Rechercher
Rechercher

Société - Liban-Sud

Explosion d'un dépôt d'armes dans le camp de Bourj el-Chemali

Pour le Hamas, la déflagration est survenue dans un entrepôt de bonbonnes de gaz et d'oxygène ; la confusion règne concernant le nombre de blessés.

Explosion d'un dépôt d'armes dans le camp de Bourj el-Chemali

Ambulances et pompiers, vendredi soir, devant le camp palestinien de Bourj el-Chemali, près de Tyr, au Liban-Sud. REUTERS/Aziz Taher

Une énorme explosion s'est produite, vendredi soir, dans un entrepôt d'armes du camp de réfugiés palestiniens de Bourj el-Chemali, près de Tyr, au Liban-Sud, faisant plusieurs blessés, mais aucun décès n'a été confirmé jusqu'à présent, même si plusieurs sources, dont l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle), avaient fait état initialement de plusieurs morts.

Des secouristes dans le camp ont rapporté, selon notre correspondant dans le Sud, Mountasser Abdallah, que douze blessés avaient été transférés dans des hôpitaux de Tyr. Ni la Défense civile ni l'armée libanaise n'ont pu cependant fournir de bilan, une source militaire contactée par l'AFP se contentant d'évoquer "des blessés". Plusieurs hôpitaux de Tyr, comme l'hôpital gouvernemental de cette grande ville ou l'hôpital libano-italien, contactés par notre publication anglophone L'Orient Today, ont démenti avoir accueilli des patients blessés dans la déflagration. L'hôpital Jabal Amel a uniquement fait état d'une hospitalisation, une femme en état de choc en raison du bruit de l'explosion.

La déflagration est survenue vers 21h et a été entendue dans toute la ville de Tyr et ses banlieues. Elle a provoqué un incendie, que les pompiers ont fini par maîtriser, au cours duquel d'autres petites explosions pouvaient être distinctement entendues.

Une source militaire libanaise a confirmé à l'AFP que l'explosion est survenue dans un dépôt d'armes et de munitions du mouvement islamiste palestinien Hamas, près d'une mosquée du camp. Mais le mouvement palestinien a démenti cette version dans un communiqué. La déflagration a eu lieu à cause d'un faux contact électrique dans un entrepôt "contenant des bonbonnes de gaz et d'oxygène, ainsi que des détergents et désinfectants utilisés dans la lutte contre le coronavirus". Le Hamas dénonce, dans ce cadre, la "campagne de désinformation" lancée dans les médias suite à l'explosion. "Les informations relatives aux causes de l'incident de Bourj el-Chemali et à des dizaines de tués sont infondées", ajoute le texte. 

Une enquête a été ouverte par la justice libanaise afin de définir les causes exactes de cet incident.

Le Liban accueille des dizaines de milliers de réfugiés palestiniens, pour la plupart dans les 12 camps du pays, depuis la première guerre israélo-arabe de 1948. En vertu d'un accord conclu en 1969 au Caire, l'armée libanaise ne pénètre pas dans ces camps, qui subissent parfois des attaques, et où la sécurité est assurée par des factions palestiniennes, qui sont lourdement armées et se battent souvent entre elles, alors que des assassinats se produisent.


Une énorme explosion s'est produite, vendredi soir, dans un entrepôt d'armes du camp de réfugiés palestiniens de Bourj el-Chemali, près de Tyr, au Liban-Sud, faisant plusieurs blessés, mais aucun décès n'a été confirmé jusqu'à présent, même si plusieurs sources, dont l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle), avaient fait état initialement de plusieurs morts. Des...

commentaires (10)

Que fait ce terroriste arme. Dans un camp? Il derait etre arrete et deporte chez le Hamas

Robert Moumdjian

14 h 55, le 12 décembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • Que fait ce terroriste arme. Dans un camp? Il derait etre arrete et deporte chez le Hamas

    Robert Moumdjian

    14 h 55, le 12 décembre 2021

  • En arabe on dit " el sléh bi iid el ghalat byi'jraah" et ce dicton semble devenir la devise de notre pays quelques soient nos origines ou appartenances...

    Wlek Sanferlou

    21 h 56, le 11 décembre 2021

  • Pas ou peu de blessés ? Pourquoi tout ce balai d’ambulances dans ce cas?

    Hughes Leroy

    19 h 21, le 11 décembre 2021

  • Il y a 39 ans l'Armée israélienne avait vidé tous les entrepôts palestiniens et en avait confié une partie à l'Armée Libanaise . L'histoire est elle en train de bégayer ?

    yves gautron

    17 h 19, le 11 décembre 2021

  • C'est ca le cancer qui gangrene le Liban. Tous ces hors la lois (meme Hezbollah) devraient etre poursuivis et chasser hors du territoire. Faute de quoi, point de salut!

    IMB a SPO

    17 h 07, le 11 décembre 2021

  • J’ai cru qu’il s’agissait de feux d’artifices comme pour le port… quelle plaie ces racailles qui n’ont d’autres soucis que d’investir dans des munitions et des armes alors que leur peuple est affamé, sans éducation et sans soins. Et dire que tous ces peuples sont d’accords avec leurs leaders pourris et montent au créneau pour les défendre à chaque fois qu’une voix s’élève pour les condamner. A se demander s’ils ne méritaient pas leur sort.

    Sissi zayyat

    16 h 33, le 11 décembre 2021

  • Comment la souveraineté nationale libanaise peut elle s'accorder avec des enclaves souveraines étrangères si ce n'est avec la collaboration de traîtres ? Comme le Hezbollah et la gauche libannaise

    Zahar Nicolas

    10 h 43, le 11 décembre 2021

  • L'accord de Taëf et la 1559 ordonnaient la "dissolution des milices libanaises et non libanaises". On voit ici qu'aucun des deux volets n'a été appliqué.

    Yves Prevost

    07 h 29, le 11 décembre 2021

  • Il ne nous manquait plus que les armes du Hamas dans ce pays ! Pourquoi donc devrions-nous accueillir la racaille de toute la région ? Au fait ... Hamas et Hezb sont bien des alliés si je ne me trompe !

    GM92190

    01 h 26, le 11 décembre 2021

  • Au lieu d'investir dans des armes pour remplacer les libanais au bon moment, ils feraient mieux d'investir dans l’éducation de leurs enfants, afin de chercher un avenir meilleur en Allemagne et d’œuvrer ainsi pour la Palestine. Que font-ils encore au Liban?

    Mago1

    23 h 48, le 10 décembre 2021

Retour en haut