Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Covid-19

Positif le 16 décembre, Djokovic assiste le 17 à un événement à Belgrade


Positif le 16 décembre, Djokovic assiste le 17 à un événement à Belgrade

Les parents de Novak Djokovic à Belgrade, le 6 janvier 2022. Photo REUTERS/Zorana Jevtic

 Novak Djokovic, dont les avocats australiens affirment qu'il a été testé positif au Covid-19 le 16 décembre, a assisté le lendemain à Belgrade, sans masque, à une cérémonie en l'honneur de jeunes joueurs serbes, selon une publication sur les réseaux sociaux consultée samedi par l'AFP.

Dans un communiqué diffusé le 17 décembre, la Fédération de tennis de Belgrade annonce sur sa page Facebook que "le meilleur joueur de tennis sur la planète" et "détenteur de 20 titres en Grand Chelem" a remis ce même jour coupes et diplômes à de jeunes joueurs. "Seuls les enfants récompensés ont assisté à la remise des coupes qui s'est déroulée dans le Novak tennis center" à Belgrade "en raison des mesures sanitaires liées à la pandémie de coronavirus", y lit-on.

La publication contient plusieurs photos de Djokovic avec des responsables de la fédération et une vingtaine d'adolescents, tous sans masque. La plupart des médias serbes avaient fait état le 17 décembre de cette cérémonie.

Djokovic a par ailleurs assisté la veille - le jour de son test positif - à un autre événement public: la présentation d'un timbre hommage à son effigie par la poste serbe. Il en a lui-même publié une photo sur Instagram. Le Serbe s'est rendu en Australie en milieu de semaine après avoir obtenu une exemption médicale à l'obligation vaccinale pour participer à l'Open d'Australie, premier tournoi du Grand Chelem de la saison, mais son visa a été annulé à son arrivée et il est depuis en centre de rétention à Melbourne dans l'attente de l'examen de son recours lundi matin.

Le traitement N.1 mondial par les autorités australiennes est vivement dénoncé dans son pays, en premier lieu par sa famille, qui organise depuis jeudi des rassemblements quotidiens à Belgrade, mais aussi par des dirigeants politiques.

Son frère Djordje a déclaré que Novak aurait pu rentrer mais que cette décision équivaudrait à une "défaite".

"Traité comme un criminel" 

"Je crois que le tribunal prendra une décision juste (...) Le plus important est de prouver la vérité et le fait que Novak n'a fait rien de mal pour être traité comme un criminel", a déclaré son frère à la télévision croate RTL. Il a assuré ne pas savoir si Novak allait jouer à l'Open d'Australie en cas d'une décision favorable de la justice. "Je pense que même Novak ne sait pas en ce moment (s'il va jouer) parce qu'il est submergé d'émotions. Je pense que le tennis et le Grand Chelem sont à la dernière place dans ses pensées maintenant", a dit Djordje Djokovic.

Cette édition 2022 de l'Open d'Australie revêt une portée historique pour le N.1 mondial: il y briguerait un 21e sacre historique en Grand Chelem, qui lui permettrait de dépasser ses deux rivaux historiques, Roger Federer et Rafael Nadal.

La Première ministre serbe Ana Brnabic a dit de son côté avoir discuté samedi matin de la situation avec la cheffe de la diplomatie australienne Marise Payne, mais que la superstar serbe devra rester en rétention jusqu'à lundi. "Nous combattons (...), cette histoire est chargée d'émotions", a déclaré Ana Brnabic à la télévision Pink. Elle a expliqué que les efforts déployés par les autorités serbes avaient permis de faire livrer à Djokovic de la nourriture sans gluten, des équipements de gym et un ordinateur.

Le président du parlement serbe Ivica Dacic a pour sa part accusé le gouvernement australien de "politiser" l'affaire et de vouloir faire barrage aux ambitions sportives de Djokovic. "Novak est déjà vainqueur parce qu'il est évident qu'ils ne lui permettent pas de jouer, que c'est la seule façon de l'empêcher de devenir le meilleur joueur de tennis de l'histoire", a-t-il déclaré à la chaîne publique RTS.


 Novak Djokovic, dont les avocats australiens affirment qu'il a été testé positif au Covid-19 le 16 décembre, a assisté le lendemain à Belgrade, sans masque, à une cérémonie en l'honneur de jeunes joueurs serbes, selon une publication sur les réseaux sociaux consultée samedi par l'AFP.
Dans un communiqué diffusé le 17 décembre, la Fédération de tennis de Belgrade annonce...