Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Le nouveau ministre de l'Intérieur s'engage à assurer la tenue des législatives de 2022

Le nouveau ministre de l'Intérieur s'engage à assurer la tenue des législatives de 2022

Le nouveau ministre de l'Intérieur, Bassam Maoulaoui (à droite sur la photo), et son prédécesseur, Mohammad Fahmi, le 14 septembre 2021. Photo ANI

Le nouveau ministre libanais de l'Intérieur, Bassam Maoulaoui, s'est engagé mercredi à "œuvrer par tous les moyens" pour que les élections législatives se tiennent dans les délais impartis, en mai 2022, alors que des inquiétudes se font sentir concernant un report de cette échéance en raison de la profonde crise que traverse le pays. L'élection présidentielle, ainsi que les municipales, doivent également se tenir l'année prochaine.

"A l'occasion de la journée internationale de la démocratie, et en vertu de mes convictions que les élections sont la porte d'entrée principale pour une rotation du pouvoir et le renforcement de la démocratie au Liban, je m'engage devant les Libanais et les Libanaises à œuvrer par tous les moyens pour assurer la tenue des élections en toute transparence", a écrit le ministre dans un communiqué.

Le nouveau gouvernement a été formé vendredi dernier, après treize mois de tractations et de querelles politiques, alors que le Liban traverse une grave crise financière et socio-économique, qui a poussé plus 78% de la population sous le seuil de pauvreté, selon l'ONU. L'équipe ministérielle de Nagib Mikati est très attendue pour lancer des réformes qui devraient permettre de débloquer des fonds de la communauté internationale et contribuer au redressement de l'Etat. Le nouveau gouvernement votera jeudi sur le texte final de la déclaration ministérielle, dont la rédaction a été finalisée mercredi par la commission ministérielle ad hoc. Une fois la déclaration approuvée par l'Exécutif, elle devra être soumise au Parlement afin que les députés accordent, ou non, leur confiance au cabinet de Nagib Mikati.


Le nouveau ministre libanais de l'Intérieur, Bassam Maoulaoui, s'est engagé mercredi à "œuvrer par tous les moyens" pour que les élections législatives se tiennent dans les délais impartis, en mai 2022, alors que des inquiétudes se font sentir concernant un report de cette échéance en raison de la profonde crise que traverse le pays. L'élection présidentielle, ainsi que les...