Rechercher
Rechercher

Pour une égalité des genres - Chiffres clés

Proportion de femmes parlementaires dans le monde

26 ans après la Déclaration et le programme d'action de Beijing, qui ont fixé des objectifs internationaux afin d’atteindre un équilibre entre les hommes et les femmes dans la prise de décision politique, les femmes demeurent toujours sous-représentées et ce, à tous les niveaux.

Vous trouverez ici la carte mondiale de la représentation politique des Nations Unies au 1er janvier 2021.

● En moyenne, au niveau mondial, les femmes détiennent 25,5% des sièges des deux chambres parlementaires réunies. Elles détiennent un pourcentage de sièges parlementaires plus élevé dans les Amériques (32,4 %) et en Europe (30,4 %), tandis que l’écart entre les hommes et les femmes s’accentue dans la région Pacifique, où elles occupent 20,9 % des sièges, dans la région MENA (17,8 % des sièges) et en Asie (20,4 % des sièges). En Afrique subsaharienne, la moyenne de femmes parlementaires est presque égale à la moyenne mondiale (25%).

● Seuls 2 pays dans le monde ont plus de femmes parlementaires que d’hommes au sein de la chambre basse (Rwanda, Cuba) et seul un pays a une parité 50/50 (Émirats arabes unis), au 1er janvier 2021.

● Les trois seuls pays qui comptent plus de femmes que d'hommes au Sénat sont l'Australie (51,3%), Antigua-et-Barbuda (52,9%) et la Bolivie (55,6%), suivis de près par le Mexique (49,2%).

● Seuls 22 pays sur 193 ont une femme comme chef de gouvernement (Bangladesh, Barbade, Belgique, Danemark, Estonie, Éthiopie, Finlande, Gabon, Géorgie, Allemagne, Islande, Népal, Nouvelle-Zélande, Norvège, Saint-Marin, Serbie, Singapour, Slovaquie, Suisse, Trinité-et-Tobago), dont 9 sont également chefs d'État.

● 119 pays dans le monde n'ont jamais eu de femme à leur tête, selon les Nations unies, qui soulignent qu'au rythme actuel l'égalité entre les genres aux plus hauts postes de pouvoir ne sera pas atteinte d’ici 130 ans.

● En 2021, seuls 13 pays comptent 50% ou plus de femmes à des postes ministériels (Nicaragua, Autriche, Belgique, Suède, Albanie, Rwanda, Costa Rica, Canada, Andorre, Finlande, France, Guinée-Bissau et Espagne). Globalement, ce sont les portefeuilles liés aux affaires familiales et à l'enfance, aux affaires sociales, à l'environnement, à l'emploi et à l'égalité des sexes qui sont pilotés par des femmes ministres.

● En 2016, 82 % des femmes parlementaires ayant participé à une étude menée par l'Union interparlementaire dans 39 pays de cinq régions ont déclaré avoir subi au moins une forme de violence psychologique (remarques, gestes et images à caractère sexuel sexiste ou humiliant proférés à leur encontre, ou des menaces et/ou du harcèlement) pendant leur mandat.

POURTANT...

● Selon une étude de l'université de Cambridge, les femmes parlementaires sont plus susceptibles de défendre des politiques en faveur de l'éducation et de la santé — elles sont également plus susceptibles d'adopter et de mettre en œuvre des lois qui font progresser l'égalité des sexes, notamment des lois sur la violence domestique, le viol et le harcèlement sexuel.

● Selon le Council on Foreign Relations, lorsque la représentation parlementaire des femmes augmente de 5 %, un pays est presque cinq fois moins susceptible de répondre à une crise internationale par la violence. Au sein d'un même pays, la représentation parlementaire des femmes est associée à une diminution du risque de guerre civile et à une réduction des violations des droits de l'homme perpétrées par l'État, telles que les disparitions, les assassinats, les emprisonnements politiques et la torture.

Les pays des partenaires médias de Towards Equality à la loupe :

● En Afghanistan (classé 71e sur 193 pays analysés par l'ONU en ce qui concerne la parité hommes-femmes au Parlement), les femmes détiennent actuellement 27 % de la Chambre basse et 27,9 % du Sénat ou de la Chambre haute du Parlement (voir l'article sur la part des femmes au Parlement ici). Les femmes occupent 6,5 % des postes ministériels du pays (2 sur 31).

● En Argentine (classée 18e sur 193 pays analysés par l'ONU en ce qui concerne la parité hommes-femmes au Parlement), les femmes détiennent actuellement 42,4 % de la Chambre basse et 40,3 % du Sénat ou de la Chambre haute du Parlement. Une femme est actuellement présidente du Parlement. Les femmes occupent 18,2% des postes ministériels du pays (4 sur 22).

● Au Brésil (classé 142e sur 193 pays analysés par l'ONU en ce qui concerne la parité hommes-femmes au Parlement), les femmes occupent actuellement 15,2% de la Chambre basse et 12,4% du Sénat ou de la Chambre haute du Parlement. Les femmes occupent 10,5% des postes ministériels du pays (2 sur 19).

● En France (classée 27e sur 193 pays analysés par l'ONU en ce qui concerne la parité hommes-femmes au Parlement), les femmes occupent actuellement 34,8 % de la Chambre basse et 12,4 % du Sénat ou de la Chambre haute du Parlement. Les femmes occupent 50% des postes ministériels du pays (9 sur 18).

● En Italie (classée 35e sur 193 pays analysés par l'ONU en ce qui concerne la parité hommes-femmes au Parlement, à égalité avec la Guyane), les femmes détiennent actuellement 35,7 % de la Chambre basse et 34,4 % du Sénat ou de la Chambre haute du Parlement. Une femme est actuellement présidente du Parlement. Les femmes occupent 36,4 % des postes ministériels du pays (8 sur 22).

● Au Japon (classé 166e sur 193 pays analysés par l'ONU en ce qui concerne la parité hommes-femmes au Parlement), les femmes détiennent actuellement 9,9 % de la Chambre basse et 23 % du Sénat ou de la Chambre haute du Parlement. Une femme est actuellement présidente du Parlement. Les femmes occupent 10% des postes ministériels du pays (2 sur 20).

● Au Kenya (classé 105e sur 193 pays analysés par l'ONU en ce qui concerne la parité hommes-femmes au Parlement, à égalité avec les Fidji et le Cambodge), les femmes occupent actuellement 21,6 % de la Chambre basse et 12,4 % du Sénat ou de la Chambre haute du Parlement. Les femmes occupent 31,8% des postes ministériels du pays (7 sur 23).

● Au Liban (classé 183e sur 193 pays analysés par l'ONU en ce qui concerne la parité hommes-femmes au Parlement), les femmes détiennent actuellement 4,7% du Parlement (chambre des députés). Le pays n'a pas de Sénat. Les femmes occupent 31,6% des postes ministériels du pays (6 sur 19).

● Au Maroc (classé 114e sur 193 pays analysés par l'ONU en ce qui concerne la parité hommes-femmes au Parlement), les femmes occupent actuellement 20,5% de la Chambre basse et 11,7% du Sénat ou de la Chambre haute du Parlement. Les femmes occupent 15,8% des postes ministériels du pays (3 sur 19).

● En Afrique du Sud (classée 12e sur 193 pays analysés par l'ONU en ce qui concerne la parité hommes-femmes au Parlement), les femmes détiennent actuellement 45,8% de la Chambre basse et 41,5% du Sénat ou de la Chambre haute du Parlement. Une femme est actuellement présidente du Parlement. Les femmes occupent 48,3% des postes ministériels du pays (14 sur 29).

● En Espagne (classée 16e sur 193 pays analysés par l'ONU en ce qui concerne la parité hommes-femmes au Parlement), les femmes détiennent actuellement 44 % de la Chambre basse et 40,8 % du Sénat ou de la Chambre haute du Parlement. Une femme est actuellement présidente du Parlement. Les femmes occupent 50% des postes ministériels du pays (11 sur 22).

● En Suisse (classée 20e sur 193 pays analysés par l'ONU en ce qui concerne la parité hommes-femmes au Parlement), les femmes occupent actuellement 42% de la Chambre basse et 26,1% du Sénat ou de la Chambre haute du Parlement. Les femmes occupent 42,9% des postes ministériels du pays (3 sur 7).

● Au Royaume-Uni (classé 39e sur 193 pays analysés par l'ONU en ce qui concerne la parité hommes-femmes au Parlement, à égalité avec le Cameroun), les femmes occupent actuellement 33,9% de la Chambre basse et 27,9% du Sénat ou de la Chambre haute du Parlement. Les femmes occupent 23,8 % des postes ministériels du pays (5 sur 21).


26 ans après la Déclaration et le programme d'action de Beijing, qui ont fixé des objectifs internationaux afin d’atteindre un équilibre entre les hommes et les femmes dans la prise de décision politique, les femmes demeurent toujours sous-représentées et ce, à tous les niveaux. Vous trouverez ici la carte mondiale de la représentation politique des Nations Unies au 1er janvier...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut