Rechercher
Rechercher

Monde - Diplomatie

Discussions russo-américaines « utiles » à Moscou, mais sans avancées

La Russie a jugé « utiles » des pourparlers hier à Moscou entre hauts responsables russe et américain, même s’ils n’ont abouti à aucune percée. « Nos positions sont peu conciliables. Les Américains n’écoutent pas notre logique, nos exigences. Mais la conversation a été néanmoins utile », a indiqué le vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Riabkov, cité par l’agence de presse publique russe Ria Novosti. Il venait de s’entretenir avec la numéro trois de la diplomatie américaine Victoria Nuland, que la Russie a autorisée à venir pour trois jours d’entretiens avec des responsables russes bien qu’elle soit sur une liste de personnes bannies du pays. En échange, Washington a délivré un visa à un haut diplomate russe en charge des pourparlers sur le désarmement, Konstantin Vorontsov. Selon M. Riabkov, l’un des principaux thèmes abordés mardi a été celui des visas et du travail consulaire, fortement perturbé par plusieurs vagues d’expulsions croisées de diplomates. Si la question a été évoquée « très franchement » avec Mme Nuland, la situation « ne s’est pas améliorée », a relevé Sergueï Riabkov. Moscou et Washington s’opposent sur un nombre toujours croissant de dossiers : crises internationales, affaires d’ingérence électorale, cyberattaques, espionnage, etc.


La Russie a jugé « utiles » des pourparlers hier à Moscou entre hauts responsables russe et américain, même s’ils n’ont abouti à aucune percée. « Nos positions sont peu conciliables. Les Américains n’écoutent pas notre logique, nos exigences. Mais la conversation a été néanmoins utile », a indiqué le vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut