Rechercher
Rechercher

Société - Dans la presse

Marwan Habib, accusé de harcèlement sexuel au Liban, devant la justice à Miami

Le Libanais a reconnu, selon des médias locaux, avoir agressé une touriste dans un hôtel de la ville.

Marwan Habib, accusé de harcèlement sexuel au Liban, devant la justice à Miami

Marwan Habib, un Libanais accusé de harcèlement sexuel et arrêté à Miami. Photo publiée par le département de police de Miami Beach/MBPD

Un résident de Miami Beach fait face à de graves accusations après avoir reconnu, selon la police, avoir agressé une touriste dans un hôtel local. D'autres femmes ont également porté plainte contre lui. Vendredi matin, il a comparu devant un juge de Miami. Il est accusé de cambriolage avec coups et blessures.

La police de Miami Beach a arrêté le Libanais Marwan Habib, 32 ans, à son domicile à Miami, rapportait, vendredi, WSVN, un media local affilié à Fox News. Le nom de Marwan Habib n’est pas totalement inconnu au Liban. Il y a deux ans, il avait été la cible d’accusations de harcèlement sexuel, de la part de plusieurs femmes.

Vendredi, Marwan Habib a comparu devant le juge de circuit de Miami-Dade, Marisa Tinkler Mendez.

Selon les informations rapportées par un autre média local « Local 10 », qui se base sur le rapport d’arrestation, la victime a déclaré avoir rencontré Marwan Habib dans un magasin de vêtements. M. Habib et la jeune femme ont échangé leurs numéros de téléphone et se sont connectés sur les réseaux sociaux. Selon le rapport de police, la victime avait l’intention de rencontrer le Libanais. Le problème étant qu’une nuit, alors qu’elle dormait, le 7 novembre dernier, dans sa chambre d’hôtel, elle s’est réveillée en y trouvant Marwan Habib. « Selon la police, Habib a réussi à convaincre le personnel de la réception de l'hôtel Victor sur Ocean Drive de lui donner la clé de la chambre » de la jeune femme. Le rapport de police précise que la victime n’avait pas donné l’autorisation à M. Habib de la rejoindre dans sa chambre. Selon le rapport d'arrestation, cité par le média, le suspect « a vu la défenderesse au pied de son lit, a sauté sur elle et a commencé à l'embrasser et à la toucher ».

Selon WSVN, la police a indiqué que M. Habib a avoué le crime. Mais l’affaire ne s’arrêterait pas là. « La police de Miami Beach a déclaré que la division des enquêtes criminelles de son département a reçu plusieurs plaintes de différentes femmes qui ont signalé le comportement étrange et inquiétant » du Libanais. Selon ce média, une voisine de M. Habib, à Miami, a elle aussi porté plainte pour harcèlement.

Lors d’une audience visant à déterminer les conditions de sa libération sous caution, la juge Tinkler Mendez lui a ordonné de ne pas s'approcher de l'Hôtel Victor South Beach. « Le suspect a demandé au juge s'il allait être libéré sous caution. ‘Je peux payer la caution maintenant et rentrer chez moi ou non ?’ a-t-il dit. ‘Vous ne rentrerez pas chez vous aujourd'hui, monsieur’, a répondu la juge », rapporte WSVN. M. Habib reste incarcéré en raison d'un contrôle de l'immigration, poursuit le média.

En 2019, des dizaines de femmes au Liban avaient témoigné avoir été victimes de harcèlement sexuel, à plusieurs reprises, de la part de Marwan Habib. L'homme les auraient harcelées aussi bien en face à face que sur les réseaux sociaux. L'avocat Karim Majbour avaient à l'époque porté plainte contre Marwan Habib, dès que les accusations contre ce dernier avaient été rendues publiques à partir du 22 novembre 2019. L'intéressé avait rejeté ces accusations, notamment lors d'un passage sur le plateau télé d'une chaîne locale.


Un résident de Miami Beach fait face à de graves accusations après avoir reconnu, selon la police, avoir agressé une touriste dans un hôtel local. D'autres femmes ont également porté plainte contre lui. Vendredi matin, il a comparu devant un juge de Miami. Il est accusé de cambriolage avec coups et blessures.La police de Miami Beach a arrêté le Libanais Marwan Habib, 32 ans, à son...

commentaires (9)

Je n'ai jamais compris comment fonctionne le cerveau d'un prédateur! C'est probablement une maladie, comme la nymphomanie: il devrait donc être interné dans un hôpital spécialisé!

Georges MELKI

12 h 01, le 10 janvier 2022

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Je n'ai jamais compris comment fonctionne le cerveau d'un prédateur! C'est probablement une maladie, comme la nymphomanie: il devrait donc être interné dans un hôpital spécialisé!

    Georges MELKI

    12 h 01, le 10 janvier 2022

  • je pnse que le juge qui n'a pas pousuivi cette affaire au Liban devrait avoir honte de lui POURQUOI VOUS NE LE NOMMER PAS ET VOUS NOMMEZ UNIQUEMENT LE NOM DE L'AVOCAT QUI A PORTRE PLAINTE? LA VERITE: LA COMPLAISANCE DE CERTAINS ENVERS LES JUGES EST UNE HONTE. NOMMERZCEUX QUI TRAHISSENT LEUR SERMENT DE SERVIR LA JUSTICE ET UNIQUEMENT LA JUSTICE , PAS LES POLITICIENS PROTECTEURS DES CRIMINELS EN TOUT GENRE

    LA VERITE

    00 h 22, le 10 janvier 2022

  • “Une chaîne locale” pourquoi ne pas la nommé à la MTV?

    Roger Xavier

    16 h 16, le 09 janvier 2022

  • Je ne donne pas cher de la peau de ce prédateur sexuel entre les mains de la justice américaine. Une belle leçon de professionnalisme pour notre système judiciaire qui n'a pas fait son travail alors qu'il nen avait la possibilité. Et une autre leçon aux médias Libanais qui donnent la voix à des criminels. Le courage en journalisme, c'est d'exposer la vérité, surtout lorsqu'elle va à l'encontre des us et coutumes.

    K1000

    14 h 49, le 09 janvier 2022

  • Merci à la justice américaine et honte à notre gouvernement et système judiciaire qui ont protégé ce type du fait de son appartenance politique !

    Skaff Soumaya

    00 h 59, le 09 janvier 2022

  • Commençons par Mansour Labaky. Demandez au patriarche Rai ce qu'il a fait.... rien.

    Mallat Nadim

    22 h 57, le 08 janvier 2022

  • C’est un malade il faut l’enfermer dans un hôpital de malade mental

    Eleni Caridopoulou

    20 h 44, le 08 janvier 2022

  • Et pourquoi n’avait il pas été arrêté au liban déjà ?? Puisque c’est un prédateur à mettre hors circuit et il représente un danger pu lic?? Fallait il le laisser voyager et salir encore plus l’image du « libanais »? Il ne manquait plus que le harcèlement, viol et agression sexuel pour noircir encore plus l’image… notre ex ministre des AE nous avait fait la honte à l’époque en parlant de bédouins. Le Hezbollah salit notre image en mélangeant « Hezbollah et libanais » alors que ce sont 2 visions , 2 mondes différents.. bref… manquait plus que le harcèlement au palmarès !!!!!

    radiosatellite.online

    18 h 05, le 08 janvier 2022

  • Ya habibé ya habib! Il nous manquait ton histoire !!

    LeRougeEtLeNoir

    16 h 03, le 08 janvier 2022

Retour en haut