Rechercher
Rechercher

Culture - Disparition

Décès du romancier Jabbour Douaihy

Décès du romancier Jabbour Douaihy

Photo tirée de son compte Instagram

L’écrivain libanais Jabbour Douaihy est décédé hier à l’âge de 72 ans des suites d’une longue maladie. Il laisse derrière lui une importante œuvre romanesque dont l’emblématique trilogie Pluie de juin (nominée en 2008 pour le Booker Prize arabe), Saint Georges regardait ailleurs (prix du roman arabe décerné par l’IMA et la Fondation Lagardère en 2013) et Le quartier américain.

Né en 1949, à Zghorta, Jabbour Douaihy a été professeur de littérature française à l’Université libanaise à Tripoli, traducteur et critique à L’Orient-Express avant de devenir l’un des fondateurs de L’Orient littéraire.

Cet auteur, régulièrement publié chez Actes Sud, compte parmi les grands acteurs culturels du pays du Cèdre dont il explorait dans ses romans les recoins sombres du passé et du présent. Avec parfois un humour subtil. Fin observateur de la nature humaine, il excellait a raconter les destins individuels pris dans les fracas de l’histoire et aimait situer ses fictions dans le Nord du Liban. Et plus particulièrement à Tripoli, ville à laquelle il vouait une passion particulière et dont il aimait déconstruire les clichés avec son style tour à tour délicat et brutal. Une plume a l’image de l’âme libanaise avec ses excès, ses colères et sa mélancolie.


L’écrivain libanais Jabbour Douaihy est décédé hier à l’âge de 72 ans des suites d’une longue maladie. Il laisse derrière lui une importante œuvre romanesque dont l’emblématique trilogie Pluie de juin (nominée en 2008 pour le Booker Prize arabe), Saint Georges regardait ailleurs (prix du roman arabe décerné par l’IMA et la Fondation Lagardère en 2013) et Le quartier...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut