Rechercher
Rechercher

Société - COVID-19

Abiad dénonce un relâchement de la prévention

Le ministre de la Santé, Firas Abiad, a déploré hier le relâchement des mesures de prévention face au Covid-19 à l’Aéroport international de Beyrouth (AIB) et appelé à plus de fermeté. « Le contrôle de la propagation du coronavirus à l’AIB est inadapté et cela doit être réglé », a-t-il souligné dans un tweet. « Nous avons besoin de mettre en œuvre des mesures fondées sur des bases scientifiques pour assurer la sécurité et la santé publiques à travers le contrôle de la propagation des contaminations (...). C’est ce sur quoi nous travaillons actuellement », a-t-il ajouté.Le pays a par ailleurs enregistré hier neuf nouveaux décès dus au Covid-19 et 500 cas de contaminations, selon le bilan quotidien du ministère de la Santé, alors que le bilan de samedi faisait état de 9 décès et 580 contaminations.

Ces chiffres font grimper à 622 235 le nombre cumulé de cas dépistés depuis février 2020, date de l’apparition de la pandémie au Liban, au nombre desquels on compte un total de 8 286 décès.Les autres indicateurs quotidiens n’ont pas été recensés dans le bilan, comme c’est le cas les dimanches.

Le ministère de la Santé a indiqué, par ailleurs, dans son bilan, que 30,5 % des personnes éligibles ont reçu depuis la mi-février une première dose de vaccin, et 25,3 % les deux nécessaires pour atteindre l’immunité la plus complète possible avec les produits Pfizer, AstraZeneca, Spoutnik-V ou Sinopharm.


Le ministre de la Santé, Firas Abiad, a déploré hier le relâchement des mesures de prévention face au Covid-19 à l’Aéroport international de Beyrouth (AIB) et appelé à plus de fermeté. « Le contrôle de la propagation du coronavirus à l’AIB est inadapté et cela doit être réglé », a-t-il souligné dans un tweet. « Nous avons besoin de mettre en œuvre des...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut