Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

L'UE prépare "le bâton et les carottes"

"Toutes les options sont examinées pour mettre la pression sur les membres de la classe politique qui empêchent de sortir de l'impasse", selon le chef de la diplomatie européenne.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell à son arrivée pour une conférence de presse, à Bruxelles, le 10 mai 2021. Olivier Matthys/Pool via REUTERS

L'Union européenne a déploré lundi l'impasse politique au Liban et prépare des sanctions individuelles contre les dirigeants politiques jugés responsables du blocage, a annoncé le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

"Nous travaillons sur le bâton et les carottes. Toutes les options sont examinées pour mettre la pression sur les membres de la classe politique qui empêchent de sortir de l'impasse", a-t-il déclaré à l'issue d'une réunion avec les ministres des Affaires étrangères de l'UE à Bruxelles. "Nous avons été informés de la situation par Jean-Yves le Drian, qui s'est rendu vendredi dernier au Liban", a-t-il précisé.

Lire aussi

Forces et faiblesses du plan B français

Le ministre français a brandi à Beyrouth la menaces de sanctions contre les responsables de l'impasse politique, afin de prévenir un "suicide collectif" pour le pays en plein effondrement. Paris a récemment adopté des restrictions d'accès au territoire français à l'encontre de personnalités libanaises jugées responsables du blocage, sans dévoiler leur identité.

La France a été très claire sur ce qui peut être fait, a souligné un diplomate européen. Toutes les options sont étudiées et si cela se passe bien, l'UE est disposée à aider le Liban, a-t-il expliqué. "Mais pour le moment, l'impasse demeure. L'UE étudie donc des pressions individuelles à exercer sur les dirigeants politiques qui empêchent la formation d'un gouvernement et l'adoption des réformes", a-t-il précisé.

Les dirigeants libanais ne manquent jamais une occasion de se prononcer en faveur de réformes, notamment après l'explosion meurtrière et dévastatrice du 4 août au port de Beyrouth. Mais neuf mois plus tard, absorbés par des marchandages interminables, ils n'arrivent toujours pas à doter le pays d'un nouveau gouvernement. Le Liban connaît une dépréciation historique de sa monnaie. Plus de la moitié de ses habitants vivent aujourd'hui sous le seuil de pauvreté, selon l'ONU.


L'Union européenne a déploré lundi l'impasse politique au Liban et prépare des sanctions individuelles contre les dirigeants politiques jugés responsables du blocage, a annoncé le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell."Nous travaillons sur le bâton et les carottes. Toutes les options sont examinées pour mettre la pression sur les membres de la classe politique qui empêchent de...

commentaires (5)

Il est grand temps. Allez y pour le bâton et prenez soin de viser la tête et non pas les pieds ou de frapper à côté. Nous commençons à avoir l’habitude des réactions de fermeté simulée qui finissent par des tapes dans le dos et des réunions en coulisses pour obtenir la permission des fossoyeurs de débloquer la situation.

Sissi zayyat

16 h 22, le 11 mai 2021

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Il est grand temps. Allez y pour le bâton et prenez soin de viser la tête et non pas les pieds ou de frapper à côté. Nous commençons à avoir l’habitude des réactions de fermeté simulée qui finissent par des tapes dans le dos et des réunions en coulisses pour obtenir la permission des fossoyeurs de débloquer la situation.

    Sissi zayyat

    16 h 22, le 11 mai 2021

  • Evidemment, voici une organisation qui a du mal à décider et à être réactive...L'épisode des vaccins en est la preuve....Union européenne avec des pays parasites qui n'en ont rien à cirer...Sans citer mais tout le monde sait qu'il s'agit de "certains" ( pas tous) pays de l'EST inclus dans l'UE mais qui bloquent tout (tiens ca nous fait penser à certains au liban) :)

    radiosatellite.online

    11 h 13, le 11 mai 2021

  • Bien sur, bien sur, c’est ça, causez toujours, on attend...

    Akote De Laplak

    22 h 55, le 10 mai 2021

  • "Nous travaillons sur le bâton et les carottes. " Cher monsieur Borrel, de grâce oubliez les carottes et allez directo vers le bâton, le fouet, le sahsouh et même les coups de pieds aux culs! Ça vous épargnera des efforts inutiles et ça nous épargnera des attentes cruelles!!

    Wlek Sanferlou

    21 h 58, le 10 mai 2021

  • Leur nombre effectif est inférieur au nombre des doigts d'une main, avec des parts de responsabilité différentes, allant de façon décroissante à partir du sommet.

    Esber

    21 h 24, le 10 mai 2021

Retour en haut