6-3, 6-3).

L’autre quart du bas du tableau opposera la Française Alizé Cornet (61e mondiale) à l’Américaine Danielle Collins (30e mondiale). « Il n’est jamais trop tard » : Cornet a dû attendre d’avoir 32 ans et de jouer son 63e tournoi du grand chelem pour atteindre son tout premier quart de finale majeur en battant la Roumaine Simona Halep (15e mondiale) en trois sets (6-4, 3-6, 6-4). Mais que ce fut dur ! « Après 30 minutes de match, on était toutes les deux déjà cuites, mais on a continué à se battre toutes les deux », a souligné Cornet en référence à la chaleur accablante qui régnait sur le court.

« Physique »

Chez les hommes, Tsitsipas a livré une grosse bataille avant de prendre le dessus face à Fritz. « J’ai tout donné. Je suis très fier de la façon dont j’ai joué, dont je me suis battu », a déclaré le Grec de 23 ans après 3h23 de match. Demi-finaliste en 2019 et 2021 à Melbourne, il affrontera l’Italien Jannik Sinner (10e mondial) demain mercredi pour retrouver le dernier carré. « Je savais que ce serait physique, qu’il faudrait être patient. Je savais que le soutien du public serait important », a-t-il ajouté. Le match, spectaculaire et très serré, a basculé en faveur du finaliste du dernier Roland-Garros à la fin du 5e set quand il a breaké pour 5-4 et ensuite servi pour le match. Tsitsipas n’a pas laissé passer l’occasion. Fritz jouait à 24 ans son premier 8e de finale en grand chelem.

Le Russe Daniil Medvedev (n° 2 mondial), favori du tournoi, a perdu son second set de la compétition, mais il a éliminé 6-2, 7-6 (7/4), 6-7 (4/7), 7-5) l’Américain Maxime Cressy (70e mondial). « À part le premier set, où j’ai réussi à rapidement me détacher, le match a vraiment été dur. Un match d’enfer ! » a commenté le Russe après 3h30 de combat. Il a connu une petite alerte physique au niveau du haut de la jambe droite et a dû se faire manipuler sur le court, mais il a rejeté tout risque de complication. « Le match a été long, mais, même si j’ai mal quelque part, en prenant un antidouleur, je pourrai jouer mon match » mercredi (demain), a-t-il assuré. Ce sera contre le Canadien Félix Auger-Aliassime (9e mondial).

Source : AFP


Cette fois, la n° 2 mondiale biélorusse Aryna Sabalenka n’est pas passée : elle avait évité l’élimination à chacun des trois premiers tours, mais hier lundi en 8es de finale, elle a été sortie de l’Open d’Australie de tennis par l’Estonienne Kaia Kanepi (115e mondiale) en trois manches (5-7, 6-2, 7-6 (10/7)). Dans le tableau masculin, le Grec Stefanos Tsitsipas (4e...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut