Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Crise au Liban

Bassil reçu par Raï à Bkerké : Nous continuerons de nous battre pour la formation d'un gouvernement

Bassil reçu par Raï à Bkerké : Nous continuerons de nous battre pour la formation d'un gouvernement

Le patriarche maronite, Béchara Raï (d), s'entretenant avec le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, le 21 avril 2021 à Bkerké. Photo ANI

Le chef du Courant patriotique libre, le député Gebran Bassil, est arrivé mercredi soir à Bkerké où il a été reçu par le patriarche maronite, Béchara Raï, pour un entretien autour d'un dîner, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Cette rencontre intervient au moment où l'impasse politique autour de la formation du gouvernement est totale. A ce sujet, M. Bassil a tenté de faire preuve d'optimisme, affirmant qu'il déploiera ses efforts pour qu'un nouveau cabinet voie le jour.

"Nous continuerons de nous battre pour la vérité, même si le prix est élevé. La victoire de la vérité est ce qui compte. Voilà où réside notre salut et le salut des Libanais dans ce contexte de crise. Il y aura un gouvernement. Et nous continuerons de nous battre pour cela", a-t-il affirmé depuis Bkerké, lors d'une brève allocution devant les journalistes.

Le Liban est sans cabinet effectif depuis le 10 août 2020, date de la démission du cabinet de Hassane Diab, et la formation du nouveau gouvernement se trouve dans l'impasse en raison d'une guerre de prérogatives entre le chef de l'Etat, Michel Aoun, et le Premier ministre désigné. Gebran Bassil, ainsi que le leader druze Walid Joumblatt, sont attendu dans les prochains jours en Russie afin de discuter avec des responsables de la crise au Liban.

Gebran Bassil et le camp du président Aoun sont régulièrement accusés par leurs détracteurs au Liban et sur la scène internationale d'être derrière le blocage dans la formation du gouvernement.

Dans ce contexte, le responsable de la communication de Bkerké, Walid Ghayad, a affirmé que le siège patriarcal "ne soutient aucune partie au Liban", dans une volonté de neutralité, alors que ces dernières semaines, le patriarche Raï a clairement critiqué le président Aoun dans ses homélies, l'appelant à hâter la formation du gouvernement. "Les propos du patriarche Raï sont interprétés selon le bon vouloir de certains (...)", a estimé M. Ghayad, dans des propos accordés dans le cadre d'une interview télévisée. Il a ensuite affirmé que Saad Hariri "devrait se rendre à Baabda et s'asseoir avec le président Aoun afin qu'un gouvernement soit formé le plus vite possible". Le responsable de la communication de Bkerké a enfin assuré que les relations entre la présidence de la République et le patriarcat sont "bonnes".


Le chef du Courant patriotique libre, le député Gebran Bassil, est arrivé mercredi soir à Bkerké où il a été reçu par le patriarche maronite, Béchara Raï, pour un entretien autour d'un dîner, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Cette rencontre intervient au moment où l'impasse politique autour de la formation du gouvernement est totale. A ce sujet, M. Bassil...