Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Libertés au Liban

La comédienne Shaden Fakih à nouveau convoquée par le tribunal militaire

La comédienne Shaden Fakih à nouveau convoquée par le tribunal militaire

L'humoriste libanaise Shaden Fakih. Photo tirée de sa page Facebook

La comédienne libanaise Shaden Fakih a été convoquée mercredi pour comparaître en juin prochain devant le tribunal militaire pour "humiliation et atteinte à la réputation des Forces de sécurité intérieure", selon la note qu'elle a reçue.

En mai, Shaden Fakih avait déjà été interrogée par le bureau de lutte contre la cybercriminalité des Forces de sécurité intérieure (FSI) pour avoir publié une vidéo comique dans laquelle on la voyait appeler les FSI et leur demander s'ils pouvaient lui livrer des serviettes hygiéniques en raison des restrictions de mouvement imposées pendant la période de confinement contre le coronavirus au Liban.

La date du procès de la jeune femme est fixée au 24 juin 2022. Shaden Fakih a déclaré à L'Orient Today qu'elle était surprise que le tribunal militaire la juge car elle n'est "qu'une citoyenne".

Commentant la convocation de Mme Fakih, Aya Majzoub, chercheuse sur le Liban et le Bahreïn à Human Rights Watch, a tweeté que HRW a documenté une "tendance à utiliser les lois sur la diffamation criminelle pour intimider les critiques du gouvernement", notant que "les tribunaux militaires n'ont pas à juger des civils".


Le tribunal militaire, qui relève du ministère de la Défense, juge les militaires et les membres des forces de sécurité pour des crimes commis en service. Selon un article publié par la Commission internationale des juristes, "la compétence des tribunaux militaires (...) doit se limiter exclusivement aux infractions militaires commises par des militaires et, par conséquent, exclure totalement la possibilité de poursuivre des civils."

Cette information est une version traduite de l'anglais parue sur L'Orient Today


La comédienne libanaise Shaden Fakih a été convoquée mercredi pour comparaître en juin prochain devant le tribunal militaire pour "humiliation et atteinte à la réputation des Forces de sécurité intérieure", selon la note qu'elle a reçue.En mai, Shaden Fakih avait déjà été interrogée par le bureau de lutte contre la cybercriminalité des Forces de sécurité intérieure (FSI) pour...