Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Disparition

Virgil Abloh, coqueluche de la mode et idole des millennials

Le designer américain, star engagée de Vuitton et d’Off-White, a été emporté par un cancer à 41 ans.

Virgil Abloh, coqueluche de la mode et idole des millennials

Virgil Abloh, le 20 juin 2019, saluant le public à l’issue du défilé de sa collection printemps/été 2020 pour le compte de Louis Vuitton homme. Anne-Christine Poujoulat/AFP

Star des millenials et roi du streetwear du luxe, le designer américain Virgil Abloh, créateur des collections homme de la maison Louis Vuitton, est décédé dimanche d’un cancer à l’âge de 41 ans, a annoncé hier le groupe LVMH, maison mère de Vuitton. « Le groupe LVMH, la maison Louis Vuitton et Off-White ont l’immense douleur d’annoncer la disparition de Virgil Abloh, terrassé ce dimanche 28 novembre par un cancer qu’il combattait depuis plusieurs années », a déclaré LVMH sur son compte Twitter.

Premier grand créateur noir reconnu sur la scène de la mode, engagé pour l’affirmation des cultures afro-américaines, le styliste fan de hip-hop avait décroché en 2018 l’un des postes les plus enviés du secteur de la mode et du luxe au sein de la griffe fleuron de LVMH, numéro un mondial du luxe. Fils d’immigrés ghanéens, il était marié et père de deux enfants, Lowe et Grey Abloh. La maladie qu’il combattait depuis deux ans n’avait pas été rendue publique. « Il a choisi d’endurer son combat en privé depuis son diagnostic en 2019 » d’un angiosarcome cardiaque, une tumeur maligne rare située au niveau du cœur, a expliqué sa famille dans une publication sur le compte Instagram du designer, mentionnant de « nombreux traitements difficiles ». Artiste d’une « infinie curiosité », il a créé des « voies pour plus d’égalité dans l’art et le design », et a salué sa famille qui appelle au respect de son intimité pour faire son deuil et « célébrer la vie de Virgil ».

Visionnaire

Bernard Arnault, le président de LVMH, s’est dit « sous le choc », saluant « un designer de génie, un visionnaire » et « une belle âme ».

L’annonce de son décès a suscité nombre de réactions émues à travers le monde. Kim Jones, chez Dior Homme et Fendy (et prédécesseur de Virgil Abloh chez Vuitton), a rendu hommage sur Instagram à « l’une des personnes les plus gentilles que vous pouviez rencontrer ». « Il nous manquera profondément, bien que sa vision perdurera à travers les sentiers qu’il a tracés tout au long de sa carrière », a réagi la maison Gucci (groupe Kering). « Virgil Abloh était l’essence de la créativité moderne », a estimé Alexandre Arnault, vice-président de Tiffany, sur Instagram. Ami et collaborateur de Virgil Abloh, le rappeur et designer américain Kanye West lui a rendu hommage sur son site Sunday Service par un écran noir barré d’un message en « souvenir affectueux de Virgil Abloh ». Sur Instagram, le rappeur canadien Drake lui a témoigné son « amour pour l’éternité, mon frère ». « Ton travail en tant qu’humain et ton travail en tant qu’être spirituel vivront éternellement », a ajouté l’artiste américain Pharrell Williams. Côté français, le footballeur Kylian Mbappé a écrit sur Twitter que « personne n’oubliera l’empreinte que tu as laissée ». « Rest in Power » (Repose dans la force), a tweeté l’acteur Omar Sy.

Virgil Abloh était né le 30 septembre 1980 aux États-Unis, à Rockford (Illinois). Ce fan de hip-hop avait commencé ses activités de DJ au lycée avant de sortir diplômé en génie civil de l’Université du Wisconsin et en architecture de l’Illinois Institute of Technology. Au début des années 2000, il était devenu consultant artistique pour Kanye West, conseillant le rappeur notamment sur ses pochettes de disques et les scénographies de ses concerts.


Virgil Abloh, le 23 juin 2018, assistant au défilé de la collection printemps/été 2019 pour homme de Dior. François Guillot/AFP

Inclusivité et antiracisme

Roi du streetwear de luxe, il s’était imposé en quelques années comme l’un des créateurs les plus « cools » auprès d’un public de millennials connectés. Récompensé à de nombreuses reprises pour son travail, le prestigieux British Fashion Awards, « Urban Luxe » Award, lui avait entre autres été décerné en 2017 et 2018.

Sa collection de janvier 2021 pour Louis Vuitton, dévoilée dans le cadre de la Fashion Week virtuelle à Paris, l’avait été sous forme d’une performance antiraciste et antihomophobe menée par des rappeurs américains. Virgil Abloh s’était interrogé sur comment les stéréotypes et les uniformes liés aux professions et aux modes de vie façonnent la personnalité, s’efforçant de changer ces idées préconçues. « La mode est un outil de la mise en forme de ces identités (...). De façon inconsciente, nous faisons confiance à une silhouette en costume et nous nous méfions en voyant le contour d’un sweatshirt à capuche », pouvait-on lire dans les notes qui accompagnent la collection.

Il avait créé en 2012 un premier label, Pyrex Vision. Un an plus tard naissait Off-White, marque de streetwear de luxe qui s’imposa par la force de son graphisme avant d’évoluer vers des créations plus « couture ». LVMH avait conclu un accord en juillet avec Virgil Abloh afin de devenir actionnaire majoritaire de sa marque Off-White. Le designer s’était félicité de « la puissance et la dimension nécessaires » qu’apportait LVMH « pour accélérer notre élan et faire d’Off-White une véritable marque de luxe ». LVMH comptait aussi étendre sa collaboration avec l’Américain pour lancer de nouvelles marques et voulait « imaginer de nouveaux partenariats » avec lui, « au-delà de la mode ». Abloh espérait se servir de son partenariat avec LVMH pour « favoriser de plus grandes équité et inclusion dans les industries » qu’il servait.

Émeline BURCKEL/AFP


Star des millenials et roi du streetwear du luxe, le designer américain Virgil Abloh, créateur des collections homme de la maison Louis Vuitton, est décédé dimanche d’un cancer à l’âge de 41 ans, a annoncé hier le groupe LVMH, maison mère de Vuitton. « Le groupe LVMH, la maison Louis Vuitton et Off-White ont l’immense douleur d’annoncer la disparition de Virgil Abloh,...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut