Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Irak

Arrestation du responsable d'un attentat meurtrier en 2016


Arrestation du responsable d'un attentat meurtrier en 2016

Un des immeubles détruit lors de l'attentat de Karrada, à Bagdad, en juillet 2016. Photo d'archives AFP/SABAH ARAR

Le Premier ministre irakien a annoncé lundi l'arrestation "hors d'Irak" du responsable d'un attentat revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) ayant fait plus de 320 morts en 2016 à Bagdad, une des attaques les plus meurtrières jamais commises en Irak.

Plus de cinq après cet attentat, commis dans le quartier majoritairement chiite et animé de Karrada, "nos forces courageuses sont parvenues à capturer le terroriste Ghazwan al-Zawbaï lors d'une opération complexe montée par le renseignement hors du pays", a tweeté le Premier ministre Moustafa al-Kazimi, sans préciser où exactement il avait été interpellé.

L'attentat avait été perpétré au moyen d'un véhicule piégé le 3 juillet 2016, au moment où les Irakiens faisaient leurs courses avant la fête du Fitr, la fête marquant la fin du mois de jeûne du ramadan. Quelque 323 personnes avaient péri dans cet attentat revendiqué par l'EI. Les jihadistes contrôlaient alors de larges pans du territoire irakien et s'opposaient militairement aux forces gouvernementales soutenues par une coalition internationale.

Selon Yahya Rassoul, le porte-parole du Commandement militaire irakien, Ghazwan al-Zawbaï a "mené de nombreuses opérations criminelles contre notre peuple d'Irak", dont plusieurs attentats à Bagdad. Son arrestation intervient une semaine après celle d'un leader de l'EI, Sami Jasim al-Jaburi, recherché par les Etats-Unis et présenté comme un responsable financier du groupe jihadiste.

Après une montée en puissance fulgurante en 2014 en Irak et en Syrie voisine, et la conquête de vastes territoires, l'EI a vu son "califat" vaciller sous le coup d'offensives successives dans ces deux pays. L'Irak a proclamé sa victoire contre les jihadistes fin 2017 et l'EI a été défait en Syrie en 2019. Aujourd'hui, le groupe "maintient une présence largement clandestine en Irak et en Syrie et mène une insurrection soutenue de part et d'autre de la frontière entre les deux pays", selon un rapport onusien publié début 2021. Dans ces deux pays, l'EI conserverait "en tout 10.000 combattants actifs", d'après ce rapport. Mais l'organisation jihadiste reste une menace, ses combattants ayant renoué avec la clandestinité et continuant de mener des attentats en Irak et en Syrie.

Le dernier attentat d'envergure revendiqué par l'EI en Irak a visé en juillet un marché du quartier chiite de Sadr City à Bagdad et a fait une trentaine de morts. 


Le Premier ministre irakien a annoncé lundi l'arrestation "hors d'Irak" du responsable d'un attentat revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) ayant fait plus de 320 morts en 2016 à Bagdad, une des attaques les plus meurtrières jamais commises en Irak.
Plus de cinq après cet attentat, commis dans le quartier majoritairement chiite et animé de Karrada, "nos forces courageuses sont...