Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient

Ouverture d’une enquête contre une députée prokurde

Une enquête a été ouverte hier contre une députée prokurde soupçonnée de s’être rendue dans une zone de l’Irak contrôlée par les rebelles kurdes où 13 otages turcs ont été tués lors d’une opération de sauvetage avortée, a annoncé le bureau du procureur d’Ankara. « Une enquête a été ouverte contre la députée Dirayet Dilan Tasdemir pour appartenance à une organisation terroriste, considérant les révélations faites lors d’une émission télévisée », a déclaré le bureau du procureur d’Ankara. Lors d’une interview télévisée diffusée samedi soir, le ministre turc de l’Intérieur, Suleyman Soylu, a accusé Mme Tasdemir, députée du HDP (Parti démocratique des peuples, prokurde), de s’être rendue à Gara, dans le nord de l’Irak, où Ankara a récemment mené une opération contre le PKK, un groupe qualifié de « terroriste » par Ankara et ses alliés occidentaux. La Turquie a accusé la semaine dernière le PKK d’avoir exécuté 13 de ses ressortissants, membres des forces de sécurité pour la plupart, qu’il retenait en captivité dans cette région. Le PKK a reconnu la mort d’un groupe de prisonniers, mais réfuté la version d’Ankara, affirmant qu’ils avaient été tués dans des frappes. La mort des otages a accentué la pression sur les milieux prokurdes en Turquie, en particulier le HDP. M. Erdogan accuse le HDP d’être la « vitrine politique » du PKK et des dizaines de ses élus et responsables ont été arrêtés depuis 2016, suscitant la préoccupation des pays occidentaux.



Une enquête a été ouverte hier contre une députée prokurde soupçonnée de s’être rendue dans une zone de l’Irak contrôlée par les rebelles kurdes où 13 otages turcs ont été tués lors d’une opération de sauvetage avortée, a annoncé le bureau du procureur d’Ankara. « Une enquête a été ouverte contre la députée Dirayet Dilan Tasdemir pour appartenance à une...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut