Rechercher
Rechercher

Économie - RESTRUCTURATION

La majorité des banques ont augmenté leur capital, réaffirme Salamé

Dans un article du Daily Star publié sur son site hier, le gouverneur de la Banque du Liban (BDL) Riad Salamé a réitéré les propos qu’il avait tenus au quotidien français Le Figaro la semaine dernière concernant l’augmentation de capital des banques libanaises requise par la circulaire n° 154.

Ce texte avait été adopté le 27 août 2020 dans un contexte de crise marqué par l’effondrement de la valeur de la monnaie nationale sur le marché des changes et les restrictions sur les comptes en devises illégalement imposées par les banques à leurs déposants. La BDL avait alors demandé aux banques d’effectuer avant la fin de cette même année l’augmentation de capital de 20 % par rapport aux niveaux à fin 2018, une obligation dictée pour la première fois en novembre 2019 et qui n’avait pas été respectée dans les délais impartis. Elle avait également demandé aux banques de provisionner leurs comptes auprès de leurs établissements correspondants à l’étranger à hauteur de 3 % des dépôts en devises détenus au 31 juillet 2020, une obligation à remplir avant février 2021.

Hier, Riad Salamé n’a pas donné toutefois plus de détails sur ce dernier point, précisant uniquement qu’une déclaration officielle sera publiée « une fois tous les rapports des banques envoyés à la Commission de contrôle (CCB) ».

La dernière communication officielle de la Banque du Liban sur le sujet remonte à début mars, soit juste après la date limite fixée pour l’exécution de l’ensemble des dispositions de cette circulaire. Le Conseil central de la BDL avait affirmé s’être réuni « en présence de tous ses membres et de ceux de la CCB pour mettre en place une feuille de route, avec de nouveaux délais d’application », sans plus de détails. Contactée par L’Orient-Le Jour la semaine dernière, la CCB a indiqué ne pas être pour le moment autorisée à faire des déclarations sur ce dossier mais qu’elle communiquera sur le sujet le moment venu.

Des sources proches du secteur bancaire, également contactées, ont toutefois estimé que la réalité du terrain est bien loin de la situation décrite par Riad Salamé, mettant en doute la capacité des banques à avoir appliqué ces obligations avec des apports intégralement effectués en devises et en numéraire.

Hier également, le syndicat des importateurs des denrées alimentaires a rencontré le gouverneur et la réunion a été « positive », selon le communiqué. Interrogé par L’Orient-Le Jour, le président du syndicat, Hani Bohsali, a indiqué que Riad Salamé a rassuré les professionnels de la filière quant à leurs attentes. Ainsi, il a promis d’accélérer l’étude des dossiers de demande de subvention « en raison de la période de ramadan ». La BDL fournit en effet des devises aux importateurs au taux de 3 900 livres pour un dollar depuis mai 2020, mais ce système est voué à être restructuré, ses réserves fondant comme neige au soleil en l’absence d’entrée de devises dans le pays. Le gouverneur aurait d’ailleurs annoncé aux importateurs que la marchandise approuvée par le mécanisme sera subventionnée, même si les aides de la BDL sont levées, explique le syndicaliste.



Dans un article du Daily Star publié sur son site hier, le gouverneur de la Banque du Liban (BDL) Riad Salamé a réitéré les propos qu’il avait tenus au quotidien français Le Figaro la semaine dernière concernant l’augmentation de capital des banques libanaises requise par la circulaire n° 154. Ce texte avait été adopté le 27 août 2020 dans un contexte de crise marqué par...

commentaires (1)

"la marchandise approuvée par le mécanisme sera subventionnée, même si les aides de la BDL sont levées"... Euh... Les promesses n'engagent que ceux qui y croient ! Le prestidigitateur va sortir des $us de son chapeau ! Ou de nos comptes...

Desperados

21 h 52, le 21 avril 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • "la marchandise approuvée par le mécanisme sera subventionnée, même si les aides de la BDL sont levées"... Euh... Les promesses n'engagent que ceux qui y croient ! Le prestidigitateur va sortir des $us de son chapeau ! Ou de nos comptes...

    Desperados

    21 h 52, le 21 avril 2021

Retour en haut