Rechercher
Rechercher

Société

Sit-in devant le tribunal militaire en signe de solidarité avec deux activistes convoqués

Un sit-in a été organisé hier matin devant le tribunal militaire à Beyrouth, en signe de soutien à deux activistes antipouvoir, Rabih Labaki et Sarah Hammoud, convoqués dans le cadre de leur procès pour « atteinte à des agents des forces de sécurité ».

M. Labaki et Mme Hammoud étaient accusés de s’en être pris à des policiers à un barrage routier, lors d’une action menée à Beyrouth en soutien aux manifestants tripolitains qui avaient protesté plusieurs jours de suite en janvier contre la dégradation de la situation socio-économique et les mesures sanitaires. Ils devaient être relâchés un peu plus tard, après avoir été condamnés au paiement d’une amende dont le montant n’a pas été précisé. Au cours de cette action de protestation, les militants avaient notamment réclamé « que cessent les intimidations des révolutionnaires et leur convocation devant la justice militaire ».

La semaine dernière, le tribunal militaire avait innocenté quinze activistes, jugés pour des raisons similaires et pour leur implication dans des actions de violence durant le soulèvement populaire remontant, pour certains, aux premiers jours des manifestations en octobre 2019 ou au sit-in organisé lors du vote de confiance au gouvernement, désormais démissionnaire, de Hassane Diab, en janvier 2020.



Un sit-in a été organisé hier matin devant le tribunal militaire à Beyrouth, en signe de soutien à deux activistes antipouvoir, Rabih Labaki et Sarah Hammoud, convoqués dans le cadre de leur procès pour « atteinte à des agents des forces de sécurité ».M. Labaki et Mme Hammoud étaient accusés de s’en être pris à des policiers à un barrage routier, lors d’une action...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut