Rechercher
Rechercher

Économie

Hawat rassure sur les services de téléphonie et d’internet d’Ogero

Le ministre sortant des Télécoms, Talal Hawat, s’est voulu rassurant hier quant à la capacité d’Ogero, gestionnaire du réseau des télécoms libanais, à assurer ses services de téléphonie et d’internet malgré le rationnement en électricité subi par le pays depuis plusieurs semaines. L’intervention du ministre fait suite à la mise en garde dimanche d’une « menace sérieuse » pesant sur la compagnie par son directeur général, Imad Kreidié, arguant d’une « forte pression » sur les groupes électrogènes en place et l’augmentation de la demande en carburant.

« Les télécoms ne seront pas coupés tant que la banque centrale sécurisera les fonds nécessaires à l’achat de carburant », a ainsi déclaré Talal Hawat, précisant que « le ministère de l’Énergie et de l’Eau fournit la quantité nécessaire (de carburant) au fonctionnement de l’ensemble des réseaux terrestres et cellulaires ». De plus, le ministre a expliqué avoir fourni « des générateurs d’urgence dont l’utilisation est limitée à huit heures mais qui fonctionnent aujourd’hui entre 20 et 21 heures, en plus des pannes d’urgence », ainsi qu’un « groupe électrogène d’urgence pour chaque station, le budget ne permettant plus que ça ».

Talal Hawat a ainsi annoncé travailler avec le Premier ministre sortant, Hassane Diab, et le ministre sortant des Finances, Ghazi Wazni, pour suppléer aux 48 milliards de livres libanaises alloués aux télécoms dans le budget 2020, 30 milliards de livres afin de « payer les cotisations de cette année et la maintenance » des services. Selon lui, les budgets précédents accordés par les gouvernements précédents à Ogero étaient d’environ « 190 milliards de livres », une décote donc alors que le Liban poursuit sa chute économique et financière entamée à la fin de l’été 2019.

Enfin, le ministre sortant a rappelé que les services d’Ogero n’ont encore jamais été interrompus depuis le début de la crise et que les télécoms sont « le seul secteur » qui n’a « ni augmenté ses prix ni modifié le taux de change ». En effet, les services de téléphonie et d’internet sont toujours facturés au taux dollar/livre officiel (1 507,5 livres le dollar), par opposition au taux du marché parallèle évalué hier à 13 400 livres le dollar et au taux utilisé pour les devises bloquées en banques à 3 900 livres le dollar.


Le ministre sortant des Télécoms, Talal Hawat, s’est voulu rassurant hier quant à la capacité d’Ogero, gestionnaire du réseau des télécoms libanais, à assurer ses services de téléphonie et d’internet malgré le rationnement en électricité subi par le pays depuis plusieurs semaines. L’intervention du ministre fait suite à la mise en garde dimanche d’une « menace...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut