Rechercher
Rechercher

Économie - ÉLECTRICITÉ

Carburant d’EDL : la date limite des appels d’offres repoussée au 27 octobre

La Direction des adjudications (DDA) a annoncé hier le report au 27 octobre de la date limite fixée pour les dépôts de dossier des candidats aux appels d’offres lancés pour acheter du carburant destiné aux centrales d’Électricité du Liban (EDL), dont les capacités de financement déjà précaires ont été sapées par la crise dans laquelle le pays s’enfonce depuis deux ans.

Le délai initial avait été fixé au mercredi 20 octobre pour trois procédures différentes pour l’importation de 30 000 tonnes de fuel-oil grade A, 35 000 tonnes de grade B et 35 000 tonnes de gasoil. La DDA prévoyait d’annoncer les résultats dans la foulée. Dans son communiqué, elle justifie ce report en invoquant le fait que « la plupart des candidats n’avaient pas pu compléter leurs offres dans les délais ». Ceux-ci avaient été drastiquement raccourcis compte tenu de l’urgence pour le fournisseur public de se réapprovisionner en carburant.

Une enveloppe de 100 millions de dollars – échangés contre des livres fournies par EDL au taux officiel – a été débloquée par la Banque du Liban, une somme qui devrait être juste suffisante pour régler les trois commandes.

En crise depuis deux ans, le Liban connaît d’importants problèmes pour s’approvisionner en électricité. Le fournisseur public fonctionne depuis plusieurs mois en sous-régime, une situation à l’origine de plusieurs black-out liés à l’instabilité du réseau. Parallèlement, la levée progressive des subventions sur le carburant a considérablement augmenté la facture de générateurs privés, qui fournissent du courant pendant les coupures d’EDL. Certains ont décidé de réduire leur production pour limiter le risque de se retrouver avec trop d’abonnés dans l’incapacité de régler leur facture.


La Direction des adjudications (DDA) a annoncé hier le report au 27 octobre de la date limite fixée pour les dépôts de dossier des candidats aux appels d’offres lancés pour acheter du carburant destiné aux centrales d’Électricité du Liban (EDL), dont les capacités de financement déjà précaires ont été sapées par la crise dans laquelle le pays s’enfonce depuis deux ans.Le...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut