Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Un policier municipal assassiné dans la banlieue sud sur fond de vendetta

Un policier municipal assassiné dans la banlieue sud sur fond de vendetta

Un homme armé se tenant près de la tombe d'un membre de la famille Zeaïter qui a été tué l'année dernière. Capture d'écran d'une vidéo fournie par notre correspondante Sarah Abdallah

Un policier municipal a été tué vendredi matin vraisemblablement par des membres du clan Zeaïter dans la banlieue sud de Beyrouth, dans un acte de vendetta pour le meurtre de l'un des leurs, l'année dernière, lors d'une dispute, rapporte notre correspondante Sarah Abdallah. Selon elle, des membres armés du clan Zeaïter ont assassiné cet agent municipal dans un immeuble du quartier de Bourj el-Brajné, en guise de vengeance pour le meurtre de Hussein Abbas Zeaïter, tué le 30 mars 2020 lors d'une dispute.

La municipalité de Bourj el-Brajné a confirmé l'assassinat ce matin du policier Aala' Ibrahim, dénonçant "une exécution criminelle préméditée", rappelant que le meurtrier de Hussein Abbas Zeaïter avait été arrêté par le passé. Selon la chaîne LBCI, l'assassinat de l'agent s'est produit dans une pharmacie. Dans une vidéo relayée sur WhatsApp, un jeune homme armé apparaît près de la tombe de Hussein Abbas Zeaïter, et revendique, à visage découvert, le meurtre du policier municipal, en tirant plusieurs rafales en l'air.

L'assassinat de Aala' Ibrahim a été dénoncé par le ministre sortant de l'Intérieur, Mohammad Fahmi, dans un communiqué. M. Fahmi qui avait reçu un appel à ce sujet du député Ali Ammar (Hezbollah) a estimé que l'acte meurtrier est d' "autant plus condamnable qu'il a visé un agent municipal dont la mission est de veiller, comme tous ses camarades dans l'ensemble des localités libanaises, à la sécurité de leurs habitants".

Des membres du clan Zeaïter, lourdement armés et de manière illégale, sont souvent impliqués dans toute sorte d'activités criminelles, notamment la contrebande et le trafic de drogues. Des affrontements entre clans armés ont régulièrement lieu dans la Békaa, dont la famille est originaire et plus épisodiquement dans la banlieue sud de Beyrouth, du fait de la propagation incontrôlée des armes d'une part, et de l'absence de l'Etat de l'autre.


Un policier municipal a été tué vendredi matin vraisemblablement par des membres du clan Zeaïter dans la banlieue sud de Beyrouth, dans un acte de vendetta pour le meurtre de l'un des leurs, l'année dernière, lors d'une dispute, rapporte notre correspondante Sarah Abdallah. Selon elle, des membres armés du clan Zeaïter ont assassiné cet agent municipal dans un immeuble du quartier de...