Rechercher
Rechercher

Sport - Jeux olympiques

Simone Biles renonce

La gymnaste américaine ne participera pas aujourd’hui au concours général individuel et la suite de son programme à Tokyo reste incertaine.

Simone Biles renonce

En hippisme, l’Allemagne a remporté le concours de dressage par équipes des JO de Tokyo, offrant à Isabell Werth (52 ans, sur la photo ci-dessus) son 7e titre olympique, ce qui fait d’elle la référence absolue de la spécialité. Les Allemandes ont devancé les États-Unis (argent) et la Grande-Bretagne (bronze). Il s’agit du 14e succès de l’Allemagne dans cette épreuve par équipes depuis qu’elle a rejoint le programme olympique en 1928. Behrouz Mehri/AFP

Reverra-t-on Simone Biles aux Jeux olympiques de Tokyo ? Quelques heures après une soirée parfois sidérante à l’issue de laquelle la gymnaste a abandonné son épreuve et évoqué ses difficultés psychologiques, mardi, l’Américaine a officiellement renoncé hier mercredi au concours général individuel prévu aujourd’hui.

Le suspense n’a pas duré longtemps. Au moins pour aujourd’hui. « Après une évaluation médicale, Simone Biles s’est retirée de la finale du concours général afin de se concentrer sur sa santé mentale », a fait savoir la Fédération américaine de gymnastique dans un communiqué. Et la fédération a prévenu que la participation de la superstar de la gymnastique serait évaluée « quotidiennement » pour toutes les épreuves sur lesquelles la quadruple championne olympique est inscrite : poutre et saut, dimanche, sol lundi et barres asymétriques mardi.

Mardi soir, l’Américaine a craqué dans le concours général par équipes et expliqué « faire face à ses démons » alors qu’elle visait pourtant six titres olympiques au Japon. Alors qu’elle était interrogée par les médias mardi, des pleurs se sont mêlés à ses confidences. Les Américaines venaient de terminer deuxièmes, leur star participant seulement au saut avant d’être remplacée pour la suite de la soirée. « Dès que je monte sur le tapis, c’est juste moi et ma tête... Faire face à mes démons (...). Je dois faire ce qui est bon pour moi et me concentrer sur ma santé mentale, et ne pas compromettre ma santé et mon bien-être », a-t-elle expliqué. En attendant, elle a assisté hier dans les tribunes au sacre du Japonais Daiki Hashimoto dans le concours général.

Et on en oublierait presque que l’actualité se passe aussi dans les bassins. Hier, les finalistes de la course reine, le 100 m, ont été désignés à l’issue des demi-finales. Huit nageurs qui plongeront aujourd’hui pour le titre phare de cette semaine de natation. Parmi eux, évidemment, l’Américain Caeleb Dressel, qui vise six titres olympiques à Tokyo après un premier or sur le relais 4 x 100 m nage libre. Dressel a toutefois vu se dresser en demi-finales le Russe Kliment Kolesnikov (21 ans), qui concourt sous bannière neutre suite au vaste scandale de dopage russe et qui a réussi le meilleur temps des demi-finales (47 sec 11), meilleur chrono de la saison et nouveau record d’Europe. Dressel a touché le mur en 47 sec 23.

Chez les nageuses, l’Australienne Ariarne Titmus, déjà en or lundi sur 400 m nage libre, s’est octroyé un second titre, le 200 m nage libre, devançant la Hongkongaise Siobhan Bernadette Haughey et la Canadienne Penny Oleksiak. La quintuple championne olympique Katie Ledecky a déçu et terminé 5e, mais s’est toutefois consolée une heure plus tard en dominant la finale du 1 500 m. Quant à la star italienne Federica Pellegrini, elle a fini 7e (1 min 55 sec 91) et ne bouclera donc pas son parcours olympique hors norme sur une ultime médaille.

À 120 km au sud de Tokyo, les cyclistes étaient de sortie autour du Mont Fuji avec les contre-la-montre. Sans surprise, la grande favorite néerlandaise Annemiek van Vleuten, déjà en argent dimanche dans l’épreuve en ligne, a écrasé la concurrence sous un ciel couvert et un temps chaud. Chez les hommes, Primoz Roglic est revenu de très loin : rapidement contraint à l’abandon sur le Tour de France à cause d’une chute, le Slovène n’a décidé qu’à la dernière minute de participer aux JO et il a bien fait, car il a décroché l’or. Dans les sports collectifs, le basket 3 x 3 a délivré son verdict pour sa première apparition olympique. Les Lettons chez les hommes et les Américaines chez les femmes se sont parés d’or, tous deux contre la Russie. En rugby à VII, les Fidji ont récidivé : déjà vainqueurs à Rio en 2016, ils ont battu la Nouvelle-Zélande en finale.

Source : AFP


Reverra-t-on Simone Biles aux Jeux olympiques de Tokyo ? Quelques heures après une soirée parfois sidérante à l’issue de laquelle la gymnaste a abandonné son épreuve et évoqué ses difficultés psychologiques, mardi, l’Américaine a officiellement renoncé hier mercredi au concours général individuel prévu aujourd’hui.Le suspense n’a pas duré longtemps. Au moins pour...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut