Rechercher
Rechercher

Agenda - Communiqué de presse

La Fondation al-Walid ben Talal offre des bourses aux enfants des victimes et des blessés de Tleil

La Fondation al-Walid ben Talal offre des bourses aux enfants des victimes et des blessés de Tleil

Leila Solh Hamadé et une délégation du village de Tleil récitent des prières pour le repos de l’âme des victimes de l’explosion d’une citerne de carburant, en août dernier. Photo DR

La vice-présidente de la Fondation humanitaire al-Walid ben Talal, Leila Solh Hamadé, a offert des bourses scolaires aux enfants des victimes et blessés de l’explosion d’une citerne de carburant dans la localité de Tleil, au Akkar, en août dernier. Le drame avait fait une trentaine de morts et des dizaines de blessés. Parmi eux de grands brûlés dont certains ont été traités à l’étranger.

Leila Solh Hamadé a reçu dans ses bureaux à Beyrouth une délégation des proches et enfants des victimes et des blessés auxquels elle a remis les bourses, en présence du cheikh Khaldoun Oreimit. « La Fondation al-Walid ben Talal a toujours été à nos côtés, malgré ces longues nuits de douleur que traverse le Liban (...) Cela fait plus de dix ans que ce pays est en souffrance. Le Akkar mérite qu’on prenne soin de lui », a indiqué le cheikh Oreimit à l’issue de la rencontre.

Mme Solh Hamadé a, pour sa part, présenté ses condoléances aux familles et réitéré son soutien aux survivants. « Aux proches des blessés graves qui ont connu beaucoup de souffrances mais qui ont survécu à ce drame, je dis qu’ils sont les bienvenus à la Fondation al-Walid ben Talal, a-t-elle dit. Si ce n’était la période exceptionnelle par laquelle nous passons, j’aurais été chez vous aujourd’hui pour vous apporter mon soutien et vous assurer à quel point nous avons été affectés par ce qui s’est passé. Malheureusement, beaucoup tombent en martyrs ou sont blessés, et ce de manière continue au Liban, que ce soit au port de Beyrouth, à Tleil ou à Tayouné », a-t-elle souligné, avant d’ajouter : « Ne leur accordez pas vos votes lors des prochaines élections », en référence à la classe politique au pouvoir.

Le président de la Fédération des municipalités du Draib-Ouest, Ahmad Kafa, a de son côté indiqué que « la Fondation al-Walid ben Talal est la seule institution à avoir proposé de payer la scolarité des enfants des victimes, les frais de transports vers les écoles et les fournitures scolaires ».


La vice-présidente de la Fondation humanitaire al-Walid ben Talal, Leila Solh Hamadé, a offert des bourses scolaires aux enfants des victimes et blessés de l’explosion d’une citerne de carburant dans la localité de Tleil, au Akkar, en août dernier. Le drame avait fait une trentaine de morts et des dizaines de blessés. Parmi eux de grands brûlés dont certains ont été traités à...