Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Les ingénieurs votent à Beyrouth pour la deuxième phase des élections syndicales


Les ingénieurs votent à Beyrouth pour la deuxième phase des élections syndicales

La tente de la liste al-Naqaba Tantafed (L'ordre se révolte) lors des élections syndicales à l'ordre des ingénieurs de Beyrouth, le 18 juillet 2021. Photo tirée de la page Facebook du mouvement "Tol3et Re7etkom" (‘You Stink’) @YouStinkLebanon

Les ingénieurs continuaient de voter dimanche après-midi dans la cour extérieur du siège de l'ordre à Beyrouth, afin d'élire un président et dix membres du conseil. Vers midi, plus de 3.500 votes avaient déjà été comptabilisés, selon l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle). 

Le vote, qui avait été ouvert par le président actuel de l'ordre, Jad Tabet, se poursuivra jusqu'à 18h. Selon l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle), trois listes sont encore en compétition : celle de l'opposition au pouvoir, al-Naqaba Tantafed (L'ordre se révolte), formée par la coalition de 23 formations issues du mouvement du 17 octobre 2019, du parti Kataëb et du Parti communiste libanais (PCL), et qui est menée par Aref Yassine ; "le syndicat national professionnel", mené par Bassem el-Ouaini, candidat du courant du Futur et qui bénéficie du soutien du mouvement Amal ; et la liste incomplète "Le syndicat est notre maison", dirigée par Abdo Succarié, un candidat indépendant et soutenu par le syndicat des entrepreneurs. 

Par ailleurs, plusieurs activistes ont dénoncé dans la journée l'envoi "par les partis au pouvoir" d'un message annonçant leur retrait des listes, qui vise, selon les ingénieurs anti-pouvoir, à décourager les électeurs à participer au scrutin.
En outre, dans un bref communiqué, la section des ingénieurs du Courant patriotique libre (CPL, fondé par le chef de l'Etat, Michel Aoun), a démenti avoir fait circuler une consigne appelant à voter pour la liste de l'opposition et a rappelé avoir donné "la liberté de choix" à ses partisans. 

Sur les 60.000 inscrits à l’ordre des ingénieurs, 12.000 devraient se rendre aux urnes dans la journée. Si ce chiffre semble considérable par rapport aux années précédentes, il reste toutefois réduit du fait que l’ordre compte de nombreux retraités et d'expatriés. Selon plusieurs observateurs, al-Naqaba Tantafed bénéficierait au départ de près de 4.000 voix.

Fin juin, la coalition de l'opposition avait remporté une victoire inédite et fracassante face aux partis au pouvoir lors d'un premier tour de ces élections, qui visaient à élire les 20 représentants des 4 sections de l'ordre. 



Les ingénieurs continuaient de voter dimanche après-midi dans la cour extérieur du siège de l'ordre à Beyrouth, afin d'élire un président et dix membres du conseil. Vers midi, plus de 3.500 votes avaient déjà été comptabilisés, selon l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle). Le vote, qui avait été ouvert par le président actuel de l'ordre, Jad Tabet, se...