Rechercher
Rechercher

Politique

Ils ont dit...

- Ali Hamiyé, ministre des Travaux, dans une déclaration à la chaîne al-Manar : « Le siège américain imposé au Liban a été brisé. La décision d’importer le mazout est souverainiste puisqu’elle est fondée sur le souci de répondre aux besoins des Libanais. »

- Hussein Hajj Hassan, député de Baalbeck-Hermel, dans une déclaration à al-Manar : « L’entrée des camions-citernes au Liban via la Syrie a brisé le siège américain. Nous remercions la République islamique d’Iran et le président Bachar el-Assad pour leur appui au Liban. La Résistance vient d’enregistrer une nouvelle victoire contre l’hégémonie américaine et israélienne. »

- May Chidiac, ancienne ministre, sur son compte Twitter : « Un spectacle humiliant. Ils font la contrebande du mazout et de l’essence vers la Syrie à travers la frontière et accueillent avec des jets de riz et de fleurs l’arrivée de 20 camions-citernes qui vont décharger le mazout iranien dans les réservoirs du Hezbollah. N’est-ce pas là une manifestation de la présence d’un mini-État dans l’État ? Quid de la position officielle ? »

- Walid Succarié, député de Baalbeck-Hermel, dans une déclaration à la presse : « (…) C’est la troisième guerre de libération qui est lancée pour corriger le système économique libanais fondé sur les privilèges que sont les monopoles et l’assujettissement aux politiques de l’Occident. C’est le coup d’envoi des substituts qui doivent assurer la justice sociale. L’arrivée du fuel iranien a fait tomber la stratégie de guerre américaine, obligeant les États-Unis à s’empresser de proposer des solutions à la crise de l’électricité (…). La décision américaine relative au transfert du gaz égyptien via la Jordanie et la Syrie est une reconnaissance implicite du fait que le Liban ne peut pas vivre sans la Syrie. »


- Ali Hamiyé, ministre des Travaux, dans une déclaration à la chaîne al-Manar : « Le siège américain imposé au Liban a été brisé. La décision d’importer le mazout est souverainiste puisqu’elle est fondée sur le souci de répondre aux besoins des Libanais. »- Hussein Hajj Hassan, député de Baalbeck-Hermel, dans une déclaration à al-Manar :...

commentaires (2)

Succarié et ses complices fanfaronnent comme si le HB venait de sauver son pays. Il est loin le temps où ces gens là rasaient les murs de peur que des scandales de corruption et de trahison viennent éclabousser leur réputation immaculée que leurs partisans ont d’eux. Ces fossoyeurs de la première heure de notre pays sont satisfaits du devoir accompli? Il n’y a pas de quoi être fiers puisque la destruction est à la portée de tout le monde et la honte qui va avec lorsqu’il s’agit de trahir son propre pays, c’est la construction et le savoir qui sont hors de leur portée. Et bien attendons voir s’ils emporteront la bataille et à quel prix.

Sissi zayyat

12 h 08, le 17 septembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Succarié et ses complices fanfaronnent comme si le HB venait de sauver son pays. Il est loin le temps où ces gens là rasaient les murs de peur que des scandales de corruption et de trahison viennent éclabousser leur réputation immaculée que leurs partisans ont d’eux. Ces fossoyeurs de la première heure de notre pays sont satisfaits du devoir accompli? Il n’y a pas de quoi être fiers puisque la destruction est à la portée de tout le monde et la honte qui va avec lorsqu’il s’agit de trahir son propre pays, c’est la construction et le savoir qui sont hors de leur portée. Et bien attendons voir s’ils emporteront la bataille et à quel prix.

    Sissi zayyat

    12 h 08, le 17 septembre 2021

  • Cher Mr Succariyé c’est plutôt le pillage des ressources énergétiques organisé par votre parti sous ordre du wali el faqih au profit de Bachar el Assad qui est une reconnaissance implicite que la Syrie (de Assad) ne peut pas vivre sans le Liban ! Quand à l’Amérique de Joe Biden, elle est au pire votre « meilleure ennemie », au mieux votre complice à peine masqué. Le Liban ne pourrait donc pas produire tout seul son électricité comme un grand et importer ses matières premières sans passer par ses voisins. L’initiative américaine n’est qu’une perte de temps et d’argent, tout comme l’initiative française du « gouvernement de mission » n’a été qu’une perte de temps. Enfin pas tout à fait puisque l’initiative française a contribué à perpétuer une façade de légitimité aux corrompus qui protègent vos armes, tandis que l’initiative américaine contribue à donner une légitimité au régime ennemi du Liban qui achemine vos armes. Le Liban pourrait très bien continuer à vivre avec sa frontière syrienne fermée aussi hermétiquement que la frontière israélienne, et en pratique il a déjà expérimenté cette situation au plus fort de la guerre en Syrie. En attendant vous devriez remercier les États-Unis et la France pour leur complicité, ils vous ont rendu un service aussi fort que la Syrie et l’Iran !

    Citoyen libanais

    07 h 28, le 17 septembre 2021

Retour en haut