Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Indignez-vous ! Giflez-les dans les urnes !

La non-violence et la concorde des cultures différentes sont le seul sentier lumineux garantissant un avenir fraternel, joyeux et radieux. Les guerres et les querelles communautaires et interconfessionnelles ont bien prouvé que la force n’est pas la solution.

Nous ne sommes pas seuls au monde, ni un cas unique. La terre entière est nécrosée par le capitalisme sauvage, le chômage, l’injustice, la corruption, la violence et la discrimination.

Le Liban fait partie de ces pays gangrenés par le dictat de l’arbitraire et le règne d’un gang politico-économique qui fort heureusement ne pourra pas survivre et revenir au pouvoir sans la bénédiction populaire, sans le vote et sans le silence assourdissant du petit peuple, ce même petit peuple qui mène actuellement une vie cauchemardesque alimentée au compte-gouttes.

Aujourd’hui, nous sommes une minorité à prêcher la laïcité, l’indépendance et l’avènement d’une nouvelle république ouverte non seulement à l’Occident, mais à l’Orient aussi. Le désastre que vit le Liban est en train de réveiller la conscience collective de la majorité silencieuse. La peur va changer de camp, la minorité active devra continuer à aider fixement et à se dresser. C’est ainsi que tôt ou tard, nous obtiendrons le bon levain utile pour que la pâte lève et gonfle ce vent de « dégagisme » tant attendu.

Indignons-nous, hurlons notre colère et notre désir ardent pour le changement, ici et maintenant.

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour.


La non-violence et la concorde des cultures différentes sont le seul sentier lumineux garantissant un avenir fraternel, joyeux et radieux. Les guerres et les querelles communautaires et interconfessionnelles ont bien prouvé que la force n’est pas la solution.Nous ne sommes pas seuls au monde, ni un cas unique. La terre entière est nécrosée par le capitalisme sauvage, le chômage,...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut