Rechercher
Rechercher

Politique - Enquête sur les explosions du 4 août

Le juge Bitar va pouvoir reprendre son enquête

"Ils ont annulé la décision qui avait conduit à la suspension de l'enquête et il peut désormais reprendre son travail", confirme Nizar Saghieh de l'ONG Legal Agenda.

Le juge Bitar va pouvoir reprendre son enquête

Des militaires libanais devant les silos éventrés du port de Beyrouth, le 26 août 2020. Photo REUTERS/Mohamed Azakir/File Photo

L'enquête sur l'explosion du port de Beyrouth en août 2020, suspendue depuis plus d'un mois au Liban en raison de plaintes contre le juge chargé des investigations, va pouvoir reprendre après le rejet, mardi par la justice, du dernier des recours qui empêchait le magistrat Tarek Bitar d'interroger de hauts responsables, a-t-on appris de source judiciaire.

"Ils ont annulé la décision qui avait conduit à la suspension de l'enquête et il peut désormais reprendre son travail", a déclaré Nizar Saghieh, directeur de l'ONG basée à Beyrouth Legal Agenda.

L'explosion de milliers de tonnes de nitrate d'ammonium, matière hautement explosive, dans le port de Beyrouth le 4 août 2020, a fait plus de 215 morts, des milliers de blessés et détruit des pans entiers de la capitale libanaise. L'enquête sur cette catastrophe, la plus grave du Liban en temps de paix, a peu progressé face aux obstacles dressés par de puissantes factions libanaises, dont certaines ont mené des campagnes de dénigrement et déposé des plaintes contre le juge Bitar.

Lire aussi

Parlement vs Tarek Bitar : les trois questions qui se posent

Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah, parti-milice soutenu par l'Iran, a réclamé à plusieurs reprises que le juge Bitar soit écarté du dossier et la question divise jusqu'au sein même du gouvernement de Nagib Mikati, qui n'a toujours pas pu se réunir depuis le 12 octobre.

Tarek Bitar souhaite interroger depuis juillet de hauts responsables politiques parmi lesquels d'anciens ministres et des membres du Parlement, mais la plupart ont refusé.

Il est le deuxième juge d'instruction à prendre en charge les investigations. Son prédécesseur Fadi Sawan a été dessaisi de l'affaire en février dernier, après une plainte l'accusant de partialité. 


L'enquête sur l'explosion du port de Beyrouth en août 2020, suspendue depuis plus d'un mois au Liban en raison de plaintes contre le juge chargé des investigations, va pouvoir reprendre après le rejet, mardi par la justice, du dernier des recours qui empêchait le magistrat Tarek Bitar d'interroger de hauts responsables, a-t-on appris de source judiciaire.
"Ils ont annulé la décision qui...

commentaires (3)

Qui est le modérateur aujourd’hui??? Tous nos commentaires ou presque sont ignorés et non publiés, POURQUOI. Y a t-il responsable qui contrôle l’humeur du modérateur concerné ou est-ce une boutique de plus ou n’importe qui se révèle juge de la limite de la liberté de l’expression qu’il peut imposer?

Sissi zayyat

11 h 10, le 08 décembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Qui est le modérateur aujourd’hui??? Tous nos commentaires ou presque sont ignorés et non publiés, POURQUOI. Y a t-il responsable qui contrôle l’humeur du modérateur concerné ou est-ce une boutique de plus ou n’importe qui se révèle juge de la limite de la liberté de l’expression qu’il peut imposer?

    Sissi zayyat

    11 h 10, le 08 décembre 2021

  • À QUOI SERT TOUT LE TRAVAIL DU JUGE BITAR, TANT QUE LES MAFIOZOS REFUSENT D'ÊTRE INTERROGÉS ? PERSONNE AU GOUVERNEMENT N'EST PRÊT À APPLIQUER LES DÉCISIONS DU JUGE. CE SONT EUX MÊME LE GOUVERNEMENT. LES PARENTS DES VICTIMES DOIVENT OFRIR UNE RANÇON DE 1MILLION $ PLUS UNE GARANTIE DE PROTECTION POUR CELUI QUI DONNE DES INFORMATIONS CONCRÈTES SUR CET EXPLOSION AU JUGE BITAR. JE CROIS, QU'ON AURA UNE RÉPONSE RAPIDE. LA SURPRISE SERA DE TAILLE. CAR JE CROIS QUE CET EXPLOSION N'EST PAS UN ACCIDENT, C'EST UN ACTE TERRORISTE VOULU PAR CELUI QUI A LA MAIN SUR LE PAYS.

    Gebran Eid

    19 h 09, le 07 décembre 2021

  • PAS DE COMMENTAIRE. CENSURE.

    OLJ, FOSSOYEUR DE LA LIBRE EXPRESSION.

    14 h 30, le 07 décembre 2021

Retour en haut