Rechercher
Rechercher

Société - Coronavirus au Liban

Le vaccin AstraZeneca à nouveau administré sans rendez-vous pour les 30-49 ans

539 nouveau cas et un décès des suites du Covid-19 en 24 heures.

Le vaccin AstraZeneca à nouveau administré sans rendez-vous pour les 30-49 ans

Un homme portant un masque sanitaire dans une rue de Beyrouth. Photo d'archives REUTERS/Alkis Konstantinidis

Alors que la campagne de vaccination contre le coronavirus se poursuit, le ministère libanais de la Santé a annoncé mercredi la reprise de l'administration de l'AstraZeneca en "walk-in" (sans rendez-vous préalable) pour les personnes âgées entre 30 et 49 ans. Jeudi dernier, les vaccinations en "walk-in" avaient été provisoirement suspendues pour des "raisons logistiques".

"Le vaccin AstraZeneca pourra à nouveau être administré sans rendez-vous, après que le Liban a reçu une nouvelle cargaison de ce produit. La vaccination reprendra à partir de demain jeudi dans tous les centres de vaccination agréés pour les personnes nées entre 1972 et 1991", a annoncé le ministère dans un communiqué.

Le ministre sortant de la Santé, Hamad Hassan, a dans ce cadre rappelé sur son compte Twitter que "pour lutter contre la quatrième vague" de la pandémie, 129.600 doses du vaccin AstraZeneca et 108.000 doses du produit Pfizer/BioNTech étaient arrivées à Beyrouth, et que plus de 290.000 autres du vaccin Pfizer devraient être réceptionnées au cours du week-end et en début de semaine prochaine. "Espérons que les citoyens prendront garde à la hausse des contaminations", a écrit le ministre. 

Le ministère de la Santé a rappelé que 24,2 % des personnes éligibles ont reçu depuis mi-février une première dose, et 15,8 % les deux nécessaires pour atteindre l'immunité la plus complète possible avec les produits Pfizer, AstraZeneca, Spoutnik-V ou Sinopharm. Ces chiffres sont toujours considérés comme faibles, et les experts insistent sur l'importance de la vaccination, en plus du respect des mesures sanitaires, pour éviter un nouveau pic épidémique dû au variant Delta. 

Pour rendre plus efficace la campagne de vaccination, le ministère de la Santé a dans ce cadre mis en place samedi des formulaires pour que les Libanais ou résidents au Liban puissent effectuer des demandes en cas de besoins spéciaux en matière de vaccination : recevoir le vaccin en dehors des tranches d'âges auxquelles il est proposé, recevoir une seconde dose au Liban après avoir été vacciné une première fois à l'extérieur du pays, rapprocher les deux doses d'injection en cas de nécessité médicale ou encore de départ à l'étranger, pour y travailler ou pour y faire des études à l'université.

L'accélération de l'immunisation est considérée comme cruciale par les experts pour faire face à la propagation des variants, alors que les cas quotidiens continuent d'augmenter ces dernières semaines. Le Liban a d'ailleurs enregistré 539 nouveaux cas et un décès durant les dernières 24h, selon le bilan du ministère de la Santé publié mercredi. Il convient de préciser que 66 des nouvelles contaminations proviennent de l'étranger. Ces chiffres portent à 552.328 le nombre de cas cumulés depuis février 2020, date de l'apparition de la pandémie dans le pays. Parmi ces cas, on dénombre un total de 7.888 décès et 535.663 guérisons. Parmi les cas positifs, 149 sont hospitalisés, dont 61 en soins intensifs. Le taux de contaminations détectées par rapport au nombre de tests effectués est de 4 %.

Avec l'arrivée de voyageurs et de Libanais de la diaspora au Liban, les autorités tentent par ailleurs de renforcer les mesures sanitaires de prévention. La compagnie aérienne Middle East Airlines (MEA) avait dans ce cadre annoncé jeudi que les passagers embarquant au Royaume-Uni, au Brésil, aux Émirats arabes unis, en Inde, au Malawi, en Éthiopie, en Zambie, au Liberia, au Kenya, en Gambie et en Sierra Leone doivent être munis d’une réservation dans un des hôtels accrédités au Liban, à leurs propres frais, pour une durée de quatre jours (trois nuits). Les passagers qui ne disposent pas d’une réservation hôtelière ne pourront pas prendre l’avion.


Alors que la campagne de vaccination contre le coronavirus se poursuit, le ministère libanais de la Santé a annoncé mercredi la reprise de l'administration de l'AstraZeneca en "walk-in" (sans rendez-vous préalable) pour les personnes âgées entre 30 et 49 ans. Jeudi dernier, les vaccinations en "walk-in" avaient été provisoirement suspendues pour des "raisons logistiques". "Le vaccin...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut